La machine à café de Gio Ponti, symbole de liberté

Clément Martin
Au lendemain de la guerre, l’Italie connait une période de transition majeure, incarnée par le designer Gio Ponti. Pour La Pavoni, il réinvente la machine à café, qui témoigne des bouleversements de son temps.
« La Cornuta » est la première machine à espresso à être dessinée sur le principe de l’horizontalité. Rompant avec la tradition, elle incarne la « dolce vita », dans une célébration de la victoire pour l’Italie de l’après-guerre.

« La Cornuta » est la première machine à espresso à être dessinée sur le principe de l’horizontalité. Rompant avec la tradition, elle incarne la « dolce vita », dans une célébration de la victoire pour l’Italie de l’après-guerre.
©DR

Né à Milan, en 1905, La Pavoni Spa développe la première machine à café espresso pour bar, qui portent le nom d’« Idéale ». Depuis sa création, l’appareil ne connaît aucune évolution, ce qui lui confère une image traditionnelle, presque figée dans le temps. Il s’agit d’une chaudière verticale, munie de distributeurs latéraux, où le café est filtré par un système de pression d’eau et de vapeur. Sa diffusion dans les bars de l’Europe permet de créer la mode mythique de l’espresso à l’italienne. Il faut attendre 1948, avant que La Pavoni décide de se réinventer, à travers la collaboration de Gio Ponti, Antonio Fornaroli et Alberto Rosselli. Le système technique est corrigé, pour éliminer la pression de la vapeur, responsable d’un goût de brûlé. La machine est dotée d’un piston actionné par un ressort, qui se concentre sur la seule pression de l’eau.


Dessinée par Gio Ponti, la machine à café, qui porte le nom de « La Cornuta », est réinterprétée dans un design influencé par les Etats-Unis. En effet, dévastée par les guerres successives, l’Europe se voit proposée une aide financière pour sa reconstruction, avec le plan Marshall. Une opportunité pour introduire dans le vieux continent la culture américaine, devenant une influence majeure de son temps. De ce fait, l’industrie italienne connait un fort développement de son industrie, au détriment de l’artisanat. Pour incarner cet essor d’une production de masse et d’une société axées sur le consommateur, Gio Ponti redessine La Pavoni dans un design industriel, qui offre une rupture totale avec sa représentation originelle.


Gio Ponti met en valeur les lignes courbes de la machine par un design d’inspiration industriel. Déformé par le procédé d’emboutissage, l’inox chromé reflète la lumière dans une rutilance clinquante.

Gio Ponti met en valeur les lignes courbes de la machine par un design d’inspiration industriel. Déformé par le procédé d’emboutissage, l’inox chromé reflète la lumière dans une rutilance clinquante.
©DR


Pour la première fois, la machine à espresso est conçue dans son horizontalité, avec un groupe de distributeurs qui se détachent sur le corps de la chaudière. Gio Ponti garde l’esprit traditionnel de La Pavoni, mais dans une forme rationalisée par le prisme de la modernité. L’appareil se dessine avec épuration, par des lignes simples et lisses, où le matériau joue un rôle de premier plan, pour lui conférer une aura particulière. En effet, l’inox chromé reflète la lumière dans une diffusion rutilante, qui reprend les codes graphiques de l’industrialisation. Sa forme est issue du procédé d’emboutissage (ou Streamline), qui consiste à déformer un métal, en utilisant ses propriétés plastiques. Le designer tente de mettre l’accent sur le statut de la machine, comme un élément visuel qui incarne le symbole d’une société en évolution.


Une impression de mouvement se dégage de l’ensemble, où la fluidité est au corps de son design. Le style est enclin d’une liberté formelle, qui s’inscrit dans la courbe et les formes arrondies, comme une émancipation de la matière. Très vite, « La Cornuta » va devenir un emblème de la « dolce vita », pour les aficionados des cafés et bars. Elle est l’expression d’une époque qui célèbre la victoire, dans un esprit libertaire, où la fantaisie est de retour. Le design de Gio Ponti reprend les codes traditionnels et modernes de son époque, pour insuffler une nouvelle dynamique à la création, qui s’affranchit d’une période de guerre.


www.lapavoni.it


Ce message adressé à La Pavoni est signé de la main du designer italien Gio Ponti. Il annonce au fabricant de machine à café qu’il a trouvé une idée sensationnelle pour un nouveau dessin.

Ce message adressé à La Pavoni est signé de la main du designer italien Gio Ponti. Il annonce au fabricant de machine à café qu’il a trouvé une idée sensationnelle pour un nouveau dessin.
©DR