Le Can Faustino: renaissance d’un palais à Minorque

Anne Swynghedauw
Sur l’île de Minorque, un palais antique du XVIIIème accueille l’hôtel de prestige Can Faustino. Comme une maison de famille raffinée, il affiche un luxe discret, signature de l’architecte Olivia Putman.
La piscine ne nuit pas à l’architecture remarquable du palais. Elle contribue au confort indispensable nécessaire au cahier des charges de l’hôtellerie de luxe.

La piscine ne nuit pas à l’architecture remarquable du palais. Elle contribue au confort indispensable nécessaire au cahier des charges de l’hôtellerie de luxe.
©Xavier Bejot


Minorque, réserve de la biosphère de l’UNESCO, est un territoire protégé. De jolies constructions s’égrènent dans un paysage vallonné, où la végétation méditerranéenne préservée foisonne. La mer offre son étendue à perte de vue. Au cœur du centre historique de Ciutadella, le palais classé et remanié au fil des siècles, ouvre ses portes désormais à ses hôtes.



La salle de bains est une création d’une Studio Putman qui met en scène la beauté du marbre.

La salle de bains est une création d’une Studio Putman qui met en scène la beauté du marbre.
©Xavier Bejot




Une atmosphère de maison, calme et reposante



L’hôtel Can Faustino est né grâce à son investisseur Laurent Morel-Ruymen, fondateur de Mare e Terra. À propos de ce lieu chargé d’histoire, l’architecte Olivia Putman résume  la quintessence de son projet : “j’ai voulu y insuffler une part de modernité, m’approprier ses espaces épurés, sa grandeur sobre, y adjoignant, y apposant des matières, des couleurs et des formes qui en révèlent la beauté tranquille. » Pour redonner vie à l’architecture remarquable du bâtiment, Olivia Putman a mis en exergue la beauté de la pierre, la simplicité des chambres, l’authenticité des matières naturelles et les tonalités douces et feutrées. « Je voulais aussi donner l'impression que l'on avait poussé la porte d'une maison de famille”, ajoute-t-elle.



Dans la chambre, la tête de lit, dessinée sur mesure, est en cuir et rappelle les matériaux traditionnels de Minorque. La double porte est encadrée de deux riches colonnes d’origine.

Dans la chambre, la tête de lit, dessinée sur mesure, est en cuir et rappelle les matériaux traditionnels de Minorque. La double porte est encadrée de deux riches colonnes d’origine.
©Xavier Bejot




Dans le respect des traditions de l’île



Avec son patio, son restaurant et ses 23 chambres et 3 suites, l’esprit du palais du XVIIIème siècle est intact et résolument tourné vers la mer. Pour la création de l’hôtel Can Faustino Olivia Putman a mis en valeur les matériaux locaux, comme la pierre, le cuir, en respectant la configuration du site. Elle a aussi dessiné de nombreuses pièces exclusives, banquettes, assises, inspirée par l’art de vivre de l’île. Les alcôves du jardin sont typiques et apportent des coins de replis appréciables. Ayant été paysagiste dans une autre vie, Olivia Putman a été soucieuse de préserver et magnifier la flore Minorquine, en imaginant aussi le jardin intégré à l’architecture vernaculaire.



Réservez sur www.canfaustino.com



Avec ses lignes sobres, la réception est conçue dans la continuité de l’ascétisme de l’architecture historique. Le lustre est une création du Studio Putman.

Avec ses lignes sobres, la réception est conçue dans la continuité de l’ascétisme de l’architecture historique. Le lustre est une création du Studio Putman.
©Xavier Bejot




Chaque chambre bénéficie d’une vue sur l’île. Ici, on découvre les ruelles pittoresques du quartier historique.

Chaque chambre bénéficie d’une vue sur l’île. Ici, on découvre les ruelles pittoresques du quartier historique.
©Xavier Bejot




Le palais a été restauré laissant apparaître la belle pierre typique de l’île de Minorque. Le patio offre un cadre apaisant et ombragé avec ses oliviers et sa végétation abondante.

Le palais a été restauré laissant apparaître la belle pierre typique de l’île de Minorque. Le patio offre un cadre apaisant et ombragé avec ses oliviers et sa végétation abondante.
©Xavier Bejot