Tassinari & Chatel collabore avec Jean Boggio

Francis van de Walle
Le soyeux Tassinari & Chatel relève un nouveau challenge de taille, réunir deux passionnés, pour la conception d’une collection d’objets de décoration autour de la soie. D’une part, la maison Lelièvre qui a racheté le savoir-faire et les archives du soyeux lyonnais et de l’autre part Jean Boggio, homme de goût, orfèvre, styliste, spécialiste de l’art de la table … un de ses magiciens qui transforme tout ce qu’il touche en produits d’exception !
Les tissus de la collection «  Patrimoine » ont été sélectionnés et retissés d’après des documents authentiques issus des archives. Les dessins qui les composent sont suivis depuis de nombreuses années, ce qui garantit de retrouver les mêmes étoffes. Enrichie chaque année par des nouveautés, toujours issues des documents anciens, cette collection restitue des colorations d’origine avec quelques variantes aux tons plus actuels.

Les tissus de la collection « Patrimoine » ont été sélectionnés et retissés d’après des documents authentiques issus des archives. Les dessins qui les composent sont suivis depuis de nombreuses années, ce qui garantit de retrouver les mêmes étoffes. Enrichie chaque année par des nouveautés, toujours issues des documents anciens, cette collection restitue des colorations d’origine avec quelques variantes aux tons plus actuels.
©DR

Ses bagues sont de véritables mini-sculptures. Cette union de talents a donné vie à une ligne de soieries et de produits finis. Des coussins, des jetés de lits, des plaids, et avec une multitude de petits objets imaginés et signés Jean Boggio pour sigler ses produits. Jean Boggio transpose ses dessins qu’il a exploités pendant des années dans le monde de l’art de la table ! Une collection miniature d’objets et de couverts, sculptés par Jean Boggio.


La maison Tassinari & Chatel est le porte-parole des soieries à la Lyonnaise depuis son essor au 17ème siècle. Dès ses débuts, elle était sous la protection du roi Soleil et de Colbert qui désirait les meilleurs artisans pour la France !  Une spécificité qui date de la zone franche crée par François 1er ! A l’époque, Camille Pernon, le propriétaire profite de cette réputation grandissante dans toute l’Europe, pour se lancer dans l’exportation de ses étoffes ! Un « Made in France » de l’époque ! Le temps a passé, et de nombreux châteaux demeurent décorés des lampas, damas, ou brocatelles issus de la manufacture lyonnaise.


Reflet des principaux styles français de tissus d’ameublement, la maison Tassinari & Chatel a été, depuis le milieu du XVIIIe siècle, le fournisseur des principales Cours d’Europe et des plus grands cabinets de décoration.

Reflet des principaux styles français de tissus d’ameublement, la maison Tassinari & Chatel a été, depuis le milieu du XVIIIe siècle, le fournisseur des principales Cours d’Europe et des plus grands cabinets de décoration.
©DR


En revanche, les métiers à tisser ont changé. Aujourd’hui la manufacture est devenue un mini parc industriel ; où se côtoiera la soie qui vient de Chine et l’informatique qui dirige les métiers, et qui remplace les cartes perforées des vieux métiers à tisser. Il s’agit d’une technologie inventée par François Jacquard en 1801, une invention qui va mettre à son époque des centaines de Canuts (tisseurs lyonnais) au chômage ! Comme quoi, la maison Tassinari & Chatel a sa place dans l’histoire avec un grand H !


Les rois, les présidents et les empereurs ont tous fait appel au génie de ses artisans pour réaliser des pièces uniques destinées à d’autres lieux prestigieux dans le monde entier, qui ont toujours des soieries issues de ces métiers ….Tout ce patrimoine a donné un trésor de documents qui ont traversé les siècles ! Aujourd’hui, on peut admirer ces merveilles, lors des journées portes ouvertes organisées par Tassinari & Chatel ! Elles se dérouleront le 19 mars de 16.30 à 18.00, avec les grands dessinateurs de la soierie lyonnaise et ceci dans les locaux de la célèbre maison (plus de renseignements sur leur site).


Pour mieux connaitre ce métier, sachez que Lelièvre organise régulièrement des sessions de présentation de ses archives dans ses locaux parisiens. Si vous souhaitez être contacté(e) pour participer à l'une de nos prochaines sessions, nous vous invitons à leur adresser un mail à l'adresse suivante : cdamour@tassinari.fr  Le nombre de participants étant limité, l’équipe Lelièvre vous contactera pour la prochaine session et selon les places disponibles. La durée de présentation est d'environ une heure.


www.tassinari-chatel.fr


L’entreprise familiale Tassinari & Chatel a eu la bonne idée de faire découvrir et de rendre accessible ses archives au grand public. Considérées comme des objets précieux, elles dévoilent le fond de soieries les plus important d’Europe : plus de 15 000 archives au fil des siècles.

L’entreprise familiale Tassinari & Chatel a eu la bonne idée de faire découvrir et de rendre accessible ses archives au grand public. Considérées comme des objets précieux, elles dévoilent le fond de soieries les plus important d’Europe : plus de 15 000 archives au fil des siècles.
©DR