Le nouveau chic parisien selon Stéphanie Coutas

Agnès Zamboni
Luxe et volupté dans cet appartement qui offre une vue exceptionnelle sur la Tour Eiffel. Le credo de sa décoratrice d’intérieur ? Valoriser les belles matières pour réchauffer sa modernité et jouer avec sa volumétrie particulière, plutôt que tout casser.
Dans le salon, les canapés (Studio B2) structurent l’espace. On a préféré plusieurs petites tables d’appoint plutôt qu’une grande table basse qui alourdirait l’espace. Un faux plafond accentue les dimensions rectangulaires du salon.

Dans le salon, les canapés (Studio B2) structurent l’espace. On a préféré plusieurs petites tables d’appoint plutôt qu’une grande table basse qui alourdirait l’espace. Un faux plafond accentue les dimensions rectangulaires du salon.
©Stéphanie Coutas


Dégager les priorités



Dans ce grand appartement à l’origine très vétuste et resté en l’état pendant 80 ans, la décoratrice d’intérieur Stéphanie Coutas a créé une atmosphère très cosy et douillette tout en décloisonnant certains murs pour valoriser les vues sur Paris. « L’entrée désormais ouverte au niveau du salon permet au regard de se diriger vers les fenêtres. Elle est devenue le poumon de la maison. On est littéralement happé par les ouvertures qui offrent un panorama sur la « dame de fer », raison principale pour laquelle les propriétaires ont eu le coup de foudre et ont décidé d’acquérir l’appartement, bien que sa configuration initiale ne correspondait pas exactement à leurs attentes. Il a fallu ensuite créer 3 chambres avec leurs propres salles de bains comme des suites d’hôtel dans un volume qui n’en comportait que deux, » raconte Stéphanie Coutas, qui a aussi étudié la lumière artificielle pour que cet espace soit aussi attrayant la nuit que le jour, et intégré la climatisation pour qu’il soit aussi agréable à vivre en toutes saisons.



Le plan de travail la cuisine débordant peut servir de mange-debout. La hotte escamotable disparaît lorsqu’elle n’est pas utilisée.

Le plan de travail la cuisine débordant peut servir de mange-debout. La hotte escamotable disparaît lorsqu’elle n’est pas utilisée.
©Stéphanie Coutas




Jouer avec les proportions



Dès l’entrée, l’espace a été restructuré pour créer un lien avec l’extérieur et l’unique monument parisien, à l’image graphique et forte. Les sols des larges zones de communication ont été travaillés pour accrocher le regard et faire oublier leurs volumes surdimensionnés par rapport aux pièces de vie. La salle à manger s’inscrit dans le prolongement de la cuisine semi-ouverte. Les deux espaces sont reliés par un choix de matériaux et de couleurs chaudes, des tons sourds et doux, marron glacé, taupe…Le salon tout en longueur a été aménagé pour mettre en valeur sa forme particulière étroite et formant un rectangle. Plutôt que de déplacer les cloisons, Stéphanie a corrigé les défauts de la volumétrie de chaque pièce en se jouant de ses contraintes. « L’appartement de 177 m² est vaste, mais les chambres petites. J’ai accentué leur côté cocon en habillant les murs de faux cuir matelassé. Dans les salles de bains, j’ai fait le choix d’un seul matériau pour ne pas alourdir l’espace ».



La chambre principale est lovée dans un cocon de faux cuir beige qui offre un effet de matelassage (création Christophe Fey) et qui reprend un motif emprunté au style de Christian Dior. Au pied du lit, une TV télescopique est cachée. Banc gainé de cuir, Christophe Fey. Lit, Epéda. Moquette, Charm by JAB Ancre( Atelier Picot). Tableau, Bruno Collin.

La chambre principale est lovée dans un cocon de faux cuir beige qui offre un effet de matelassage (création Christophe Fey) et qui reprend un motif emprunté au style de Christian Dior. Au pied du lit, une TV télescopique est cachée. Banc gainé de cuir, Christophe Fey. Lit, Epéda. Moquette, Charm by JAB Ancre( Atelier Picot). Tableau, Bruno Collin.
©Stéphanie Coutas




Vivre comme à l’hôtel



Cuir, velours, patine, marbre… les matières nobles offrent une forte présence dans ce lieu qui n’est pas encombré par des accessoires de décoration. Avec quelques beaux objets, un choix restreint de matériaux naturels, la décoratrice Stéphanie Coutas a dessiné une atmosphère qui ressemble à celle d’un hôtel, car les occupants ne vivent pas en permanence dans cet appartement.



La salle de bains joue sur l’effet rayé d’un marbre veiné. Ici, c’est le matériau qui décore l’espace contrastant sur les éléments blancs.

La salle de bains joue sur l’effet rayé d’un marbre veiné. Ici, c’est le matériau qui décore l’espace contrastant sur les éléments blancs.
©Stéphanie Coutas




Que pensez-vous de cette rénovation douce qui tire partie de l’espace sans chercher à transformer radicalement sa volumétrie ?



Réalisation :

Stéphanie Coutas

Mille et Une maisons

Tél. : 01 81 29 31 90

www.stephaniecoutas.com



La cuisine (Siematic) épurée est aménagée de façon très graphique. Elle se compose de deux modules parallèles séparés par un dégagement. Toute la technique est intégrée de façon très discrète.

La cuisine (Siematic) épurée est aménagée de façon très graphique. Elle se compose de deux modules parallèles séparés par un dégagement. Toute la technique est intégrée de façon très discrète.
©Stéphanie Coutas




La Tour Eiffel est l’attraction du quartier. Elle est très présente dans l’appartement et visible de plusieurs fenêtres.

La Tour Eiffel est l’attraction du quartier. Elle est très présente dans l’appartement et visible de plusieurs fenêtres.
©DR




La table de la salle à manger, une création de Stéphanie Coutas est cachée par un panneau recouvert d’une patine décorative à base de poudre de marbre qui occulte aussi la partie technique de la cuisine. Chaises, Dan-Form. Banc en métal, Eichholtz.

La table de la salle à manger, une création de Stéphanie Coutas est cachée par un panneau recouvert d’une patine décorative à base de poudre de marbre qui occulte aussi la partie technique de la cuisine. Chaises, Dan-Form. Banc en métal, Eichholtz.
©Stéphanie Coutas