A Helsinki, l’atelier de Tove Jansson

Anne Swynghedauw
Célèbre dans le monde entier pour avoir créée les Moomins, l’artiste Tove Jansson a passé une grande partie de sa vie dans cet atelier niché au cœur de la capitale finlandaise. Visite privée.
Un portrait en marbre signé du sculpteur Viktor Jansson, représentant la jeune artiste.

Un portrait en marbre signé du sculpteur Viktor Jansson, représentant la jeune artiste.
©Moomin Characters


Entrant dans cet atelier, on est d’emblée happé par la lumière éblouissante et la situation exceptionnelle de cet espace, lieu de travail et lieu de vie d’une artiste. Femme à l’imagination débordante, la vie de Tove Jansson fut nourrie de création et d’esprit de partage. Née à Helsinki, d’une mère illustratrice, Signe Hammarsten, et d’un père sculpteur, Viktor Jansson, Tove (1914-2001) et ses deux jeunes frères Per Olov et Lars ont grandi dans une famille d’artistes ouverte d’esprit et bohème. En 1918, la Finlande est déchirée par la guerre civile; dans une lettre à sa femme, son père a l’intuition déjà que sa fille sera peut-être une grande artiste. Intuition confirmée, tant son succès fut, et est encore considérable dans le monde entier pour avoir créé les Moomins, ces drôles de créatures pas vraiment connues en France, mais adorées au Japon, sortes de Barbapapa finlandais, prônant des valeurs justes et un monde meilleur.



L‘atelier de Tove Jansson de chaque côte a conservé ses ouvertures d’origine pour bénéficier de la lumière naturelle indispensable au travail artistique.

L‘atelier de Tove Jansson de chaque côte a conservé ses ouvertures d’origine pour bénéficier de la lumière naturelle indispensable au travail artistique.
©Moomin Characters




Tove Jansson a étudié l'art à Stockholm et à Helsinki. Dès ses premières expositions de peinture, le succès est immédiat ; ses voyages, notamment en France et Italie, consolident son style original, ancré dans la tradition finlandaise. Artiste polyvalente malgré son jeune âge, elle a créé non seulement des peintures, mais aussi une étonnante variété d'illustrations. A 15 ans elle fut contributeur du magazine satirique Garm, tournant en dérision l’actualité du moment, les conflits mondiaux, le nazisme, et déjà les traits marquant des futurs Moomins font leur première apparition.



Portrait photographique de Tove Jansson et dessin de l’artiste  en compagnie de ses personnages Moomins.

Portrait photographique de Tove Jansson et dessin de l’artiste en compagnie de ses personnages Moomins.
©Moomin Characters




Son atelier, son refuge et lieu de création



En 1944, Helsinki est ravagée par la guerre. « Avec les bombardements, c’était horrible, plus de fenêtres, des fissures partout, des pans de mur effondrés, la cuisinière et les radiateurs tout a été détruit, » écrivait-elle. Tove Jansson obtient pourtant malgré le chaos, cet atelier perché sur les hauteurs d’un immeuble des années 30, au Ullanlinnankatu 1. Elle concrétise son rêve, habiter un atelier d’artiste de 7,70 mètres de côté avec une petite pièce pour y vivre. Cette adresse deviendra mythique, source d’inspiration, havre de paix, lieu de rencontres et de fêtes aussi, un lieu dans lequel elle a créé ses plus célèbres peintures et textes malgré le froid glacial enduré l’hiver. Elle décrivait l’atelier ainsi « il y a un énorme poêle de style Jugendstil et une vieille porte très drôle avec des fenêtres en verre rouge et vert. Et à côté,  il y a une chambre blanchie à la chaux dans laquelle je peux garder tous mes bibelots et objets personnels ».



Des recoins, des plans de travail, des rangements en hauteur… L’aménagement en bois  est conçu pour être l’antre de  la création artistique.

Des recoins, des plans de travail, des rangements en hauteur… L’aménagement en bois est conçu pour être l’antre de la création artistique.
©Moomin Characters




En 1945, Les Moomins sont nés sous forme de contes pour enfants, puisant leurs sources dans la tradition et le folklore finlandais. Au sortir de la guerre, la création de ces trolls, créatures bienveillantes de la forêt, agit comme une bouffée d’air. Les contes ne sont pas simplement des histoires pour enfants, mais des contes philosophiques, un monde sympathique dans lequel on pose des questions et l’on y découvre le monde avec un esprit ouvert. Avec la troisième histoire, Finn Family Moomintroll (1948), les Moomins prennent leur envol hors des frontières de la Finlande et de la Suède. En 1954, elle signe un contrat avec le London Evening News, le plus grand journal du soir de l'époque, basé à Londres, qui publie quotidiennement ses « comics strips » pendant 15 ans. Elles ont été lues dans plus de 20 pays. Les livres et les bandes dessinées d’une génération après l’autre, se développent avec succès, mais aussi sous forme de productions à la télévision, au cinéma, au théâtre et à l’opéra. 10 millions de livres ont été traduits dans plus de 40 langues.



Depuis la mezzanine, on découvre la pièce principale, et des affiches, témoignages du séjour en France de Tove Jansson.

Depuis la mezzanine, on découvre la pièce principale, et des affiches, témoignages du séjour en France de Tove Jansson.
©Moomin Characters

 



Une artiste libre



Esprit ouvert et libre, Tove Jansson a souhaité œuvrer dans d’autres domaines artistiques. Avec le succès des Moomins, son frère Lars en 1961, prend le relais des bandes dessinées et dessins animés jusqu’en 1975. Tove Jansson est plus que la créatrice des personnages des Moomins. Outre son travail artistique de peintre, elle a créé des textiles, des peintures murales monumentales, des mosaïques et des romans pour adultes. Si l’atelier d’Helsinki a été consacré à son travail, depuis son enfance, elle était tombée sous le charme de la beauté sauvage des îles, en particulier celle de Klovharu dans le golfe de Finlande, avec sa compagne Tuulikki Pietilä (1917-2009), illustratrice, artiste et enseignante.



L’atelier de Tove Jansson; l’artiste chez elle en 1956.

L’atelier de Tove Jansson; l’artiste chez elle en 1956.
©Moomin Characters




Menacée plusieurs fois d’expulsion, Tove Jansson au bout de dix ans a fini par acquérir l’atelier, son lieu de travail et de vie idéal. En 1962, le couple d’architectes Reima et Raili Pietilä, remodèle l’atelier et signe la décoration et l’aménagement intérieur, dans sa version actuelle. Aujourd’hui, c’est un lieu privé dans lequel quelques visites privilégiées sont accordées avec l’agrément de la société Moomin Characters Oy Ltd, détentrice des droits.



Pour plus d’informations :

www.tovejansson.com/eng

www.moomin.com/en



La partie habitation de l’atelier est étroite et comporte un petit salon cosy. On accède par l’escalier en colimaçon à la chambre au style monacal.

La partie habitation de l’atelier est étroite et comporte un petit salon cosy. On accède par l’escalier en colimaçon à la chambre au style monacal.
©Moomin Characters




Le mobilier ayant appartenu à Tove Jansson est conservé au milieu de ses dessins et photos.

Le mobilier ayant appartenu à Tove Jansson est conservé au milieu de ses dessins et photos.
©Moomin Characters




Banquette et aménagement en bois font partir de la décoration simple à la finlandaise de l’atelier. L’escalier conduit à la mezzanine.

Banquette et aménagement en bois font partir de la décoration simple à la finlandaise de l’atelier. L’escalier conduit à la mezzanine.
©Moomin Characters