La célèbre chaise A de Xavier Pauchard fête ses 80 ans

Alcyone Guillevic
Si les années trente riment avec l’inauguration de l’exposition universelle de Paris, c’est aussi la période durant laquelle Pablo Picasso y exposait son célèbre tableau Guernica. Cependant, une prouesse artistique voyait à peine le jour : la chaise A Tolix.
Les huit chaises A revisitées par les designers à l’occasion des 80 ans de la chaise. Huit chapitres à découvrir.

Les huit chaises A revisitées par les designers à l’occasion des 80 ans de la chaise. Huit chapitres à découvrir.
©Tolix


La chaise A qui ?



Son créateur, Xavier Pauchard a innové par son envie de créer une chaise simple et accessible à tous. Pari gagnant, notamment grâce à la production en série qui a fait de cette chaise, un élément emblématique de la marque Tolix. C’est lors de l’arrivée de Chantal Andriot aux commandes de l’entreprise, que la chaise A s’est mise à nouveau à rencontrer un succès mondial, suite à une mauvaise période durant laquelle la célèbre chaise a cru son avenir compromis.



Apparue au début du XXe siècle, cette chaise archétypale a révolutionné le Modernisme, tout en continuant de véhiculer les valeurs mêmes de l’entreprise Tolix : amour, sentiments, enthousiasme, créativité, esprit, et plaisir.



La chaise A vintage, couleur pourpre et noire. Les formes arrondies et la peinture satinée donnent un effet rétro garanti à la chaise A.

La chaise A vintage, couleur pourpre et noire. Les formes arrondies et la peinture satinée donnent un effet rétro garanti à la chaise A.
©Tolix




La chaise A, mode d’emploi



La chaise A est une chaise qui se veut simple. Construite à partir de tôle galvanisée, ce sont simplement quatre pieds, un siège et un dossier qui ont vu naître un fort enthousiasme. Mais ceci n’est pas arrivé par hasard, tant on connaît Xavier Pauchard et son goût pour la qualité des produits.



En effet, le fait de recourir à une tôle galvanisée, permet de protéger la chaise contre les intempéries, ou l’usure liée au temps, aux coups. Il faut noter qu’à l’époque, cette chaise était fortement utilisée dans les bars, les grands boulevards parisiens...et même le paquebot Normandie.



Xavier Pauchard, fondateur de l’entreprise Tolix dans les années 30.

Xavier Pauchard, fondateur de l’entreprise Tolix dans les années 30.
©Tolix




Ainsi, pour lutter contre la corrosion, la chaise est plongée dans un bain de zinc fluide à 450°C, technique remontant à 1742 !



La chaise A, c’est aussi 15 pièces de tôle associées les unes aux autres et ne mesurant pas plus d’un millimètre d’épaisseur ! C’est grâce à la technique du pressage que la tôle se veut résistante malgré tout : plus on plie, plus c’est résistant, et le poids ne change en rien...



Le père de la chaise A avait aussi prévu de renforcer sa création grâce à deux grandes barres en diagonales en dessous du siège !



C’est ainsi que la chaise A se veut confortable et résistante, mais aussi stable, empilable et légère.



Tenue de soirée pour la chaise A selon Sebastian Hekner : une chaise colorée et originale par sa création. Une customisation minutieuse pour un résultat surprenant.

Tenue de soirée pour la chaise A selon Sebastian Hekner : une chaise colorée et originale par sa création. Une customisation minutieuse pour un résultat surprenant.
©Tolix




Les 80 ans de la chaise A



Toujours l’air du temps, la chaise A est un modèle de Modernisme. Les matériaux sont mis en avant et la simplicité plait. Ce succès dure maintenant depuis 80 ans et à l’occasion de cet anniversaire, la marque Tolix a décidé de rendre hommage à sa chaise la plus mythique. Kilian Schindler, designer, a donc été sollicité pour le projet « Face to Face With an Icon » présenté lors de l’exposition au salon de Milan du 14 au 19 avril 2015. Entre modernité et authenticité, le designer s’est entouré de huit autres designers de renom, afin de créer huit chapitres inédits à l’histoire de la chaise A.



Chacun y a mis du sien, de sa personnalité, de sa signature, pour donner huit différentes visions de la chaise A.



Le charme à l’italienne selon Giulio Ridolfo et sa chaise A imprimée d’un dessin très graphique en noir et blanc. Une chaise habillée élégamment.

Le charme à l’italienne selon Giulio Ridolfo et sa chaise A imprimée d’un dessin très graphique en noir et blanc. Une chaise habillée élégamment.
©Tolix




Découvrons en images les chapitres Genesis de Formafantasma, Paradigm de Sebastian Herkner, Uniqueness de Bethan Laura Wood, Impact de Konstantin Grcic, Perception de Julie Richoz, Zeitgeist de Giulio, Alteration de Lex Pott, et Value de Julien Ceder.



Lorsque certains veulent une chaise A simple et brute, vieillie par le temps, d’autres l’ont voulue moderne et colorée. Sans oublier les designers, qui l’ont imaginée customisée. N’avez-vous jamais imaginé une chaise A multicolore, ou à l’imprimé noir et blanc ? Percée de façon minutieusement géométrique ? Ornée de centaines d’éléments jaunes, roses, ou bleus ? Volontairement tachée ?



Kilian Schindler et son équipe ont su recréer l’histoire de la chaise A en adéquation avec ses valeurs originelles, tout en restant dans l’air du temps qui se veut moderne et novateur.



www.tolix.fr



La chaise A selon Julier Rich, ou une chaise colorée très féminine pour un intérieur moderne et design.

La chaise A selon Julier Rich, ou une chaise colorée très féminine pour un intérieur moderne et design.
©Tolix




La chaise A selon Julien Ceder, en tôle galvanisée, customisée de peinture jaune qui donne à la chaise un côté industriel très moderne.

La chaise A selon Julien Ceder, en tôle galvanisée, customisée de peinture jaune qui donne à la chaise un côté industriel très moderne.
©Tolix




L’entreprise Tolix, située en Bourgogne, à Autun.

L’entreprise Tolix, située en Bourgogne, à Autun.
©Tolix