180°C automne/hiver, des recettes, des hommes et le terroir

Alix Baboin-Jaubert
Que voici une revue originale, qui mêle gourmandise et recettes affriolantes à des photos d’hommes, des reportages vécus, des citations engagées pour la défense du terroir. Bref, c’est comme un livre en plus libre. On raffole.
Entre magazine culinaire et livre sur le terroir, 180° propose des portraits de chefs et des reportages pour les amoureux de la bonne chère.

Entre magazine culinaire et livre sur le terroir, 180° propose des portraits de chefs et des reportages pour les amoureux de la bonne chère.
©DR

Le rédacteur en chef, Philippe Toinard, consacre son édito à un constat sur le décret du 11 juillet 2014 relatif  à la mention « fait maison ». « A la rédaction, nous avons  bien ri, puis pleuré de désespoir… » explique-t-il, précisant que ce décret fourre-tout est en fait, une vaste arnaque, car est considéré comme « fait maison »  à peu près tout. En tout cas, le restaurateur mal intentionné pourra vite le contourner en cuisinant des produits réceptionnés et tout prêts, nullement concoctés dans sa cuisine.


Un très beau sujet sur la quête des truffes noires sur les Causses du Quercy.

Un très beau sujet sur la quête des truffes noires sur les Causses du Quercy.
©Jean-Luc Bertini


Le reportage sur le jeune chef Laurent Arbeit, 30 ans, qui reprend  au sud du Haut-Rhin, l’auberge Saint-Laurent, est vif et enlevé et livre à notre appétit aiguisé deux recettes soignées : le jaune d’œuf juste mariné, caviar d’aquitaine, petits artichauts crémeux et le pigeon de Théo Kieffer en civet. Bref, tout cela fait saliver !


Le papier sur Ze céleri rémoulade est fort bien tourné et traité. En effet, cuit ou cru ont les faveurs des amateurs.


Quant  à l’enquête « arrière-cuisine », sur le droit de cuissage, elle fait froid dans le dos et si les langues de délient peu à peu, l’omerta demeure.


La revue, joliment troussée, instruit, amuse et séduit par la qualité de ses photos.

A acheter en librairie,  180°C  des recettes et des hommes, 19,90 euros.


Un très beau sujet sur la quête des truffes noires sur les Causses du Quercy.

Un très beau sujet sur la quête des truffes noires sur les Causses du Quercy.
©Jean-Luc Bertini