Le design végétal selon Patrick Nadeau

Mathilde Elie
L’architecte et designer Patrick Nadeau est passionné par les plantes. Il les met à l’honneur dans tous ses projets, poursuivant dans le même temps une réflexion sur le lien entre le règne végétal et l’architecture. Patrick Nadeau s’avère l’initiateur du design végétal.
A Reims, Patrick Nadeau a imaginé la Maison Vague, une maison qui s’intègre à son environnement, et dont l’armature en bois est entièrement recouverte de végétaux. En choisissant une forme de vague, l’architecte a voulu traduire l’idée d’un mouvement de terrain vague, avec une végétation qui pousse de manière sauvage.

A Reims, Patrick Nadeau a imaginé la Maison Vague, une maison qui s’intègre à son environnement, et dont l’armature en bois est entièrement recouverte de végétaux. En choisissant une forme de vague, l’architecte a voulu traduire l’idée d’un mouvement de terrain vague, avec une végétation qui pousse de manière sauvage.
©DR

Architecte, designer et scénographe, Patrick Nadeau est un homme passionné. En 1996, il obtient une bourse de résidence et de recherche à la villa Kujoyama à Kyoto, une résidence d’artistes. Ce voyage au Japon marque un véritable tournant dans sa carrière… En effet, regrettant de ne pas avoir fait des études de paysagiste, il décide d’élargir son activité, et de s’intéresser à la botanique et aux recherches contemporaines sur les jardins. L’architecte entame alors une réflexion sur le végétal, qu’il considère rapidement comme un matériau de construction à part entière. Il développe ainsi le concept du design végétal qu’il transmet désormais aux étudiants en design de l’ESAD de Reims, ainsi qu’aux Arts décoratifs à Paris, où il a fondé des ateliers spécialisés.


A la fois architecte et designer, Patrick Nadeau est un homme passionné par les problématiques du vivant. Depuis quelques années, il mène une réflexion et un travail sur le design végétal, un concept qui vise à intégrer le végétal dans notre environnement quotidien.

A la fois architecte et designer, Patrick Nadeau est un homme passionné par les problématiques du vivant. Depuis quelques années, il mène une réflexion et un travail sur le design végétal, un concept qui vise à intégrer le végétal dans notre environnement quotidien.
©Alix Nadeau


« Introduire le vivant dans l’environnement construit »


En 2013, Patrick Nadeau rédige une charte ouverte du design végétal, dans laquelle il définit ce concept. Pour lui, le design végétal résulte du lien esthétique et technologique qui existe entre le règne végétal et le monde du design. Autrement dit, il doit y avoir « un dialogue entre le langage botanique et le langage plastique », car le design végétal ne consiste pas à s’inspirer de la nature, bien au contraire. Le design végétal consiste en effet à « introduire le vivant dans l’environnement construit », dans les objets comme dans les espaces. Pour cela, « il faut s’interroger sur la place du végétal dans notre univers quotidien, avec pour toile de fond la relation en perpétuelle évolution de l’homme à la nature ». En somme, le design végétal apparaît comme une solution efficace pour rétablir un équilibre dans la relation ville-nature, et ainsi freiner, voire contrecarrer, le phénomène d’urbanisation globale.


Patrick Nadeau a imaginé la ligne des « Urban Gardens » pour le fabricant allemand d’objets intelligents Authentics. Inspiré de la technique des tontines qui permet de transporter des arbres avec leurs racines dans des sacs de toile, ces sacs à plantes sont constitués de trois enveloppes de tissu et de billes d’argile, qui assurent la circulation de l’eau. Une solution pratique et design pour prendre soin de vos plantes d’intérieur.

Patrick Nadeau a imaginé la ligne des « Urban Gardens » pour le fabricant allemand d’objets intelligents Authentics. Inspiré de la technique des tontines qui permet de transporter des arbres avec leurs racines dans des sacs de toile, ces sacs à plantes sont constitués de trois enveloppes de tissu et de billes d’argile, qui assurent la circulation de l’eau. Une solution pratique et design pour prendre soin de vos plantes d’intérieur.
©DR


Une nouvelle conception de l’architecture


Dans la lignée de Patrick Blanc, botaniste et chercheur au CNRS, inventeur du mur végétal dans les années 1990, Patrick Nadeau perçoit le végétal comme un matériau, à l’image de la pierre ou du bois. Cela offre une nouvelle conception de l’architecture, en modifiant notamment les formes, les densités et les réactions à la lumière et au son : « le design végétal joue avec l’espace, les couleurs, les parfums ». Et pour l’architecte, marqué dans sa jeunesse par le visionnaire Le Corbusier, il est important de s’intéresser à la diversité et aux qualités vivantes et sensibles des plantes, afin de prendre toute la mesure de l’importance et de l’impact qu’elles peuvent avoir sur notre environnement, et ainsi les « accueillir comme alliées de l’enrichissement de nos cadres de vie contemporains ».


Rainforest est une scénographie réalisée par Patrick Nadeau pour le spécialiste de l’équipement de salle de bains Boffi Bains, lors d’un salon du design à Paris. Cette création végétale est constituée de dômes lumineux suspendus, sur lesquels s’épanouit une légère mousse grimpante qui donne l’impression de pénétrer dans une jungle enchantée.

Rainforest est une scénographie réalisée par Patrick Nadeau pour le spécialiste de l’équipement de salle de bains Boffi Bains, lors d’un salon du design à Paris. Cette création végétale est constituée de dômes lumineux suspendus, sur lesquels s’épanouit une légère mousse grimpante qui donne l’impression de pénétrer dans une jungle enchantée.
©DR


Des projets qui allient architecture, design et nature


Patrick Nadeau estime être un privilégié, car son métier d’architecte et de designer lui permet « d’observer et d’essayer de comprendre les mutations scientifiques, économiques et écologiques du monde contemporain ». Entre architecture, design et nature, ses réalisations uniques remportent un franc succès. En effet, sa démarche, tournée vers l’écologie et la préoccupation de concevoir un environnement durable,  suscite un vif intérêt auprès d’entreprises et d’institutions innovantes, comme le Festival des Jardins de Chaumont-sur-Loire, la Maison Hermès et les parfums Kenzo, la ville de Rennes, ou encore la société HLM Plurial à Reims, pour laquelle l’architecte a réalisé une maison prototype entièrement végétalisée. Il utilise pour ses projets de nouveaux outils technologiques et scientifiques en lien avec la botanique, à l’image des cultures hors-sol et des biotechnologies.


Patrick Nadeau semble donc être porteur d’un mouvement qui trouve un écho chez de nombreux artistes, notamment les jeunes designers qui ne manquent pas d’idées pour faire sortir les plantes de leurs pots. Après le mobilier végétal de Marie Garnier et d’Emilio Robba, place aux cloisons végétales. Partout, la nature (re)trouve sa place.


www.patricknadeau.com


Horizon 180 est une plaque de Dacryl sur un support en bois dans lequel est intégré un tapis de terreau qui favorise la culture verticale de ce petit bout de jardin intérieur. Adossé à un mur, Horizon 180 devient un élégant tableau végétal.

Horizon 180 est une plaque de Dacryl sur un support en bois dans lequel est intégré un tapis de terreau qui favorise la culture verticale de ce petit bout de jardin intérieur. Adossé à un mur, Horizon 180 devient un élégant tableau végétal.
©DR


Patrick Nadeau manie l’art d’importer le jardin à l’intérieur de la maison. La preuve avec  Relief 75. Un plateau en dacryl accueille un tapis de terreau afin de transformer cette table en objet vivant.

Patrick Nadeau manie l’art d’importer le jardin à l’intérieur de la maison. La preuve avec Relief 75. Un plateau en dacryl accueille un tapis de terreau afin de transformer cette table en objet vivant.
©DR