Déco vintage pour changer de style

Agnès Zamboni
Cet appartement parisien de type haussmannien a été rénové dans un esprit atelier d’artiste. Au programme, mise en valeur des matériaux, patines et couleurs sombres, bois et acier vieilli, par l’entreprise Huggy. Et objets d’inspiration industrielle chinés par la propriétaire.
Au-dessus de la table, un système d’éclairage inspiré des suspensions basiques des ateliers a été installé. La verrière donne tout son sens à l’espace. Les poteaux intégrés devant les vitrages participent de l’esthétique comme de la technique.

Au-dessus de la table, un système d’éclairage inspiré des suspensions basiques des ateliers a été installé. La verrière donne tout son sens à l’espace. Les poteaux intégrés devant les vitrages participent de l’esthétique comme de la technique.
©Bastien de Changy

Quand la lumière fait défaut


La propriétaire se plaignait d’un manque de lumière. La cuisine fermée était si sombre. C’était cependant le seul réel inconvénient de cet appartement. Elle avait même pensé à chercher un loft », explique Emmanuel de Crépy, responsable  de l’entreprise Huggy, chargé des travaux de rénovation de cet appartement. La solution a été finalement trouvée sans déménager, en ouvrant une cloison, et en changeant le style de la décoration, déjà orchestrée, précédemment, avec brio, par la propriétaire. C’est d’ailleurs le point fort de ce chantier qui consistait à aménager une verrière façon atelier. Un IPN et des poteaux de soutènement visibles ont été installés pour renforcer le mur porteur évidé.


Ambiance feutrée dans le salon télé, où une malle sert de table d’appoint. Le canapé gris souris est réveillé par les touches de couleur des coussins. Les couleurs du tableau font écho à celles de la déco.

Ambiance feutrée dans le salon télé, où une malle sert de table d’appoint. Le canapé gris souris est réveillé par les touches de couleur des coussins. Les couleurs du tableau font écho à celles de la déco.
©Bastien de Changy


Une nouvelle vie


Dans cet appartement, les volumes de pièces d’origine n’ont pas été modifiés, mais pourtant tout a changé. Aucune cloison n’a été déplacée. Seul le mur qui séparait la cuisine d’un premier salon a été ouvert pour installer une baie vitrée qui récupère la lumière de ce côté. Avec l’ouverture de la cuisine–salle à manger, la création d’un double séjour a été possible. La seconde chambre est devenue un bureau. Et cette transformation a induit une atmosphère toute différente donnant l’impulsion pour une nouvelle décoration.


Comme dans toutes les autres pièces, une touche de couleur vive anime l’espace déclinant un dégradé de gris et de tons neutres. Ici, le ton jaune d’une carte géographique s’harmonise avec un petit meuble de rangement ouvert en métal peint chiné.

Comme dans toutes les autres pièces, une touche de couleur vive anime l’espace déclinant un dégradé de gris et de tons neutres. Ici, le ton jaune d’une carte géographique s’harmonise avec un petit meuble de rangement ouvert en métal peint chiné.
©Bastien de Changy


La mission de Huggy


L’entreprise Huggy s’est chargée de la réfection des peintures, de l’électricité et du chauffage.  Des radiateurs en fonte vintage ont été installés, pour s’accorder avec le style de la nouvelle décoration. Huggy a aussi assuré des travaux de menuiserie et la création de rangement sur mesure. Elle a mis en valeur le parquet d’origine en le ponçant et en le recouvrant d’un vernis mat, pour retrouver son lustre d’antan. Les portes anciennes d’origine ont été poncées, pour offrir l’aspect naturel du bois. Et sur la toile de fond d’une peinture grise mate (gamme Farrow and Ball), tous les objets et meubles chinés par la propriétaire, au talent digne d’une professionnelle, ont pris tout leurs sens et leur ampleur.


Pensiez-vous que l’on pouvait créer une ambiance si particulière dans un appartement aussi classique ?


Les deux lavabos sur pied rétro existants ont été conservés. Leur présence de charme a été renforcée par des  miroirs individuels et un éclairage ciblée.

Les deux lavabos sur pied rétro existants ont été conservés. Leur présence de charme a été renforcée par des miroirs individuels et un éclairage ciblée.
©Bastien de Changy


Réalisation :  

Huggy, entreprise de bâtiment spécialisée dans les travaux de rénovation

Emmanuel de Crépy

16, rue de Solférino

92100 Boulogne

Tél. : 01 41 38 01 57

Site internet : www.huggy.fr


Descriptif technique :

SHON : 130 m²

Année de création : 2011

Durée de l’étude : 6 mois

Durée des travaux : 6 mois

Montant des travaux : non communiqué

Dispositif énergétique : chauffage individuel au gaz, remplacement de la chaudière à gaz et des radiateurs, des modèles en fonte chinés

Performances énergétiques : non communiquées


Reprise du beau parquet ancien, plinthes en contraste, meubles de métier, objets chinés sur les marchés aux Puces parisiens, comme cet étonnant mannequin qui apporte sa belle présence à l’entrée.

Reprise du beau parquet ancien, plinthes en contraste, meubles de métier, objets chinés sur les marchés aux Puces parisiens, comme cet étonnant mannequin qui apporte sa belle présence à l’entrée.
©Bastien de Changy


Le lit est recouvert d’un boutis immaculé, tandis qu’un camaïeu de roses poudrés et de lilas l’habille.

Le lit est recouvert d’un boutis immaculé, tandis qu’un camaïeu de roses poudrés et de lilas l’habille.
©Bastien de Changy


Dans la partie coin repas de la cuisine, sol en béton ciré remplaçant les tomettes existantes, table sur mesure et chaises métalliques d’usine (modèle Multipl’s, création Joseph Mathieu, vers 1922).

Dans la partie coin repas de la cuisine, sol en béton ciré remplaçant les tomettes existantes, table sur mesure et chaises métalliques d’usine (modèle Multipl’s, création Joseph Mathieu, vers 1922).
©Bastien de Changy


Avec trois éléments dépareillés de hauteurs différentes, la propriétaire a créé un jeu de tables inédit qui anime le centre de la pièce.

Avec trois éléments dépareillés de hauteurs différentes, la propriétaire a créé un jeu de tables inédit qui anime le centre de la pièce.
©Bastien de Changy


Façon 1900, la douche à l’italienne, sans porte, est tapissée de carreaux métro et équipée d’une robinetterie rétro (réalisation Huggy).

Façon 1900, la douche à l’italienne, sans porte, est tapissée de carreaux métro et équipée d’une robinetterie rétro (réalisation Huggy).
©Bastien de Changy