Entre art et design, les créations d’Aldo Bakker

Agnès Zamboni
Créateur hollandais, Aldo Bakker a investi la scène du design international ; il offre un autre regard sur nos objets du quotidien. A découvrir, en Belgique, au CID, du 1er mai au 14 août 2016.
Fabriqué à partir de cuivre liquide moulé au moyen d'une technique lente et compliquée, arrosoir Watering Can, qui peut être couché sans que l'eau ne s'écoule. Création Aldo Bakker, 2010.

Fabriqué à partir de cuivre liquide moulé au moyen d'une technique lente et compliquée, arrosoir Watering Can, qui peut être couché sans que l'eau ne s'écoule. Création Aldo Bakker, 2010.
©Marten Aukes pour Thomas Eyck


Un designer pas comme les autres



On peut trouver l’origine du travail d’Aldo Bakker dans son apprentissage iconoclaste.  Fils de deux designers néerlandais, Emmy van Leersum et Gijs Bakker, Aldo a appris son métier en rupture avec les circuits traditionnels artistiques en travaillant directement avec des artisans, menuisiers, orfèvres, maitres laqueurs…Il s’est toujours beaucoup plus intéressé aux savoir-faire, aux techniques, aux matières et aux matériaux, qu’aux formes et leurs fonctions. Le créateur ne part pas de la fonctionnalité, mais de sa fascination pour une forme : celle d’une rambarde d’autoroute, de la courbe d’une cage d’escalier ou de la façade d’une maison du canal d’Amsterdam datant du XVIIe siècle. Il observe, croque, dessine, recherchant ainsi la possibilité qu’offre une forme de se transformer en objet, ou plutôt en image. Selon lui, « la fonction n'est qu'un des aspects dont le design a besoin, au même titre que le choix de la matière et la manière de la travailler ».



Aldo Bakker crée des objets qui ont une âme comme des personnages. Ses créations sont des réincarnations de formes connues. Il nous propose un voyage émotionnel initié davantage par l'imagination que par la connaissance. Il a dit : « La fonction marque la seule différence entre l’art et le design ».

Aldo Bakker crée des objets qui ont une âme comme des personnages. Ses créations sont des réincarnations de formes connues. Il nous propose un voyage émotionnel initié davantage par l'imagination que par la connaissance. Il a dit : « La fonction marque la seule différence entre l’art et le design ».
©DR






Des objets qui posent des questions



Pourquoi un broc d’eau a-t-il toujours une ouverture en haut ou sur le côté ? Pourquoi le sel et le poivre sont-ils dans des contenants opaques qui dissimulent le contenu que vous vous apprêtez à saupoudrer ? Des questions qui interpellent Aldo Bakker, lui qui transforme une salière en une cuillère, contenant le sel dans le manche élargi. Et un broc devient, grâce à son imagination, un vaisseau coupé en diagonale, avec l’anse à l’intérieur. Ses objets semblent souvent habités d’une personnalité, d’un caractère propre, comme s’il s’agissait de créatures autonomes. Son tabouret Tonus et son bougeoir Candle Dome ressemblent à des perruques ou des coiffures, et son vinaigrier Vinegar Flask évoque de manière irréfutable une créature rappelant un pingouin au bec impatient de mordre. Etrangement familières, ses créations peuvent être décrites comme des « archétypes de la culturelle matérielle sophistiquée ». Souvent fabriqués à partir d’une seule matière (céramique, verre, bois, cuivre…), elles dessinent des formes organiques, amicales, proches du pictogramme. Leur fonctionnalité relative entraîne une dramatisation du geste. Ouvrir, verser, prendre en main… tout cela prend une ampleur, une théâtralité inattendues. Côté ergonomie, les objets, nés de la main de l’homme, prolongent la main quant à leur usage. Et une fois en main, elles nous semblent évidentes. Ses récipients ne font qu'un avec l'eau, jusqu'à en prolonger l'écoulement, du robinet à la tasse.



En porcelaine bleue, rose ou verte, réalisée selon la technique du petit coulage, cruche AlinetoB. Création Aldo Bakker pour Sèvres, Cité de la Céramique, 2014. Dimensions : 36 x 37 x 26 cm.

En porcelaine bleue, rose ou verte, réalisée selon la technique du petit coulage, cruche AlinetoB. Création Aldo Bakker pour Sèvres, Cité de la Céramique, 2014. Dimensions : 36 x 37 x 26 cm.
©Erik & Petra Hesmerg




Un évènement exceptionnel



La façon de travailler d’Aldo Bakker s’apparente plus aux artistes et aux sculpteurs, comme Cézanne et Brancusi, qu’aux designers. Avec une scénographie conçue par Aldo Bakker lui-même, l’exposition Aldo Bakker. PAUSE constitue la première rétrospective d’envergure de ce designer. Et elle s’adresse à tous les amateurs d’art au sens le plus large.



En laque Urushi, une technique japonaise séculaire qui réclame l’application d’une trentaine de couches pendant six mois, table Green Table. Création Aldo Bakker, 2015. Laquage Sergej Kirilov.  Dimensions: 190 x 43 x 76 cm.

En laque Urushi, une technique japonaise séculaire qui réclame l’application d’une trentaine de couches pendant six mois, table Green Table. Création Aldo Bakker, 2015. Laquage Sergej Kirilov. Dimensions: 190 x 43 x 76 cm.
©Erik &Petra Hesmerg, pour Karakter




Renseignements :

Grand Hornu/CID

82, rue Saint-Louise

7301 Hornu

Belgique

www.cid-grand-hornu.be

et

www.aldobakker.com



Recouvert d’une laque Urushi, tabouret Stool Aldo. Création Aldo Bakker, 2006.  Dimensions : 34 x 33 x 32 cm.

Recouvert d’une laque Urushi, tabouret Stool Aldo. Création Aldo Bakker, 2006. Dimensions : 34 x 33 x 32 cm.
©Erik & Petra Hesmerg, pour Particles Gallery




En aluminium anodisé, Object, création Aldo Bakker, 2015, pour Gallery Vivid. Dimensions : 39 x 37 cm.

En aluminium anodisé, Object, création Aldo Bakker, 2015, pour Gallery Vivid. Dimensions : 39 x 37 cm.
©Gallery Vivid




En porcelaine tendre noire ou blanche, verseuse Artefact. L'objet semble devenir fluide, pareil à l'état originel de la porcelaine liquide avant d'être coulée. En témoigne le détail de la goutte qui a glissé le long de la paroi. Création Aldo Bakker pour Sèvres, Cité de la Céramique, 2014. Dimensions : 24,4 x 10,9 x 12,4 cm.

En porcelaine tendre noire ou blanche, verseuse Artefact. L'objet semble devenir fluide, pareil à l'état originel de la porcelaine liquide avant d'être coulée. En témoigne le détail de la goutte qui a glissé le long de la paroi. Création Aldo Bakker pour Sèvres, Cité de la Céramique, 2014. Dimensions : 24,4 x 10,9 x 12,4 cm.
©Erik & Petra Hesmerg




En marbre noir belge, tabouret Three Pair. Création Aldo Bakker, 2015. Fabriqué par Testi Group. Dimensions : 45 x 45 x 35 cm.

En marbre noir belge, tabouret Three Pair. Création Aldo Bakker, 2015. Fabriqué par Testi Group. Dimensions : 45 x 45 x 35 cm.
©Erik & Petra Hesmerg, pour Particles Gallery




En forme de virgule ou point d’interrogation, Pivot, récipient avec couvercle, en plaqué or et argent. Création Aldo Bakker, 2014. Fabriqué par Jan Matthesius. Dimensions : 9,5 x 8,2 x 14,6 cm.

En forme de virgule ou point d’interrogation, Pivot, récipient avec couvercle, en plaqué or et argent. Création Aldo Bakker, 2014. Fabriqué par Jan Matthesius. Dimensions : 9,5 x 8,2 x 14,6 cm.
©Erik &Petra Hesmerg, pour Karakter




Sculpté à la main dans un bloc de chêne, tabouret Tonus, creation Aldo Bakker, 2010. Fabriqué par Rutger Graas. Dimensions : 54 x 36 x 34 cm.

Sculpté à la main dans un bloc de chêne, tabouret Tonus, creation Aldo Bakker, 2010. Fabriqué par Rutger Graas. Dimensions : 54 x 36 x 34 cm.
©Erik & Petra Hesmerg, pour Particles Gallery