Resto décalé et déco insolite à Reims

Agnès Zamboni
Rien à voir avec la chanson de Nino Ferrer…A deux pas de la Cathédrale de Reims, entre ambiance feutrée et atmosphère décalée, le restaurant « Les Cornichons * » a été revisité par le designer Carlos Pujol.
Le bar est composé d’un vrai zinc en étain : 3 parties distinctes soudées et assemblées sur une ossature métallique, habillée d’étagères Ikea. Au plafond des baladeuses de chantier et des appliques jouent les suspensions.

Le bar est composé d’un vrai zinc en étain : 3 parties distinctes soudées et assemblées sur une ossature métallique, habillée d’étagères Ikea. Au plafond des baladeuses de chantier et des appliques jouent les suspensions.
©DR

Un lieu historique


Situé dans le quartier branché de la halle du Boulingrin, protégé par les Monuments Historiques et qui regroupe tous les métiers de bouche de tradition, ce restaurant a été réhabilité dans un esprit vintage et industriel. « Pour ce projet, mon travail a associé marketing et décoration. J’ai travaillé sur l’architecture intérieure pour remodeler l’espace, mais aussi sur l’identité graphique et visuelle pour redonner un cachet à ce lieu qui avait perdu son âme. Mon inspiration s’est  rapprochée de l’univers de Michel Audiard et des « Tontons Flingueurs ». Et dans cette cantine décalée, on propose une cuisine de terroir.


Fabriqués à partir de  boîtes de macédoine  (50 pièces achetées à bas prix chez un discounter), ces abat-jours repeints en gris (RAL 9006) ont été percés pour des raisons de sécurité. Ils cohabitent avec une applique vintage (Jieldé).

Fabriqués à partir de boîtes de macédoine (50 pièces achetées à bas prix chez un discounter), ces abat-jours repeints en gris (RAL 9006) ont été percés pour des raisons de sécurité. Ils cohabitent avec une applique vintage (Jieldé).
©DR


Comme si tout avait réellement existé….


Le cadre se compose de mobilier industriel des années 70, de tapisseries et papiers peints façon "grand-mère" déchirés, de fauteuils de cinéma montés sur rail, de luminaires inventifs et de pêle-mêle de photos vintage au plafond…Carlos Pujol a volontairement vieilli les peintures. Il a chiné sur Paris des meubles industriels aux peintures colorées et écaillées qui semblent avoir servi de tons de base pour décliner des harmonies. Rangements à casiers, casiers à bouteille, boîtes de conserves ou parapluie détournés en abat-jour, meubles repeints débusqués chez Emmaüs, vieilles pubs recréent un univers réaliste comme dans un décor de cinéma. Et la cacophonie graphique donne l’illusion de la vérité, d’un endroit qui aurait vieilli comme cela d’un bistrot jamais complètement rénové…


Les fauteuils de cinéma, à l’origine, en skaï et en mauvais état ont été retapissés. Ils sont alignés, comme une banquette, le long du mur de la salle de restaurant.

Les fauteuils de cinéma, à l’origine, en skaï et en mauvais état ont été retapissés. Ils sont alignés, comme une banquette, le long du mur de la salle de restaurant.
©DR


Design utile


« J’ai aussi travaillé sur la fonctionnalité du lieu avec un principe de tables pour 2, 4, 6 voir 12 personnes, avec des fauteuils de cinéma retapissés qui coulissent sur rails pour les rapprocher ou les éloigner en fonction des besoins».


Dans ce décor qui témoigne de la désindustrialisation de la France (pour le plus grand plaisir de tous les professionnels qui puisent dans cette manne, pour offrir de la personnalité à tous nos lieux de vie), les aménagements sont appréciés des propriétaires comme des clients. Avez-vous envie de déjeuner dans ce resto à la déco déjanté où le confort a été très étudié ?  


*Lors de la Révolution Française, les rémois siégeant à l'Assemblée se trouvaient sous la corniche… d'où le surnom de "cornichons" pour les identifier plus rapidement.


On a retrouvé des interrupteurs en porcelaine réédités comme des modèles du début du XXème siècle (Berker).

On a retrouvé des interrupteurs en porcelaine réédités comme des modèles du début du XXème siècle (Berker).
©DR


Réalisation :

Carlos Pujol, designer

Tél : 06 11 34 07 48

Mail : contact@carlos.fr

www.carlos.fr


Restaurant Les Cornichons

13, rue du Général Sarrail

51100 Reims

Tél: 09 61 49 62 39

Fermé le lundi. 


Le sol mixe parquet bois patiné et usagé, avec réédition vintage de carreaux de ciment (Carodeco).

Le sol mixe parquet bois patiné et usagé, avec réédition vintage de carreaux de ciment (Carodeco).
©DR


La salle de restaurant est meublée avec des tables d’un fournisseur professionnel, des rééditions de chaises en métal (Tolix) et de fauteuils de cinéma, dénichés à Bordeaux.

La salle de restaurant est meublée avec des tables d’un fournisseur professionnel, des rééditions de chaises en métal (Tolix) et de fauteuils de cinéma, dénichés à Bordeaux.
©DR


Dans les toilettes un jeu de deux modèles de carreaux de ciment se font écho (Carodeco). La vasque en faïence, teintée couleur taupe, a été intégrée dans un meuble à abattants provenant d’une usine de métallurgie. Le cadre du miroir est un vestige du décor précédent.

Dans les toilettes un jeu de deux modèles de carreaux de ciment se font écho (Carodeco). La vasque en faïence, teintée couleur taupe, a été intégrée dans un meuble à abattants provenant d’une usine de métallurgie. Le cadre du miroir est un vestige du décor précédent.
©DR


Le plafond est animé de grands cadres remplis de photos noir et blanc.

Le plafond est animé de grands cadres remplis de photos noir et blanc.
©DR


Le bar est habillé de rangements ouverts et remplis d’une collection de livres disparates, achetés par lots, très bon marché, chez Emmaüs.

Le bar est habillé de rangements ouverts et remplis d’une collection de livres disparates, achetés par lots, très bon marché, chez Emmaüs.
©DR