Style actuel pour un appartement haussmannien

Agnès Zamboni
En mixant les influences, les décoratrices Marie-Claire Fresquet et Séverine Fresquet-Flon de l’agence Bel Ordinaire ont réorganisé la décoration d’un volume typiquement parisien. Moulures et parquet ancien font vraiment très bon ménage avec le design !
Dans l’entrée, une enfilade en teck, typique des années 1950, pour meubler l’entrée tout en longueur.

Dans l’entrée, une enfilade en teck, typique des années 1950, pour meubler l’entrée tout en longueur.
©www.belordinaire.com


Une mission partielle mais délicate



Dans cet appartement haussmannien rénové par l’architecte d’intérieur Stéphanie Ross, le duo Marie-Claire et Séverine, qui souvent s’occupent d’un chantier du début des travaux au choix du mobilier et jusqu’à l’accessoirisation, sont intervenues en phase finale pour adapter les choix de mobilier, rajouter des éléments essentiels, réaliser des mélanges et mettre en valeur des pièces existantes…Un travail difficile qui consiste à  jouer avec les meubles et objets déjà présents, à sélectionner certaines pièces de mobilier, les déplacer éventuellement. Il faut aussi s’interroger en dégageant des priorités en fonction du budget des occupants.



Tout commence par un questionnaire type qui définit un cahier des charges, précise les besoins et désirs des clients, et définit le périmètre de l’intervention des décoratrices. Car lorsqu’on finalise l’ameublement d’un espace, il ne faut passer à côté d’aucun détail…



Les murs et le plafond ont été peints dans un ton de blanc très légèrement coloré comme un faux blanc, le fameux off white des anglais. L’ensemble dessine un univers épuré avec des tons neutres et masculins.

Les murs et le plafond ont été peints dans un ton de blanc très légèrement coloré comme un faux blanc, le fameux off white des anglais. L’ensemble dessine un univers épuré avec des tons neutres et masculins.
©www.belordinaire.com




Contemporain, vintage, chaleureux…



… avec ces trois mots, Marie-Claire et Séverine ont réussi à dessiner un univers et créer une ambiance unique dans laquelle les occupants se sont reconnus. « C’est avant tout une rencontre. Nous ne proposons que des meubles ou des objets que nous aimons comme dans notre e-shopping. Chinées, choisies dans la grande distribution, pièces uniques ou rééditions, nos propositions mettent en scène une atmosphère particulière. On fait comme si c’était chez nous, mais cela doit aussi correspondre à nos clients. On aime bien réintroduire des bibelots, des objets de famille, des souvenirs…On ne propose de la décoration de vitrine, mais des idées à vivre », explique Séverine qui doit composer avec la personnalité de ses interlocuteurs et tenir compte de leur avis. C’est sans aucun doute un travail plus difficile à faire que d’imposer son propre style. Il est nécessaire de bien décrypter les informations données par les clients et faire preuve de beaucoup de psychologie.



Sur une cheminée, petite accumulation de vases en verre et céramique pour animer l’espace sans le charger.

Sur une cheminée, petite accumulation de vases en verre et céramique pour animer l’espace sans le charger.
©www.belordinaire.com




Une alchimie particulière



Et dans ce lieu, entre autres prouesses, on a fait ressurgir des oubliettes un tapis ancien, transformé une table de repas roulante en bureau, détourné des draps en lin en rideaux…



Que pensez-vous de ce type de coup de pouce décoratif ?  Peut-il tout changer ? Est-il capable de dynamiser un intérieur et lui apporter un complément de confort ?



Dans la cuisine aménagée avec des éléments de chez Poggenpohl, un coin bar et snack avec plan en Caesarstone, une pierre de synthèse très résistante et facile d’entretien. Au mur, des assiettes achetées au Bon Marché.

Dans la cuisine aménagée avec des éléments de chez Poggenpohl, un coin bar et snack avec plan en Caesarstone, une pierre de synthèse très résistante et facile d’entretien. Au mur, des assiettes achetées au Bon Marché.
©www.belordinaire.com




Renseignements :

Bel Ordinaire


Tél. : 01 77 13 36 29 et 07 78 26 24 54

Mail : contact@belordinaire.com

www.belordinaire.com



Carnet d’adresses :

Caesarstone : www.caesarstone.com

Caravane : www.caravane.fr

Cassina : www.cassina.com

Charvet Editions : www.charveteditions.com

Designers Guild : www.designersguild.com

Fritz Hansen : www.fritzhansen.com

Ikea : www.ikea.fr

Knoll : www.knoll.com

La Redoute : www.laredoute.fr

Le Bon  Marché : www.lebonmarche.com

Leroy Merlin : www.leroymerlin.fr

PA design : www.pa-design.fr

Poggenpohl : www.poggenpohl.com

Sabz : www.sabz.fr

Tsé & Tsé associées : www.tse-tse.com

Vitra : www.vitra.co 



Les lignes strictes du canapé (modèle 243 Volage, en cuir) dessiné par Philippe Starck pour Cassina sont adoucies par les rondeurs de la table et des vases de style années 1950.

Les lignes strictes du canapé (modèle 243 Volage, en cuir) dessiné par Philippe Starck pour Cassina sont adoucies par les rondeurs de la table et des vases de style années 1950.
©www.belordinaire.com




Au salon, une table ronde dessinée par Arne Jacobsen dans les années 1950 et éditée par Fritz Hansen. Vases en céramique, bonbonnes en verre et fauteuil en osier, réchauffé par une peau de mouton, chinés en brocante.

Au salon, une table ronde dessinée par Arne Jacobsen dans les années 1950 et éditée par Fritz Hansen. Vases en céramique, bonbonnes en verre et fauteuil en osier, réchauffé par une peau de mouton, chinés en brocante.
©www.belordinaire.com




Détail sur un tabouret de bar créé à Ronan et Erwan Bouroullec (modèle Striped, en acier peint, édité par Sabz) pour accompagner le coin repas de la cuisine.

Détail sur un tabouret de bar créé à Ronan et Erwan Bouroullec (modèle Striped, en acier peint, édité par Sabz) pour accompagner le coin repas de la cuisine.
©www.belordinaire.com




Dans la chambre d’ami, lit de jour recouvert de lin lavé et froissé et lampe avec pied en bois tourné chinée en brocante.

Dans la chambre d’ami, lit de jour recouvert de lin lavé et froissé et lampe avec pied en bois tourné chinée en brocante.
©www.belordinaire.com




Dans le bureau, une bibliothèque provenant d’Ikea cohabite avec une table en acier inoxydable acheté à San Francisco. Le tapis, un kilim, ancien cadeau est associé à un siège de Ray & Charles Eames (modèle Eames Plastic Side Chair), créé en 1950, une réédition commercialisée par Vitra.

Dans le bureau, une bibliothèque provenant d’Ikea cohabite avec une table en acier inoxydable acheté à San Francisco. Le tapis, un kilim, ancien cadeau est associé à un siège de Ray & Charles Eames (modèle Eames Plastic Side Chair), créé en 1950, une réédition commercialisée par Vitra.
©www.belordinaire.com