Le lin, un support de création d’avant-garde

Agnès Zamboni
Designers reconnus et élèves de grandes écoles de design explorent les nouvelles voies d’expérimentation du lin. Des projets qui décoiffent !
De gauche à droite, la collection Archipels composée de revêtements de sols d’intérieur, utilisant tous les composants de fibres de lin et présentée par leurs créateurs : dalle découpable moelleuse et dynamique en tissu de lin, feutre et PLA, modèle souple et découpable, dalle massante en tissu de lin, étoupes (fibres courtes) et graines de lin thermocompressées, dalle souple en tissu de lin, feutre de lin et PLA et dalle rigide composite en tissu de lin et résine bio-sourcée.

De gauche à droite, la collection Archipels composée de revêtements de sols d’intérieur, utilisant tous les composants de fibres de lin et présentée par leurs créateurs : dalle découpable moelleuse et dynamique en tissu de lin, feutre et PLA, modèle souple et découpable, dalle massante en tissu de lin, étoupes (fibres courtes) et graines de lin thermocompressées, dalle souple en tissu de lin, feutre de lin et PLA et dalle rigide composite en tissu de lin et résine bio-sourcée.
©TCaron-Divergence


Le lin, nouvelle génération



Confort et naturalité, ressource locale et renouvelable, innovation bio-sourcée et durabilité, le lin associe aujourd’hui modernité et tradition, une dualité qui sert de pilier au plan de promotion européen Ultra Lin et à l’accompagnement pédagogique de la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC). Cultivé, filé et tissé à partir d’une plante zéro OGM, zéro irrigation, zéro déchet, le lin est devenu un matériau irréprochable, qui accompagne une démarche éco-responsable. Il est désormais labellisé Masters of Linen ® et 100 % Made in Europe. Et ce matériau d’avenir textile et composite est au programme des cours actuels des élèves de l’ENSAD de Paris.



Devant l’horloge Tsarev en non-tissé à base de lin et de polypropylène Fibriplast (L 135 x H 93 cm), une création d’Agnès Dahan réalisée par Eco Technilin Sas à Valliquerville en Seine-Maritime, lampe sur pied Cohavila avec abat-jour en comelé (lin composite avec résine thermoplastique), lin et PLA (amidon de maïs) sur structure métallique équipée de LED et écran lumineux Canyon Diablo, composé de 3 pièces et de 2 métiers à tisser habillés de lin peigné.

Devant l’horloge Tsarev en non-tissé à base de lin et de polypropylène Fibriplast (L 135 x H 93 cm), une création d’Agnès Dahan réalisée par Eco Technilin Sas à Valliquerville en Seine-Maritime, lampe sur pied Cohavila avec abat-jour en comelé (lin composite avec résine thermoplastique), lin et PLA (amidon de maïs) sur structure métallique équipée de LED et écran lumineux Canyon Diablo, composé de 3 pièces et de 2 métiers à tisser habillés de lin peigné.
©CELC




Des créations innovantes



Pour révéler ses qualités indéniables, les designers Constance Guisset, qui a réalisé un atelier sur la matière avec les étudiants de l’ENSAD, et Agnès Dahan ont créé six lampes et trois créations graphiques qui mettent en évidence l’aspect peigné, aiguilleté et textile lavé de cette matière millénaire. Ces prototypes sont à la recherche d’éditeurs, comme ceux des quatre grandes écoles qui ont conçu six autres projets mettant en relief la versatilité du lin, son savoir-faire et ses métiers. Au programme, un porte-bébé évolutif, une malle de voyage revisitée et des revêtements de sol qui jouent sur le tissage, l’impression, l’aspect feutré ou composite, souple ou rigide. Ce sont ces derniers projets réalisés sous l’Egide des Compagnons du Devoir, soutenus par la Fondation Weston, avec la collaboration d’étudiants de l’ENSCI et de l’Institut Français de La Mode qui ont été récompensés.



A droite, lampe sur pied Huckitta, en Mutiaxial 100% Lin soufflé avec structure métallique et LED (H 165 x L 30 x P 20 cm). Création Constance Guisset réalisée par Terre de Lin à Saint-Pierre-Le-Viger. A gauche, écran lumineux Quinn Canyon composé d’un bloc lumineux et de 2 métiers à tisser en lin peigné et lin non-tissé à base de lin et de polypropylène Fibriplast (H 135 x L 100 cm). Création Agnès Dahan réalisée par les Ets Lamerant au Neubourg (Eure) et Eco Technilin Sas à Valliquerville (Seine-Maritime)

A droite, lampe sur pied Huckitta, en Mutiaxial 100% Lin soufflé avec structure métallique et LED (H 165 x L 30 x P 20 cm). Création Constance Guisset réalisée par Terre de Lin à Saint-Pierre-Le-Viger. A gauche, écran lumineux Quinn Canyon composé d’un bloc lumineux et de 2 métiers à tisser en lin peigné et lin non-tissé à base de lin et de polypropylène Fibriplast (H 135 x L 100 cm). Création Agnès Dahan réalisée par les Ets Lamerant au Neubourg (Eure) et Eco Technilin Sas à Valliquerville (Seine-Maritime)
©CELC




Une récompense méritée



La matière a été appréhendée comme alternative et matière à réflexion pour un développement durable. Les étudiants ont eux-mêmes réalisé le prototypage et l’expérimentation. La toile de lin pour les bagages a été thermocompressée avec du polypropylène. Et même les étudiants de l’IFM Marketing ont mis la main à la pâte… Ces projets ont été menés conjointement par deux jeunes artisans cordonnier-bottier, maroquinier, sellier et tapissier des Compagnons du Devoir et du Tour de France, deux élèves en création industrielle et en design textile de l’ENSCI et deux étudiants en management de la création de l’Institut Français de la Mode. Les dalles de sol pour l ‘intérieur a été élu Prix d’ Excellence du DEFI 2016. Expérience tactile nouvelle pour le lin et confort acoustique renforcé !



http://www.mastersoflinen.com/fre/celc/1-presentation



Gros plan sur l’une des deux dalles de sol massantes en tissu de lin, étoupes (fibres courtes) et graines de lin thermocompressées. On peut les disposer en îlot dans une chambre pour créer une zone de confort par terre.

Gros plan sur l’une des deux dalles de sol massantes en tissu de lin, étoupes (fibres courtes) et graines de lin thermocompressées. On peut les disposer en îlot dans une chambre pour créer une zone de confort par terre.
©TCaron-Divergence




Au centre, suspension lumineuse Wabar en lin peigné et verre soufflé avec structure métallique et LED (L et P 80 x H 60 cm). Création Constance Guisset réalisée par la Coopérative de teillage du plateau du Neubourg dans le Calvados. Verrier, Ludovic Petit.

Au centre, suspension lumineuse Wabar en lin peigné et verre soufflé avec structure métallique et LED (L et P 80 x H 60 cm). Création Constance Guisset réalisée par la Coopérative de teillage du plateau du Neubourg dans le Calvados. Verrier, Ludovic Petit.
©CELC




A droite, lampe sur pied Cohavila avec abat-jour en comelé (lin composite avec résine thermoplastique), lin et PLA (amidon de maïs) sur structure métallique équipée de LED (H 195 x L 30 x P 20 cm). Création Constance Guisset, réalisée par le Groupe Despestele à Bourgébus (Calvados). A gauche, écran lumineux Canyon Diablo, composé de 3 pièces et de 2 métiers à tisser habillés de lin peigné (H 138 x L 100 cm). Création Agnès Dahan réalisée par les Etablissements Lamerant au Neubourg (Eure).

A droite, lampe sur pied Cohavila avec abat-jour en comelé (lin composite avec résine thermoplastique), lin et PLA (amidon de maïs) sur structure métallique équipée de LED (H 195 x L 30 x P 20 cm). Création Constance Guisset, réalisée par le Groupe Despestele à Bourgébus (Calvados). A gauche, écran lumineux Canyon Diablo, composé de 3 pièces et de 2 métiers à tisser habillés de lin peigné (H 138 x L 100 cm). Création Agnès Dahan réalisée par les Etablissements Lamerant au Neubourg (Eure).
©CELC