L’Hôtel Sacha frappe les trois coups

Agnès Zamboni
Dans le 9ème arrondissement de Paris, voici un hôtel atypique qui rend hommage au SOPI (South Pigalle), le quartier par excellence des théâtres, salles de spectacles, restos et bars animés.
La verrière, aménagée comme un jardin d’hiver, s’anime tous les soirs dans la convivialité de l’Entracte.

La verrière, aménagée comme un jardin d’hiver, s’anime tous les soirs dans la convivialité de l’Entracte.
©Exquise Esquisse


Un lieu signé Julie Gauthron



Après l’Hôtel Crayon, le Crayon Rouge, l’hôtel Joséphine, l’Idol Hotel, l’Hôtel Exquis et le Grand Hôtel du Midi, l’artiste, décoratrice et architecte d’intérieur Julie Gauthron raconte une nouvelle histoire, forte et singulière, avec l’Hôtel Sacha. Pour le définir, elle pourrait reprendre une phrase du célèbre comédien et dramaturge Sacha Guitry, à l’humour caustique : « Messieurs, je sais que je n'utilise pas le style conventionnel auquel vous êtes habitués ». Car, comme lui s’appropriait les codes d’un autre genre artistique et les détournait, Julie Gauthron crée des lieux à la personnalité unique qui se plient à son propre style.



Dans les chambres, le mur en tête de lit est tapissé avec un papier-peint (Modèle Teatro) créé dans les années 1950 par Piero Fornasetti et toujours édité par Cole and Son.

Dans les chambres, le mur en tête de lit est tapissé avec un papier-peint (Modèle Teatro) créé dans les années 1950 par Piero Fornasetti et toujours édité par Cole and Son.
©Exquise Esquisse




Un lieu vivant comme un théâtre



« J’ai travaillé la composition de la chambre de ce nouvel hôtel comme un petit théâtre avec un coté salle et un coté scène ; les rideaux de scène deviennent les rideaux d'un baldaquin, les spectateurs sont en tête de lit, notre client aux premières loges...Les affiches, gravures et photos, très présents dans notre déco, ont été chinées par le propriétaire des lieux lui-même. » raconte Julie Gauthron qui a mis en scène cet hôtel comme une pièce de théâtre, avec une représentation quotidienne. La décoration et la scénographie s’inspirent d’une pièce de théâtre en 4 actes.



Mobilier façon Belle Epoque, pour le jardin d’hiver, décalé par le détail des lettres en tube lumineux façon néon.

Mobilier façon Belle Epoque, pour le jardin d’hiver, décalé par le détail des lettres en tube lumineux façon néon.
©Exquise Esquisse




Des objets semés comme dans un musée



Petit théâtre de marionnettes façon Commedia dell’arte, jumelles de théâtre, petite chaises et fauteuils Directoire, enseigne lumineuse, lampions, affiches et gravures, l’Hôtel Sacha accueille des objets de collection qui mettent en valeur la thématique évoquée. Le papier-peint employé comme le fil rouge et conducteur de surprises, évolue dans chaque espace comme un joyeux Vaudeville. Avec ses buffets anciens et son mobilier éclectique, la salle de petit-déjeuner évoque le salon d’un café bohême. Et dans cet hôtel rutilant comme un rideau de théâtre à l’entracte, de 18h30 à 20h00, on déguste champagne et petits fours. Et Sacha Guitry aurait rétorqué : « N'était-ce pas audacieux, provoquant même ? » 



Harmonie en jaune et noir pour cette chambre qui reprend les codes des autres chambres avec de nouvelles associations de couleurs.

Harmonie en jaune et noir pour cette chambre qui reprend les codes des autres chambres avec de nouvelles associations de couleurs.
©Exquise Esquisse




Renseignements :

Hôtel Sacha

7, rue de Navarin

75009 Paris

Tél. : 01 48 78 51 73

Mail : reception@hotelsacha.com

www.hotelsacha.com



Julie Gauthron, artiste-décoratrice

Exquise Esquisse, agence de décoration et l’aménagement d’hôtels : www.exquise-esquisse.com

Site artistique : www.juliegauthron.com



Au pied du lit, un papier-peint (Modèle Woods) dessiné en 1959 et toujours édité par Cole and Son.

Au pied du lit, un papier-peint (Modèle Woods) dessiné en 1959 et toujours édité par Cole and Son.
©Exquise Esquisse




Le Lobby de l’hôtel, tourné à la façon d’un intérieur parisien d’entre-deux guerres s’ouvre sur un salon où le bureau de réception et le business corner se confondent. Les meubles et les objets ont été tous chinés aux puces. L’effet intimiste et cosy se prolonge dans les parties communes qui ouvrent sur d’autres scènes. Les miroirs aux cadres dorés, comme dans le hall d’un théâtre, agrandissent l’espace.

Le Lobby de l’hôtel, tourné à la façon d’un intérieur parisien d’entre-deux guerres s’ouvre sur un salon où le bureau de réception et le business corner se confondent. Les meubles et les objets ont été tous chinés aux puces. L’effet intimiste et cosy se prolonge dans les parties communes qui ouvrent sur d’autres scènes. Les miroirs aux cadres dorés, comme dans le hall d’un théâtre, agrandissent l’espace.
©Exquise Esquisse




Dans l’escalier et le couloir, on ne sait plus si on cherche sa chambre ou sa loge.

Dans l’escalier et le couloir, on ne sait plus si on cherche sa chambre ou sa loge.
©Exquise Esquisse




Certaines chambres plus épurées présentent les mêmes idées de papier-peint, mais travaillées comme des tableaux dans des cadres.

Certaines chambres plus épurées présentent les mêmes idées de papier-peint, mais travaillées comme des tableaux dans des cadres.
©Exquise Esquisse




La salle de bains joue la carte du rouge avec un carrelage en damier noir et blanc au sol. Une bibliothèque en trompe l’œil accentue l’idée du décor de théâtre.

La salle de bains joue la carte du rouge avec un carrelage en damier noir et blanc au sol. Une bibliothèque en trompe l’œil accentue l’idée du décor de théâtre.
©Exquise Esquisse




Sur le mur percé de deux fenêtres, un effet Toile de Jouy plus léger monochrome et champêtre pour contraster avec les deux autres papiers-peints aux motifs plus marquants.

Sur le mur percé de deux fenêtres, un effet Toile de Jouy plus léger monochrome et champêtre pour contraster avec les deux autres papiers-peints aux motifs plus marquants.
©Exquise Esquisse




La veranda, attenante à la salle de petit déjeuner, s’ouvre sur un jardinet qui diffuse une belle lumière naturelle.

La veranda, attenante à la salle de petit déjeuner, s’ouvre sur un jardinet qui diffuse une belle lumière naturelle.
©Exquise Esquisse




Rideaux et canapé avec tissage pied de poule et coq, effet Toile de Jouy champêtre et miroirs bombés, dits miroirs de sorcière, pour un esprit XIXème revisité.

Rideaux et canapé avec tissage pied de poule et coq, effet Toile de Jouy champêtre et miroirs bombés, dits miroirs de sorcière, pour un esprit XIXème revisité.
©Exquise Esquisse




Dans les couloirs qui mettent aux 50 chambres, des gravures anciennes, évoquant l’univers du théâtre et l’Opéra, sont accrochées sur un papier-peint au style décalé.

Dans les couloirs qui mettent aux 50 chambres, des gravures anciennes, évoquant l’univers du théâtre et l’Opéra, sont accrochées sur un papier-peint au style décalé.
©Exquise Esquisse




Les objets chinés font référence aux plus belles heures des salles de spectacle.

Les objets chinés font référence aux plus belles heures des salles de spectacle.
©Exquise Esquisse