Comment faire son yaourt maison ?

Clément Martin
Depuis quelques temps, la folie du « fait soi-même » envahit la cuisine, dans une recherche d’alimentation saine et équilibrée. Le yaourt participe à cet engouement, puisque le fameux laitage se confectionne en toute simplicité.
Conçue par Lagrange, cette yaourtière joue sur la simplicité de ses fonctionnalités, afin de permettre à tous de réaliser des yaourts en un rien de temps. Pratique, les sept pots sont munis de couvercles personnalisables et empilables.

Conçue par Lagrange, cette yaourtière joue sur la simplicité de ses fonctionnalités, afin de permettre à tous de réaliser des yaourts en un rien de temps. Pratique, les sept pots sont munis de couvercles personnalisables et empilables.
©DR

Produit laitier aux diverses appellation (yogourt ou yoghourt), le yaourt est une préparation de lait non égoutté et fermenté, dont l’origine reste variée, de la traditionnelle vache à la brebis, en passant par la chamelle ou la jument. Originaire du Proche-Orient, la plus ancienne mention du yaourt est attribuée à Pline l’ancien, mais la technique de fermentation aurait été mise au point au IIIème millénaire av. J.-C. En France, il faut attendre le règne de François Ier avant que le produit connaisse un réel succès, comme remède contre les indigestions. D’une manière générale, le yaourt se retrouve intégré dans la cuisine de la plupart des cultures. S’il peut être consommé en dessert avec ou sans sucre, le produit laitier peut être utilisé dans des sauces, avec une série d’aromates, comme le « tzatziki » grec ou le « raïta » indien.


Conçue par Lagrange, cette yaourtière joue sur la simplicité de ses fonctionnalités, afin de permettre à tous de réaliser des yaourts en un rien de temps. Pratique, les sept pots sont munis de couvercles personnalisables et empilables.

Conçue par Lagrange, cette yaourtière joue sur la simplicité de ses fonctionnalités, afin de permettre à tous de réaliser des yaourts en un rien de temps. Pratique, les sept pots sont munis de couvercles personnalisables et empilables.
©DR


Mis en place par le gouvernement, le programme de santé préconise la consommation de trois à quatre produits laitiers par jour. De ce fait, la France est le deuxième plus gros consommateur de yaourts, avec 21 kilos par an et par personne, juste derrière l’Allemagne. Apprécié pour son goût plus ou moins acide et sa texture onctueuse, il est un produit diététique, avec un faible taux de calories, aux alentours de 90 kcal, et constitue un apport non négligeable de protéine, de calcium, et de phosphore. De ce fait, le yaourt est un produit-santé, qui ne pouvait que conquérir la vague déferlante du « fait maison ». S’enveloppant également dans une démarche écologique, sa fabrication permet de réduire les emballages plastiques (une famille de 4 personnes, consommant quatre yaourts par jour, jette 1456 pots en une année.)


Avec le « Multidélices » de Seb, trois modes vous permettent de réaliser yaourt, fromage blanc ou dessert laitier, pour diversifier les plaisirs. A vous de choisir entre le flan, le cheesecake, le riz au lait et plein d’autres encore.

Avec le « Multidélices » de Seb, trois modes vous permettent de réaliser yaourt, fromage blanc ou dessert laitier, pour diversifier les plaisirs. A vous de choisir entre le flan, le cheesecake, le riz au lait et plein d’autres encore.
©DR


Simple à réaliser, la méthode de fabrication d’un yaourt permet à toute la famille de se réunir autour d’une activité commune dans la cuisine. Ludique, il s’agit de multiplier deux bactéries contenues dans le lait qui, soumises à une certaine température, produisent un épaississement du lait et développent son acidité. Sachez que ces deux agents ne sont pas présents dans le lait de soja, qui ne contient pas de lactose, mais il reste possible de le fermenter dans une yaourtière, pour obtenir un résultat proche de l’ordinaire. Pour réaliser huit pots de yaourt, il vous faudra uniquement : 80 cl de lait de votre choix et du yaourt. Vous pouvez rajouter du lait en poudre pour donner une texture plus ferme, à raison de 4 cuillères à soupe. L’utilisation d’une yaourtière facilite grandement la mise en œuvre, en maintenant une température de 40° durant 6 ou 8 heures. Préconisez un lieu calme, afin que l’appareil ne subisse aucun choc lors de la fermentation.


Dans un format compact pour un gain de place dans la cuisine, la yaourtière « Multidélices » de Seb permet de créer des desserts variés, qui satisferont l’ensemble de la famille, grâce à ses six pots en verre.

Dans un format compact pour un gain de place dans la cuisine, la yaourtière « Multidélices » de Seb permet de créer des desserts variés, qui satisferont l’ensemble de la famille, grâce à ses six pots en verre.
©DR


Sans yaourtière, le principe reste le même, il faut juste faire attention à ce que la température de cuisson ne dépasse pas les 40°, au risque de tuer les bactéries responsables de la fermentation. Au four, à la cocotte-minute ou à l’autocuiseur, vous pouvez utiliser beaucoup d’autres ustensiles, pour réaliser vos yaourts. L’une des manières les plus simples reste tout de même l’utilisation d’une simple bouteille isotherme. Il suffit de chauffer un litre de lait, sans dépasser les 40°, de le mélanger avec un yaourt, et de laisser reposer le tout dans une bouteille isotherme durant 12 heures au réfrigérateur.


La yaourtière « Multidélices » de Seb se plie à toutes les fantaisies, en permettant de réaliser de délicieux flancs afin de changer du traditionnel produit laitier. La machine s’occupe de tout, il ne vous restera plus qu’à faire couler le caramel.

La yaourtière « Multidélices » de Seb se plie à toutes les fantaisies, en permettant de réaliser de délicieux flancs afin de changer du traditionnel produit laitier. La machine s’occupe de tout, il ne vous restera plus qu’à faire couler le caramel.
©DR


Lorsque vous saurez maitriser la technique, vous pourrez faire appel à votre créativité pour réaliser des yaourts avec plus ou moins de fantaisies :



  • Pour commencer, vous pouvez utiliser du lait autre que celui traditionnel de la vache, pour observer les différences de goût et de texture. De la brebis à la chèvre, en passant par la bufflone.

  • Avec un peu de sucre en poudre ou du sirop de sucre de canne, vous pourrez fabriquer simplement des yaourts sucrés. N’hésitez pas à essayer d’autres sources pour modifier le goût sucré, comme le sirop d’érable, le caramel ou la vergeoise.

  • En utilisant des fruits de saison, il est possible de varier les plaisirs à l’aune de votre imagination. Cependant, évitez de mettre des morceaux de fruits frais, car leur acidité pourrait empêcher la fermentation du lait. Il est impératif de faire cuire les fruits dans un peu de sucre, jusqu’à ce qu’ils prennent un aspect de compote. Sachez que vous pouvez également ajouter quelques cuillérées de confiture au fond du contenant avant de verser la préparation lactée.

  • Pour des saveurs aux agrumes, n’utilisez pas le jus, qui pourrait faire cailler le lait ; préférez les zestes à faire infuser au lait.

  • Pour les plus audacieux, vous pouvez réaliser des yaourts aux herbes ou aux épices. Vous pouvez par exemple utiliser des eaux florales (rose, lavande, fleur d’oranger) ou des extraits naturels (vanille, café, amande), en les ajoutant cuillère par cuillère, afin d’obtenir le goût désiré. Avec les épices ou du thé, il suffit de les faire infuser dans le lait, en le portant à ébullition. Après filtration, patientez pour que la température redescende à 40 °, et procédez à votre technique préférée.


Désormais, avec  votre première fournée, vous pourrez réaliser d’autres yaourts, jusqu’à plusieurs utilisations, avant que les ferments ne suffisent plus à procurer la fermeté requise. Il vous suffira alors de vous procurer un nouveau yaourt, pour continuer l’opération. De ce fait, ne vous en privez plus, d’autant plus qu’on l’utilise de l’entrée au dessert, dans une grande variété de recettes, qui contentera toute la famille.


Vous pourrez alors émerveiller vos convives, en leur disant « C’est moi qui l’ai fait ! »


www.culinarion.com

www.seb.fr

www.lagrange.fr