A Paris, la nouvelle vie d’un appartement haussmannien

Agnès Zamboni
Couleurs fraîches, mobilier design, réorganisation de l’espace intérieur avec un mobilier adapté, voici les trois points forts de cette rénovation orchestrée par l’architecte Camille Hermand.
La verrière de la cuisine accentue la profondeur de l’espace tout en cachant la partie technique de l’espace.

La verrière de la cuisine accentue la profondeur de l’espace tout en cachant la partie technique de l’espace.
©Jennifer Sath


Le charme de l’ancien revisité



Parquets, moulures, corniches, cheminées, belles hauteurs sous plafond, les caractéristiques du style haussmannien offrent un cachet indéniable à un appartement. Mais aujourd’hui, on le conjugue sur le mode design, avec des créations actuelles, ludiques aux couleurs acidulées. C’est tout l’art de l’architecte Camille Hermand qui sait si bien redonner vie à des espaces classiques parisiens. Tout en gardant le charme traditionnel de l’appartement, elle a réalisé une rénovation est à la fois dynamique et fonctionnelle, avec des accents rétro. Un appartement de 52 m² métamorphosé par un choix de couleurs très subtiles et un mobilier aux lignes contemporaines.



Dans le coin salon qui a gardé les cadres moulurés de ses murs, canapé Pembury, recouvert du tissu Mineral, chez The Conran Shop. Table haute ovale extensible, modèle Oqui, et tables basses Jimi, La Redoute. Luminaires Lanterna, chez Petite Friture.

Dans le coin salon qui a gardé les cadres moulurés de ses murs, canapé Pembury, recouvert du tissu Mineral, chez The Conran Shop. Table haute ovale extensible, modèle Oqui, et tables basses Jimi, La Redoute. Luminaires Lanterna, chez Petite Friture.
©Jennifer Sath




Une pièce à vivre recomposée



Optimisant l’espace, la pièce à vivre est désormais organisée en trois zones : autour de la table, le salon et la cuisine. La banquette-bibliothèque, conçue sur-mesure par Camille Hermand, autour de la table de repas, crée un coin «cosy» pour déjeuner, lire et recevoir des amis, tout en gagnant de la place. Coté séjour, le canapé gris clair qui s’harmonise avec les couleurs des murs joue les caméléons et se fond dans le décor sans occuper trop d’espace. Dans la cuisine, des verrières séparent la zone de préparation des repas du séjour, optimisant la lumière naturelle et la transparence de l’appartement, aux perspectives valorisées. Pour souligner le coté retro-chic, les sols des espaces séparées par des verrières (cuisine et salles de bains) sont recouverts de carreaux de ciment à motifs géométriques. Au mur, un carrelage métro et dans la cuisine, un réfrigérateur aux formes arrondies façon années 1950, bleu pastel. Tandis que dans le coin repas un papier-peint aux dessins graphiques met un valeur une palette fraîche de bleus clairs et de gris. Et dans chaque pièce, une sélection de luminaires valorise encore l’espace.



Un lit encadré de deux dressings sur mesure avec une tête de lit dotée d’une tablette de 10 cm de profondeur. Suspension Spinning Light BH2, création Benjamin Hubert, éditée par & Tradition. Appliques, modèle Original 1227, édité par Anglepoise, chez Fleux’.

Un lit encadré de deux dressings sur mesure avec une tête de lit dotée d’une tablette de 10 cm de profondeur. Suspension Spinning Light BH2, création Benjamin Hubert, éditée par & Tradition. Appliques, modèle Original 1227, édité par Anglepoise, chez Fleux’.
©Jennifer Sath




Une intervention qui offre une identité



Côté espace, la distribution de l’appartement n’a pas été transformée. Mais la cuisine et les salles de bain réaménagées derrière leurs verrières façon atelier changent tout et facilitent la circulation de la lumière, tout en offrant leur style industriel à l’espace. Camille Hermand a précisément créé une salle de bains dans la seconde chambre qui n’en possédait pas et rénovée celle qui en avait une, tout en optimisant légèrement l’espace de cette dernière, en supprimant notamment sa cheminée et en accrochant, à sa place, une télévision murale.  



Contact : www.camillearchitectures.com



En harmonie de blanc, à droite vasque BetteAqua, Réf : A067, chez Bette et carreaux métro chez Diffusion céramique. Robinetterie Axor Uno2,  réf : 38116000 chez Hansgrohe. A gauche, dans la douche aux murs recouverts de carreaux métro, receveur de douche, réf :  5805 chez Bette avec robinet Raindance Select chez Hansgrohe. Pare-douche Polaris Dream, réf : B9851, chez Samo.

En harmonie de blanc, à droite vasque BetteAqua, Réf : A067, chez Bette et carreaux métro chez Diffusion céramique. Robinetterie Axor Uno2, réf : 38116000 chez Hansgrohe. A gauche, dans la douche aux murs recouverts de carreaux métro, receveur de douche, réf : 5805 chez Bette avec robinet Raindance Select chez Hansgrohe. Pare-douche Polaris Dream, réf : B9851, chez Samo.
©Jennifer Sath




Plan de l'appartement avant les travaux, une cuisine fermée, une seconde chambre aménagée à l’opposée de la première sans salle de bains attenante.

Plan de l'appartement avant les travaux, une cuisine fermée, une seconde chambre aménagée à l’opposée de la première sans salle de bains attenante.
©Camille Hermand




Plan de l'appartement après les travaux, une seconde salle de bains, des volumes légèrement optimisés avec une grande pièce à vivre parfaitement organisée et une cuisine semi-ouverte.

Plan de l'appartement après les travaux, une seconde salle de bains, des volumes légèrement optimisés avec une grande pièce à vivre parfaitement organisée et une cuisine semi-ouverte.
©Camille Hermand




Les rangements de la cuisine au sol recouvert de carreaux ciment (Mosaic del Sur) sont composés de caissons bicolores et beige et gris. Suspension lumineuse MHY, chez Muuto. Evier Bredskär, chez IKEA. Robinet Minta, chez Grohe. Réfrigérateur Smeg 50’s style.

Les rangements de la cuisine au sol recouvert de carreaux ciment (Mosaic del Sur) sont composés de caissons bicolores et beige et gris. Suspension lumineuse MHY, chez Muuto. Evier Bredskär, chez IKEA. Robinet Minta, chez Grohe. Réfrigérateur Smeg 50’s style.
©Jennifer Sath




Dans la chambre, le lit (modèle Pocket Guest chez The Conran Shop) a été placé contre les cadres moulurés des murs conservés. Applique Original 1227, éditée par Anglepoise, chez Fleux’.

Dans la chambre, le lit (modèle Pocket Guest chez The Conran Shop) a été placé contre les cadres moulurés des murs conservés. Applique Original 1227, éditée par Anglepoise, chez Fleux’.
©Jennifer Sath




Dans la pièce à vivre on a conservé la cheminée qui s’intègre dans l’espace. La télévision a été intégrée dans la bibliothèque. Fauteuil Jimi, La Redoute. Lampe à poser circulaire, création Jean-Luc Le Deun.

Dans la pièce à vivre on a conservé la cheminée qui s’intègre dans l’espace. La télévision a été intégrée dans la bibliothèque. Fauteuil Jimi, La Redoute. Lampe à poser circulaire, création Jean-Luc Le Deun.
©Jennifer Sath




La chambre joue les harmonies de blanc avec un bureau contemporain, modèle Jimi, La Redoute. La cheminée a été repeinte en blanc pour s’intégrer dans l’espace et des rangements ont été pratiqués de part et d‘autre.

La chambre joue les harmonies de blanc avec un bureau contemporain, modèle Jimi, La Redoute. La cheminée a été repeinte en blanc pour s’intégrer dans l’espace et des rangements ont été pratiqués de part et d‘autre.
©Jennifer Sath




Une niche avec étagères a été pratiquée en continuité du coffrage de la cheminée. Les radiateurs peints en noir s’accordent avec les châssis de la verrière de la salle de bains. Sol de la salle de bains en carreaux ciment, Mosaic del Sur.

Une niche avec étagères a été pratiquée en continuité du coffrage de la cheminée. Les radiateurs peints en noir s’accordent avec les châssis de la verrière de la salle de bains. Sol de la salle de bains en carreaux ciment, Mosaic del Sur.
©Jennifer Sath




Dans le coin repas, table haute ovale et extensible modèle Oqui, La Redoute. Papier-peint, collection Ninon, chez Lé Papiers de Ninon. Chaises Walker, chez House Doctor.

Dans le coin repas, table haute ovale et extensible modèle Oqui, La Redoute. Papier-peint, collection Ninon, chez Lé Papiers de Ninon. Chaises Walker, chez House Doctor.
©Jennifer Sath