Le cache-radiateur, une solution esthétique

Clément Martin
Dans un intérieur, le radiateur n’est pas l’élément le plus esthétique, empêchant souvent une intégration harmonieuse. Pour palier au problème, le cache-radiateur permet sa dissimulation en toute discrétion.
Avec ses belles arabesques, le cache-radiateur de Label Habitation permet de dissimuler l’appareil avec élégance. Muni d’une tablette, l’accessoire pourra servir de meuble d’appoint, comme console dans une entrée.

Avec ses belles arabesques, le cache-radiateur de Label Habitation permet de dissimuler l’appareil avec élégance. Muni d’une tablette, l’accessoire pourra servir de meuble d’appoint, comme console dans une entrée.
©DR

Qu’est-ce qu’un cache-radiateur ?


Pour permettre d’harmoniser un radiateur avec votre intérieur, vous avez toujours la possibilité de le peindre de la couleur du mur. Mais il faut se rendre à l’évidence, ce n’est pas la solution idéale. Malgré une peinture spécifique, sa résistance à la chaleur de l’appareil tend à accentuer son caractère inesthétique, en s’écaillant peu à peu. Grâce au cache-radiateur, une sorte de coffre vient s’installer devant l’appareil, pour une dissimulation sur trois côtés. En bois ou en fer forgé, il laisse la chaleur pénétrer dans la pièce, grâce à un claustra frontal et des ouvertures aménagées en bas et en haut. Une tablette amovible peut être posée sur le dessus, servant à l’occasion d’étagère.


Faites appel à une structure sobre avec ce modèle de Label Habitation, qui joue avec les pleins et les vides, pour créer une composition d’arabesques stylisées, mise en valeur par sa couleur rouge foncé.

Faites appel à une structure sobre avec ce modèle de Label Habitation, qui joue avec les pleins et les vides, pour créer une composition d’arabesques stylisées, mise en valeur par sa couleur rouge foncé.
©DR


Cependant, il convient de répondre à quelques règles d’usage, pour éviter les risques domestiques. Ainsi, le cache-radiateur ne s’installe que sur des radiateurs à eau, et non sur des appareils électriques. Un espace d’au moins 10 cm doit être établi entre le cache et le radiateur, avec des fentes hautes et basses, afin d’offrir une bonne circulation de la chaleur. Pour une parfaite intégration dans votre décoration, vous pouvez toujours peindre votre cache-radiateur de la teinte de votre choix. Outre son aspect esthétique, le cache-radiateur reste fonctionnel, en empêchant les remontées d’air chaud, ayant tendance à salir les murs, les plafonds ou les objets.


Le radiateur prend des allures industrielles avec ce cache « Suzy » de Sisko Design, qui s’amuse d’un contraste entre le plein et le vide d’une structure en frêne teinté de noir et le quadrillage de fils en acier.

Le radiateur prend des allures industrielles avec ce cache « Suzy » de Sisko Design, qui s’amuse d’un contraste entre le plein et le vide d’une structure en frêne teinté de noir et le quadrillage de fils en acier.
©DR


Comment fabriquer un cache-radiateur ?


En fer forgé, le cache-radiateur vous reviendra à un coût élevé, comparé au même dispositif en bois. De ce fait, les bricoleurs du dimanche peuvent se lancer dans sa fabrication, puisque le matériel nécessaire est réduit et la réalisation à la portée du plus grand nombre. Pour ce faire, il vous faudra :



  • 2 panneaux de bois pour les côtés du radiateur

  • Une scie pour les découpes

  • 1 panneau de bois supplémentaire pour créer une tablette amovible (facultatif)

  • Une grille frontale en acier ou en bois ajouré

  • 4 équerres

  • Des clous ou des agrafes


Pour vous assurez des bonnes dimensions de vos panneaux, il est conseillé de dessiner un cadre sur le pourtour du radiateur, avec un écart de 10 cm. Le choix de l’essence du bois est primordial, puisqu’elle doit pouvoir supporter la chaleur sans se déformer. De ce fait, préférez le chêne, le hêtre ou même le médium que vous adapterez aux dimensions du cadre réalisé au préalable. Quelques entailles doivent parfois être faites dans les panneaux, pour permettre le passage de la tuyauterie. Pensez à laisser un écart d’une dizaine de centimètres en bas, pour la circulation de l’air. Les deux panneaux se fixent sur les côtés du radiateur avec les équerres. Pour le devant, un claustra ou grillage doit être fixé à l’aide de clous ou d’agrafes. Pour fermer le dessus de l’installation, vous pourrez déposer une tablette, mais évitez de la visser, pour qu’elle reste facilement amovible. En effet, il ne faut pas oublier d’aménager un accès libre pour l’entretien ou le réglage de votre radiateur. Vous pouvez laissez votre installation  en bois brut verni ou utiliser de la peinture, pour l’intégrer encore plus avant dans la décoration.


Avec son motif en paille de Vienne, le cache-radiateur « Art. 29/A » d’Italcopri joue également le rôle de meuble de rangement, avec sa bibliothèque aux portes pleines ou en verre, selon les envies de chacun.

Avec son motif en paille de Vienne, le cache-radiateur « Art. 29/A » d’Italcopri joue également le rôle de meuble de rangement, avec sa bibliothèque aux portes pleines ou en verre, selon les envies de chacun.
©DR


Avec élégance, le cache-radiateur apporte une solution esthétique, en camouflant l’appareil. Mais vous devez garder en tête que son installation doit se faire avec précaution.


www.sisko.fr

www.maisondunreve.com

www.cacheradiateur.fr

www.radiateurplus.com

www.labelhabitation.com


Digne du château de Versailles, ce cache-radiateur en acajou de Maison d’un rêve apporte une touche baroque à votre intérieur, grâce à la présence d’ornements, de guirlandes de fleurs et de plusieurs encadrements.

Digne du château de Versailles, ce cache-radiateur en acajou de Maison d’un rêve apporte une touche baroque à votre intérieur, grâce à la présence d’ornements, de guirlandes de fleurs et de plusieurs encadrements.
©DR