La décoration en jean denim à la conquête de la maison

Clément Martin
Alors que son arrêt de mort était signé, le denim ou jean a connu une véritable renaissance dans le monde de la mode. Devenu un incontournable de la garde robe, il habille aujourd’hui l’intérieur de la maison.
Revisitant le coussin traditionnel, Kare Design n’hésite pas à former un canapé avec plusieurs éléments en jean. L’impression de confort donne envie de se prélasser dans ce meuble gonflé à bloc.

Revisitant le coussin traditionnel, Kare Design n’hésite pas à former un canapé avec plusieurs éléments en jean. L’impression de confort donne envie de se prélasser dans ce meuble gonflé à bloc.
©DR

Petit précis d’histoire du denim


Nommée denim, car originaire de la ville de Nîmes, la toile possède des caractéristiques techniques, qui assure sa solidité et sa robustesse, d’autant plus que le vêtement est renforcé par des rivets. Produit depuis le début du XIXème siècle aux Etats-Unis, le tissu est fabriqué à partir de coton, dans un tissage très serré de chaînes bleues et de trames blanches. Les fils sont entrelacés à partir d’un angle à 90°, qui confère au tissu un tracé de lignes diagonales. Mais le succès du denim revient principalement à la création du jean, dans une confusion de leurs deux destinées. Le pantalon serait issu d’une collaboration entre Levi Strauss et Jacob Davis. Alors que le premier fournissait le denim, le second taillait les pantalons dans la fameuse étoffe bleue. Pour répondre à l’exigence d’une commande particulière, le tailleur a l’idée de riveter les poches, pour apporter de la solidité au vêtement d’un bucheron. Le succès ne se fait pas attendre, et les deux hommes déposent leur brevet en 1873.


Jouant sur des tonalités différentes de denim, le tapis de l’An Vert du Design est réalisé artisanalement à la main au point noué. Sur une trame en coton blanc, le tissage est en serré avec de vraies mèches de jean recyclés.

Jouant sur des tonalités différentes de denim, le tapis de l’An Vert du Design est réalisé artisanalement à la main au point noué. Sur une trame en coton blanc, le tissage est en serré avec de vraies mèches de jean recyclés.
©DR


A l’origine, la paire de jean est un pantalon, créé spécialement pour les ouvriers comme vêtement de travail. Mais peu à peu, le jean devient un vêtement international, restant un symbole des Etats-Unis. De ce fait, le denim se retrouve peu à peu sur tous les continents, dans toutes les cultures et les classes sociales. Malgré l’universalité du jean, de nombreux groupes socio-culturels le revendiquent comme une de leurs caractéristiques, conférant au tissu autant de nouvelles identités. Image de la jeunesse rebelle, il est considéré comme une matière iconique, immortalisée dans les années 50 par l’acteur James Dean. Depuis, le denim garde une certaine insolence d’esprit, en se prêtant à toutes les fantaisies. Il se détourne dans une infinité de propositions, qui s’inscrivent dans la créativité. Matière-caméléon par excellence, ce sont ses caractéristiques particulières, qui ont permis au denim de devenir un nouvel élément incontournable de l’univers de la maison.


Mélange des styles avec ce fauteuil Mink Jean de Kare Design, où le denim vient moderniser une structure en hêtre classique aux accents baroques. Couture, poche et empiècements apportent une touche de réalisme, qui donne du dynamisme à l’ensemble.

Mélange des styles avec ce fauteuil Mink Jean de Kare Design, où le denim vient moderniser une structure en hêtre classique aux accents baroques. Couture, poche et empiècements apportent une touche de réalisme, qui donne du dynamisme à l’ensemble.
©DR


La maison s’habille d’une icône de la mode


Toujours en quête de renouveau, les designers se sont inspirés de la célèbre toile denim, pour la faire pénétrer dans l’univers de la maison. A travers les coloris, les rivets ou les coutures spécifiques, le jean se déforme et se détourne dans une complète réutilisation, ou dans une sensible imitation. Même de grandes marques, comme Diesel, se lancent dans l’élaboration d’une ligne décoration, dont l’enjeu consiste à conquérir de nouveaux territoires. De ce fait, le jean ne se contente plus de garnir la garde-robe, il exploite son potentiel dans l’intégralité de la maison, apposant son style sur le mobilier et les objets. S’il s’attaque principalement aux textiles, comme une serviette ou un canapé, il sert également de revêtement atypique pour des meubles, telle que siège d’appoint ou coiffeuse.


Réinterprétant son réfrigérateur inspiration année 50, Smeg s’associe avec Italia Independent, afin de donner une image plus moderne avec sa tenue en toile denim. Cette édition limitée joue la carte du style, offrant une nouvelle image à la cuisine.

Réinterprétant son réfrigérateur inspiration année 50, Smeg s’associe avec Italia Independent, afin de donner une image plus moderne avec sa tenue en toile denim. Cette édition limitée joue la carte du style, offrant une nouvelle image à la cuisine.
©DR


Plus ou moins délavées, les nuances du denim s’expriment dans la singularité, en incarnant le caractère unique du mobilier. Mais, vous pouvez opter pour un rendu brut, où le denim se suffit à lui-même pour incarner sa personnalité. Quelque soit votre choix, il habillera votre intérieur de teintes plus ou moins bleutées. Son intemporalité lui procure une jeunesse éternelle, qui viendra apporter un souffle de fraîcheur à une décoration un peu trop conventionnelle. Tout aussi confortable que sur soi, le denim apporte une impression de chaleur, dans un esprit « old school ». Si avec le temps, la toile peut légèrement s’abimer, l’usure lui donnera un supplément de charme. Classique ou décalé, le détournement du denim s’intègrera à tous les styles de la maison, entre traditionnel et contemporain. Si vous vous sentez le cœur audacieux, vous pouvez vous lancer dans le total look pour une pièce au rendu des plus atypiques. Sinon préférez procéder par petites touches, où la discrétion est de mise. Alors pourquoi ne pas hésiter à réutiliser ses vieux jeans, pour créer toute une série d’accessoires, dans un esprit récup ?


Avec Madura, le linge de maison peut s’habiller uniquement au rayon denim. Du sol au plafond, votre intérieur prendre un réel coup de jeune, en apportant une touche de fraîcheur qui joue sur des tonalités différentes.

Avec Madura, le linge de maison peut s’habiller uniquement au rayon denim. Du sol au plafond, votre intérieur prendre un réel coup de jeune, en apportant une touche de fraîcheur qui joue sur des tonalités différentes.
©DR


Effet de contraste ou recherche d’harmonie, le denim met l’accent sur la fantaisie, en apportant du caractère à l’architecture d’intérieure. Incarnation de la jeunesse éternelle, il permet d’actualiser une décoration légèrement dépassé, en habillant comme un gant le moindre élément.


www.moissonnier.com

www.homology.com

www.madura.fr

www.agenceartterre.com

www.anvertdudesign.gravierdeschamps.com

www.maisonsdumonde.com

www.kare-click.fr

www.decoroots.fr

www.essix-homecollection.com

www.usineadesign.com

www.lexingtoncompany.com

www.smeg.fr


En jean, le linge de lit « Délices denim » de Essix Home Collection permet de revêtir son lit intégralement dans un esprit jeune et moderne, idéal pour les chambres d’adolescent par exemple.

En jean, le linge de lit « Délices denim » de Essix Home Collection permet de revêtir son lit intégralement dans un esprit jeune et moderne, idéal pour les chambres d’adolescent par exemple.
©DR