Une maison d’hôtes, dans l’esprit du XVIIIème siècle

Agnès Zamboni
Située dans le centre d’Etretat, cette belle demeure a été rénovée par un passionné de brocante et de cuisine. Entrez-donc aux Tilleuls, une ancienne maison de famille construite en 1738.
Dans la cuisine, la hotte est incrustée de portes en vitrail chinées à Londres. Sous la table, dessinée par Gilles Bodu Le Moine, des tabourets au look industriel de chez Tolix.

Dans la cuisine, la hotte est incrustée de portes en vitrail chinées à Londres. Sous la table, dessinée par Gilles Bodu Le Moine, des tabourets au look industriel de chez Tolix.
©Gilles Bodu Lemoine


Un coup de cœur



Cette maison a été bâtie au XVIIIème siècle, mais agrandie au XIXème lorsqu’Etretat est devenue une station balnéaire réputée de la Côte d’Albâtre, en Haute-Normandie. Elle reprend l’esprit du IIIème Empire. « En quête d’un lieu adéquat pour ouvrir une maison d’hôtes, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette grande bâtisse qui a réclamé deux ans de travaux avant d’accueillir mon projet, raconte Gilles Bodu Le Moine, ancien costumier de théâtre à la reconversion professionnelle réussie. Pour rénover l’ensemble du bâtiment de 850 m², il a fait appel à un architecte parisien Ivan Broyer et des entreprises locales qui se sont occupées d’y apporter le confort et la modernité qui lui faisaient défaut. Electricité, plomberie, chauffage, isolation, réfection des sols, tout était à refaire…et Gilles s’est improvisé maître d’ouvrage en assurant l’encadrement des travaux et le suivi du chantier.



La bâtisse, située à 100 mètres du centre d’Etretat, offre une cour en briques de Saint-Jean et silex noir, une particularité de la région. La terrasse est abritée du vent et exposée sud-est pour profiter du soleil, même lorsqu’il est timide.

La bâtisse, située à 100 mètres du centre d’Etretat, offre une cour en briques de Saint-Jean et silex noir, une particularité de la région. La terrasse est abritée du vent et exposée sud-est pour profiter du soleil, même lorsqu’il est timide.
©Kevin Akiyoshi, 2014




Une rénovation respectueuse de l’ancien



« Nous avons essayé de retrouver les matériaux d’origine cachés sous des camouflages maladroits. Nous avons abattu les cloisons rajoutées lors de précédentes rénovations pour restituer les volumes et les structures originales et créer trois chambres doubles et deux suites accompagnées de salles de bains privatives ». De ce côté, il a fallu créer de nouvelles pièces d’eau dans le volume des chambres qui varient de 22 à 26 m² et qui atteint 70 m² dans la suite Vallotton. Une priorité ici, proposer de grandes chambres pour retrouver le charme des demeures anciennes.



L’entrée traversante, au sol dallé d’un damier de carreaux ciment noir et blanc, s’ouvre sur l’allée de tilleuls et le jardin. L’escalier, au garde-corps d’origine conservé et restauré, dessert les étages. L’entrée s’ouvre sur un vestiaire, pour déposer les affaires de plage, un petit salon, une bibliothèque et un grand salon.

L’entrée traversante, au sol dallé d’un damier de carreaux ciment noir et blanc, s’ouvre sur l’allée de tilleuls et le jardin. L’escalier, au garde-corps d’origine conservé et restauré, dessert les étages. L’entrée s’ouvre sur un vestiaire, pour déposer les affaires de plage, un petit salon, une bibliothèque et un grand salon.
©Gilles Bodu Lemoine




Côté déco et cuisine



Les pièces sont meublées avec du mobilier de famille, des trouvailles débusquées aux Puces et sur les brocantes, comme si les objets avaient toujours été là. L’ensemble offre une nouvelle âme à la maison. La cuisine aménagée comme celle d’un professionnel avec des meubles de métier et un vrai fourneau à l’ancienne est le territoire de Gilles Bodu Le Moine qui y prépare une cuisine de saison, à partir de produits frais du marché comme il le faisait autrefois pour ses amis dans sa maison de Belle-Ile-en-Mer. Et le menu est aussi souvent que possible à base de poisson.



Seriez-vous tenté par le charme de cette maison au bon goût de passé ?



Renseignements :

Les Tilleuls 1738


45, rue Isabey

76799 Etretat

Tél. : 02 35 27 76 76

Mail : contact@lestilleuls1738.com

Site internet : www.lestilleuls1738.com



La cuisine, c’est le domaine de Gilles Bodu Le Moine qui y officie pour ses hôtes. Le mur en brique d’origine a été conservé. Il dialogue avec des armoires de boucherie et un tour pâtissier doté de portes de réfrigérateur neuves mais entièrement vintage, fabriquées d'après un modèle signé Heuzé au Havre.

La cuisine, c’est le domaine de Gilles Bodu Le Moine qui y officie pour ses hôtes. Le mur en brique d’origine a été conservé. Il dialogue avec des armoires de boucherie et un tour pâtissier doté de portes de réfrigérateur neuves mais entièrement vintage, fabriquées d'après un modèle signé Heuzé au Havre.
©Kevin Akiyoshi, 2014




Les chambres sont meublées comme autrefois avec des grandes armoires de style régional et des rideaux fleuris imprimées d’indiennes façon Toile de Jouy.

Les chambres sont meublées comme autrefois avec des grandes armoires de style régional et des rideaux fleuris imprimées d’indiennes façon Toile de Jouy.
©Gilles Bodu Lemoine




Cette salle de bains tapissée de carreaux ciment (Carocim) est équipée avec une robinetterie et une baignoire de style 1930.

Cette salle de bains tapissée de carreaux ciment (Carocim) est équipée avec une robinetterie et une baignoire de style 1930.
©Gilles Bodu Lemoine




Les caves ont été réaménagées au même endroit que celles de jadis et abritent dorénavant une belle sélection de vins.

Les caves ont été réaménagées au même endroit que celles de jadis et abritent dorénavant une belle sélection de vins.
©Gilles Bodu Lemoine