Évier : êtes-vous plutôt inox, céramique ou matériaux de synthèse ?

Michel Lechenault
Si le choix de la disposition de son évier (encastré, intégré, une ou deux cuves, etc.) est important, celui du matériau l’est tout autant. L’inox, la céramique ou encore les matériaux de synthèse présentent en effet des caractéristiques bien distinctes. Pour vous aider à vous y retrouver, Maison.com revient sur les avantages et les inconvénients de chacun…
Évier en inox encastrable, EOX621, L 116 x P 51, Franke, 950 euros

Évier en inox encastrable, EOX621, L 116 x P 51, Franke, 950 euros
©DR

Évier en inox, le plus résistant


À la fois léger, solide et facile à installer, l’inox compte parmi les matériaux les plus utilisés dans la conception des éviers. De plus, il est antibactérien et offre une bonne résistance à la corrosion.

Côté inconvénients, taches et rayures sont hélas le plus souvent inévitables. Dans la limite du possible, évitez d’utiliser un évier en inox comme plan de travail, ce qui le préservera des risques de rayures. Et le tenir éloigné des produits détergents trop acides, pour lui éviter de se ternir trop rapidement.

Pour ce qui du prix d’un évier en inox, comptez un budget situé entre 100 et 600 euros.


Vasque ou timbre d’évier en céramique à poser, Delta, L 50 x H 15 x P 40, Jacob Delafon, 320 euros.

Vasque ou timbre d’évier en céramique à poser, Delta, L 50 x H 15 x P 40, Jacob Delafon, 320 euros.
©DR


Évier en céramique ou en grès, le plus fragile

La céramique est aussi cassante et lourde que l’inox est solide et léger. Quant au grès, il présente les mêmes inconvénients.

En revanche, les éviers, qu’ils soient en céramique ou en grès sont esthétiques (de nombreuses teintes et apparences sont disponibles), antibactériens et résistants à la chaleur.

Côté prix, la céramique coûte un peu plus cher que l’inox. Pour l’acquisition d’un évier en céramique ou en grès, l’enveloppe ira de 150 à 800 euros.


Évier en résine beige à encastrer, Jack, 84 euros, modèle 2 bacs avec égouttoir.

Évier en résine beige à encastrer, Jack, 84 euros, modèle 2 bacs avec égouttoir.
©DR


Évier en matériaux de synthèse, le plus économique

Le plus souvent élaborés à partir de quartz ou de poudres minérales mêlés à de la résine de polymère, les éviers en matériaux de synthèse (résines acryliques et pierres de synthèse) permettent de bénéficier d’un large choix de couleurs, mais aussi de formes. De plus, les matériaux de synthèse sont faciles d’entretien : ils résistent bien aux chocs ainsi qu’aux rayures, et ils peuvent être facilement réparés.

Seul bémol: une faible résistance à la chaleur qui peut s’avérer problématique dans une cuisine.

Pour ce qui est du prix, un évier en matériaux de synthèse peut aller de 50 euros environ jusqu’à 500 euros. Le spectre est large, le niveau de qualité aussi !


Évier en béton, Kitaway, 479 euros.

Évier en béton, Kitaway, 479 euros.
©DR


Évier en béton fibré : le plus “fashion”

Résistant et dans l’air du temps, le béton fibre reste toutefois un matériau relativement coûteux. Certaines vasques peuvent coûter jusqu’à 1 800 euros.


Vasque rectangulaire en granit à encastrer (évier de cuisine ou vasque de salle de bains), Dune, 233 euros. Disponible chez Livingroc.com.

Vasque rectangulaire en granit à encastrer (évier de cuisine ou vasque de salle de bains), Dune, 233 euros. Disponible chez Livingroc.com.
©DR


Évier en pierre: le plus rustique

Le granit comme le marbre sont à classer dans les rangs des matériaux nobles. Mais la porosité de la pierre, son poids et son prix (la plupart des éviers étant réalisés sur mesure) sont autant d’éléments à ne pas négliger. Côté budget, un évier en pierre coûtera entre 200 et 1 000 euros selon le matériau et le format choisis.


Évier en granit à encastrer, Blanco Nova 6S, 289 euros. Disponible chez Oskab.com.

Évier en granit à encastrer, Blanco Nova 6S, 289 euros. Disponible chez Oskab.com.
©DR