Honneur design au mobilier du Colonel

Christian de Rivière
Avec 5 galons sur l’épaulette, le colonel est le grade le plus élevé des officiers supérieurs. Egalement surnom du livarot, dû au cerclage du fromage sur la tranche par cinq bandelettes permettant son maintien, le terme colonel s’emploie aussi en météo, lors de grand beau temps où l’on parle d'un "temps de colonel" permettant aux pilotes retraités de voler confortablement. Dans le cas présent, il s’agit de design de meubles et d’objets, avec la toute nouvelle maison d’édition, qui doit son nom au sorbet colonel, dessert glacé au citron et arrosé de vodka.
Lampadaires Faces aux abat-jour inclinés, sorte de clin d'œil à la réflexion de la lumière. Piétement en hêtre naturel et abat-jour en feutre Kvadrat.

Lampadaires Faces aux abat-jour inclinés, sorte de clin d'œil à la réflexion de la lumière. Piétement en hêtre naturel et abat-jour en feutre Kvadrat.
©DR

Isabelle Gilles, diplômée des Beaux-Arts de Reims, et Yann Poncelet, diplômé en droit et ancien agent de photographe, se lancent dans le design avec l’ouverture de leur nouvelle maison d’édition et boutique Colonel. Ancienne directrice artistique chez Young et Rubicam, Isabelle a travaillé avec Marc Brétillot notamment pour la scénographie de Boffi cuisine pour les Designer’s Days.


Esprit camping américain des sixties pour la collection indoor-outdoor Colonel.

Esprit camping américain des sixties pour la collection indoor-outdoor Colonel.
©DR


Pourquoi avez-vous choisi l’édition design ?


Colonel : Le nom de la boutique trouve son origine dans le mélange-cocktail de citron vert et de vodka qui a scellé leur rencontre. Il s’agit d’un projet à double cerveaux, où Isabelle est la main qui dessine les meubles et luminaires. Inspiré par l’univers du camping, des années sixties, le couple voue un culte au travail de Jacques Tati et ses photographies. De fabrication 100% française, les prototypes sont réalisés à Montreuil, puis fabriqués pas des artisans en petite série.


Isabelle Gilles, diplômée des Beaux-Arts de Reims, et Yann Poncelet, le couple fondateur de Colonel.

Isabelle Gilles, diplômée des Beaux-Arts de Reims, et Yann Poncelet, le couple fondateur de Colonel.
©DR


Qui sont les designers   ?


Colonel : Les designers ne sont autres qu’Isabelle et Yann, qui imaginent les modèles, dans une relecture du fauteuil de jardin et de camping dans un format chauffeuse. Le lampadaire Faces présente des facettes inclinables, afin de renvoyer la lumière de diverses manières. Pour les coloris unis, ils ont choisi un feutre de chez Kvadrat, alors que les imprimés proviennent de chez Designer’s Guild. Mis en scène, le showroom présente les 4 modèles de la collection mêlés à des meubles scandinaves vintage et autres objets de voyages ; tapis tissés de Turquie et coussins wax provenant d’Afrique répondent au mobilier contemporain de l’éditeur Hay. Isabelle fabrique elle-même à la commande la lampe Suzie, sorte de joyeux lampion en bandelettes de fauteuils de camping américain cousues sur une carcasse d’abat-jour.


Les bandelettes de fauteuils de camping US sont cousues une à une sur la carcasse pour former un joyeux lampion bayadère.

Les bandelettes de fauteuils de camping US sont cousues une à une sur la carcasse pour former un joyeux lampion bayadère.
©DR


Vos matériaux favoris ?  


Colonel : Le bois comme le hêtre et le métal coloré laqué époxy. Sinon, les textiles aux couleurs vives et souvent à motifs. Les non-couleurs comme le gris et le noir attirent peu les créateurs. La collection se doit d’être ludique et colorée.


Les 4 modèles de la collection Colonel co-existent dans le showroom avec d'autres objets, meubles de chez Hay et tapis tissés à la main en Turquie.

Les 4 modèles de la collection Colonel co-existent dans le showroom avec d'autres objets, meubles de chez Hay et tapis tissés à la main en Turquie.
©DR


Votre actualité ?


Colonel : Pour compléter la collection existante, de deux assises et deux luminaires, une seconde collection est en cours, avec une grande table et un banc en préparation. Une lampe à poser ainsi qu’une table basse devraient également voir le jour.


Toile tendue sur une structure en tubes laqués blanc, le fauteuil Caracas évoque les vacances et l'univers du camping des années 60.

Toile tendue sur une structure en tubes laqués blanc, le fauteuil Caracas évoque les vacances et l'univers du camping des années 60.
©DR


Quel est l’objet que vous auriez aimé avoir édité ?


Colonel : Le fauteuil Paulistano d’Objetkto, le célèbre AA d’Airborne et l’Acapulco ; en fait, tous les fauteuils où la toile s’accroche à une structure métallique.


Dessiné en 1957 par le célèbre architecte Paulo Mendes da Rocha, le fauteuil Paulistano est demeure un classique du design brésilien.

Dessiné en 1957 par le célèbre architecte Paulo Mendes da Rocha, le fauteuil Paulistano est demeure un classique du design brésilien.
©Madeindesign


Un rêve, une envie ?


Colonel : Ouvrir plusieurs boutiques, une grande collection et pouvoir vivre de leurs créations, afin d’en profiter pour voyager. Sur le long terme, ils aimeraient réaliser des aménagements intérieurs, à l’instar de la scénographie qu’ils viennent de réaliser à Beaubourg pour l’exposition « Vidéo vintage », en reconstituant de petits salons vintage.


De très beaux coussins africains en wax agrémentent gaiement la collection.

De très beaux coussins africains en wax agrémentent gaiement la collection.
©DR


COLONEL

14, avenue Richerand 

75010 PARIS

01 83 89 69 22

contact@moncolonel.fr

www.moncolonel.fr