Les jouets mascottes des 1 à 6 ans

Marie-Laure de Vienne
Les jouets préférés des enfants sont liés aux mascottes qu’ils adorent. Eclairage et shopping ! Junior City, l’institut d’études et de conseil spécialiste des 0-25 ans, s’est attaché à mieux comprendre les petits de 0 à 6 ans en France via l’interrogation de leurs mamans.
Le célèbre Monsieur Patate dans son coffret anniversaire.

Le célèbre Monsieur Patate dans son coffret anniversaire.
©DR

Qu’est ce qu’une mascotte ? C’est un animal, un produit marketté qui remporte tous les suffrages et a un très fort taux de notoriété. Les mascottes sont des vecteurs d’identification du produit et de connexion émotionnelle très efficaces. La mascotte la plus connue avec 92 % de taux de notoriété est La Vache Qui Rit, suivent de près les Kinder Surprise, la boîte Happy Meal, Haribo, les squelettes des produits laitiers, Beyblade, Pops de Miel Pops, l’ourson Bel de Nestlé, Lulu l’Ourson, Sophie la girafe de Vulli.


La mascotte BioDours façon doudou soutient la championne de judo Gévrise Emane.

La mascotte BioDours façon doudou soutient la championne de judo Gévrise Emane.
©DR


Sur les 31 mascottes étudiées, les mamans en connaissaient 20 en moyenne, et les enfants environ 15. Les mères reconnaissent que les mascottes influencent leurs achats, soit pour faire plaisir au petit, soit parce que l’enfant demande explicitement le produit.


C’est pourquoi de nombreuses marques créent à travers la collection d’un type de jouet une mascotte. Chez Playskool Hasbro, Mr.Patate se décline en plusieurs jeux, et depuis 60 ans s’habille en différents costumes pour différentes aventures (valise anniversaire Mr.Potato Head, 24,50 €). 


Après Jacques, Barbapapa a dit !

Après Jacques, Barbapapa a dit !
©DR


Chez TF1 Games Dujardin, on fidélise la clientèle chère à Barbapapa depuis 40 ans et la nouveauté 2012 est un jeu interactif où le bonhomme rose dicte les consignes du jeu (Barbapapa a dit, 24 €). Même succès et depuis le double d’années, soit 80 ans, pour Le Cochon qui Rit, la figurine en bois. Après des déclinaisons comme le Cochon qui rit en vadrouille, 4 joueurs, de luxe, encore plus ; la marque ressort Piggyto, mon premier cochon qui rit (27 €) et un Le Cochon qui rit collector (32 €).


Le cochon rit depuis 1932.

Le cochon rit depuis 1932.
©DR


Certaines marques reprennent aussi les héros des séries télévisées qui deviennent à l’image de la petite fille Dora l’Exploratrice, les voitures Cars, Hello Kitty. Depuis 2003, TF1 diffuse les explorations à travers le monde de la fillette et les marques se bousculent pour lier des partenariats avec Dora : Albin Michel pour des livrets de méli mélo, Megabloks pour un camping-car et des figurines, Fisher Price pour une mini poupée sur son cheval et en sirène, Vtech pour un petit ordi éducatif Dora, Videojet pour un lecteur de CD et micro, Imc Toys pour un clavier musical, Templar pour un vélo…


Vtech propose le premier ordinateur pour petite fille sous l’effigie de l’exploratrice bien connue Dora.

Vtech propose le premier ordinateur pour petite fille sous l’effigie de l’exploratrice bien connue Dora.
©DR


Cette recherche des mascottes est telle, que des noms aussi connus que Disney, Barbie, Pixar et leurs innombrables héros et héroïnes dispensent à prix d’or le droit d’utiliser et de reproduire leurs licences. Quelques exemples parmi tant d’autres : Mattel et la poupée Cendrillon (36 €), Lego et Super Heroes combat aérien du Quinjet (90 €), Tomy et la peluche interactive Bonne Nuit de Winnie (50 €), Silverlit et les engins radiocommandés Spiderman (29,99 €).


Au volant de sa voiture radio-commandée, Spiderman bien entendu.

Au volant de sa voiture radio-commandée, Spiderman bien entendu.
©DR


Enfin, certaines marques savent créer de toutes parts une mascotte en utilisant people et évènements mondiaux. C’est le cas de BioDours, une nouvelle marque dédiée aux tout-petits, qui a su conquérir la judokate française, Gévrise Emane, afin que la petite peluche bio l’accompagne sur tous les tatamis. Dans les coulisses du sport, lors des compétitions, la mascotte BioDours était là pour soutenir la championne. Et de poursuivre l’enjeu commercial en permettant aux supporters de la judokate de la suivre elle et sa peluche sur Facebook !!! (14,90 €).