Une pièce en plus sans travaux !

Célia Goussard
Un renfoncement, une grande pièce divisée à l’aide de cloisons, un placard… plusieurs méthodes permettent de créer l’illusion d’une pièce en plus, même dans les petits espaces. Quelques idées pour optimiser votre espace de vie.
Cette cloison acoustique, designée par Saskia Adriaenssens pour Buzzispace, structure l'espace et isole du bruit ! Les panneaux sont en carton biodégradable, recouvert de feutre obtenu à partir de bouteilles recyclées. 1 268 €, chez MadeinDesign.

Cette cloison acoustique, designée par Saskia Adriaenssens pour Buzzispace, structure l'espace et isole du bruit ! Les panneaux sont en carton biodégradable, recouvert de feutre obtenu à partir de bouteilles recyclées. 1 268 €, chez MadeinDesign.
©DR

Des cloisons légères et faciles à installer existent, afin de mieux agencer une grande pièce, sans entamer de gros travaux. Si toutefois leur mise en place vous effraie, vous pouvez toujours opter pour des solutions plus simples. Un grand paravent, une bibliothèque peu profonde, un meuble modulable, voire des rideaux ou des panneaux montés sur rails, départageront bien les fonctions des nouvelles zones ainsi créées. L’idéal est de fondre la séparation, quelle qu’elle soit, en la choisissant dans des teintes s’harmonisant avec celles de votre intérieur.


La fameuse étagère Ikea, modèle Expedit, sépare idéalement deux zones, tout en offrant du rangement. 89€ le modèle en 149 x149 cm.

La fameuse étagère Ikea, modèle Expedit, sépare idéalement deux zones, tout en offrant du rangement. 89€ le modèle en 149 x149 cm.
©DR


Cloison, paravent, rideau, étagère : structurer deux espaces à vivre


Les cloisons amovibles structurent une grande pièce et permettent d’en matérialiser une nouvelle, ajoutant une fonction supplémentaire à l’espace. Vissées au plancher, montées sur rails, ou à pieds réglables, certaines sont plus compliquées à assembler, et à déplacer, que d’autres.


Les paravents, souvent plus petits et beaucoup plus mobiles, ne nécessitent aucun montage particulier, et sont parfaits pour séparer deux espaces temporairement. Ils isolent bien un coin bureau par exemple, sans pour autant le dissocier complètement du reste. Les très nombreux styles disponibles (moucharabiehs, à miroir…) habillent joliment l’espace.


Le paravent Cartoons a été designé par Luigi Baroli pour Cerruti Baleri. En carton, il semble être traversé par une vague. Il est extensible : on peut modifier sa longueur, de 40 à 400 cm, et le rouler pour le ranger. 693 € chez MadeinDesign.

Le paravent Cartoons a été designé par Luigi Baroli pour Cerruti Baleri. En carton, il semble être traversé par une vague. Il est extensible : on peut modifier sa longueur, de 40 à 400 cm, et le rouler pour le ranger. 693 € chez MadeinDesign.
©DR


Les étagères ou bibliothèques, plus imposantes, sont idéales pour gagner en rangement tout en divisant l’espace en deux pièces bien distinctes. Elles séparent par exemple très bien la chambre du salon, dans les studios, ou la cuisine du coin télévision dans les appartements. Elles peuvent également très bien partager une chambre entre deux enfants.


Cloison, paravent, étagère : choisissez-les plutôt d’une hauteur raisonnable, entre 1,40 et 1,70 mètre, de façon à ne pas réduire le volume, ni trop arrêter le regard.


Il existe également des systèmes de rails qui, une fois installés au plafond, permettent de faire glisser des panneaux souples ou des rideaux. Les matières proposées sont le plus souvent légèrement translucides, de façon à séparer les espaces sans alourdir les petites pièces, ni empêcher la lumière de filtrer.


La séparation suspendue Sogal, modèle Sogalslide® méridien, est en verre clair gris anthracite. Elle structure élégamment les espaces sans alourdir. De plus, la séparation est très facile à déplacer : les panneaux coulissent ! Produit réalisé sur-mesure.

La séparation suspendue Sogal, modèle Sogalslide® méridien, est en verre clair gris anthracite. Elle structure élégamment les espaces sans alourdir. De plus, la séparation est très facile à déplacer : les panneaux coulissent ! Produit réalisé sur-mesure.
©DR


Un renfoncement aménagé astucieusement


Au moins 60 centimètres de profondeur, et 120 centimètres de large, suffisent à un renfoncement pour qu’il soit aménageable en une pièce supplémentaire. Plutôt que d’en faire une simple bibliothèque, en y installant des étagères, créez une vraie pièce qui vous permettra d’alléger, voire de réaménager, une autre partie de votre habitation.


Commencez par définir la nouvelle fonction de votre niche. Bureau, buanderie, dressing… à vous de voir ce dont vous avez le plus besoin. Peignez ou tapissez le fond et les côtés du renfoncement, pour bien le séparer visuellement du reste de la pièce. Dans le cas d’une buanderie avec lave-linge, voire avec sèche-linge et évier, il faudra installer, avant la décoration, des évacuations d’eau sanitaire. Si vous comptez en faire un espace de travail, pensez à bien l’éclairer, en installant des spots ou une lampe mobile… Une fois les éventuelles sorties et entrées d’eau installées et la peinture sèche, placez votre mobilier dans le renfoncement. Bureau, appareils ménagers, tringle pour les vêtements… prennent place dans votre nouvel espace. Vous pouvez fixer un rideau au dessus, à condition que le mobilier ne dépasse pas trop du mur, afin de dissimuler la niche lorsqu’elle est inutilisée. Sinon, vous avez toujours la possibilité de placer un paravent devant.


Cet aménagement peut tout à fait être réalisé dans un grand placard, que l’on ferme lorsque l’on veut cacher l’installation aux regards.


Vous avez désormais toutes les cartes en main pour facilement aménager une pièce en plus !


Les rails Ikea accueillent panneaux souples et rideaux, pour une séparation douce qui laisse filtrer la lumière. La chambre au fond est ainsi joliment isolée du salon, sans la lourdeur d'une porte.

Les rails Ikea accueillent panneaux souples et rideaux, pour une séparation douce qui laisse filtrer la lumière. La chambre au fond est ainsi joliment isolée du salon, sans la lourdeur d'une porte.
©DR