Une déco étoilée

Cléo Trocmé
La déco étoilée plaît autant aux petits qu’aux grands. Elle invite au rêve et à la relaxation.
Fluo et brillant, ce coussin étoilé trouverait bien sa place dans une chambre d’ado. Fabriqué en France à partir d’une voile de bateau recyclée. 50 x 50 cm. 99 €. Petit coussin. 727 Sailbags.

Fluo et brillant, ce coussin étoilé trouverait bien sa place dans une chambre d’ado. Fabriqué en France à partir d’une voile de bateau recyclée. 50 x 50 cm. 99 €. Petit coussin. 727 Sailbags.
©DR

Il est des motifs qui s’adaptent aussi bien aux chambres d’enfants qu’aux pièces familiales de vie. C’est vrai pour les étoiles qui, selon le support, la taille et la couleur, séduisent les petits ou les grands. Mais dans tous les cas, la décoration étoilée est synonyme de douceur, d’ambiance paisible. Ajoutée par petites touches, disséminée ça et là au gré des envies et du décor, elle est propice au repos, à la relaxation. Elle fleure bon la simplicité, et peut jouer la carte du classique comme du contemporain.


Découvrez la sélection étoilée de www.maison.com


Pour décorer les murs, ou les meubles, une planche de stickers en vinyle adhésif. 18 x 24 cm. Lilipinso.

Pour décorer les murs, ou les meubles, une planche de stickers en vinyle adhésif. 18 x 24 cm. Lilipinso.
©DR


Pour être toujours sous une bonne étoile, une étoile porte-bonheur en fer, récupérée dans une grange américaine. De 18 à 600 € selon les dimensions. Etoile porte-bonheur. Tribus & Royaumes.

Pour être toujours sous une bonne étoile, une étoile porte-bonheur en fer, récupérée dans une grange américaine. De 18 à 600 € selon les dimensions. Etoile porte-bonheur. Tribus & Royaumes.
©DR


Il donne envie de se coucher dessus. Un tapis en coton bleu marine de 120 x 160 cm. Antidérapant et lavable en machine. 105 €. Tapis étoiles. Lilipouce.

Il donne envie de se coucher dessus. Un tapis en coton bleu marine de 120 x 160 cm. Antidérapant et lavable en machine. 105 €. Tapis étoiles. Lilipouce.
©DR


Doux et délicat, un mobile comprenant 6 étoiles en porcelaine blanche accrochées sur un fil de lin. Chaque mobile est une pièce unique fabriquée par Justine Lacoste. H 65 cm. 30 €. Etoiles en porcelaine. Love Creative People.

Doux et délicat, un mobile comprenant 6 étoiles en porcelaine blanche accrochées sur un fil de lin. Chaque mobile est une pièce unique fabriquée par Justine Lacoste. H 65 cm. 30 €. Etoiles en porcelaine. Love Creative People.
©DR


Pour habiller un lit ou se réchauffer sur le canapé, un couvre-lit 100% coton. Existe en beige et bleu ou rouge et beige, en 160 x 240 et 260 x 240 cm. A partir de 269 €. Star Bedspread. Lexington.

Pour habiller un lit ou se réchauffer sur le canapé, un couvre-lit 100% coton. Existe en beige et bleu ou rouge et beige, en 160 x 240 et 260 x 240 cm. A partir de 269 €. Star Bedspread. Lexington.
©DR


Une jolie étoile lumineuse en porcelaine qui diffusera une douce lumière. H 25 cm. Ampoule 11 W. 29,90 €. Etoile lumineuse Kaolin. Fly.

Une jolie étoile lumineuse en porcelaine qui diffusera une douce lumière. H 25 cm. Ampoule 11 W. 29,90 €. Etoile lumineuse Kaolin. Fly.
©DR


Ces étoiles-là donneront un air de fête à la table. Voile de lin uni semé de perles Swarovski. 38 x 250 cm. 161 €. Stella. Alexandre Turpault.

Ces étoiles-là donneront un air de fête à la table. Voile de lin uni semé de perles Swarovski. 38 x 250 cm. 161 €. Stella. Alexandre Turpault.
©DR


Ce qui est bien avec les étoiles, c’est qu’elles se marient très bien avec les pois. Coussin 30 x 30 cm, 100% coton, rembourrage ouate de polyester anallergique. 24 €. Coussin Little Square pompon. Annabel Kern.

Ce qui est bien avec les étoiles, c’est qu’elles se marient très bien avec les pois. Coussin 30 x 30 cm, 100% coton, rembourrage ouate de polyester anallergique. 24 €. Coussin Little Square pompon. Annabel Kern.
©DR


Un petit air rétro pour cette coupelle en porcelaine émaillée. A partir de 21 €. Collection nuit étoilée. Alix D. Reynis.

Un petit air rétro pour cette coupelle en porcelaine émaillée. A partir de 21 €. Collection nuit étoilée. Alix D. Reynis.
©DR