A Paris, les meubles de l’architecte Jean Nouvel

Agnès Zamboni
Le Musée des Arts Décoratifs présente des meubles et objets créés par Jean Nouvel, plus connu pour son travail d’architecte. Une centaine de créations à découvrir jusqu’au 12 février 2017.
A gauche, chauffeuse Milana en acier inoxydable moulé à la main, dossier et siège en cuir de selle tressé. Création Jean Nouvel pour Sawaya et Moroni, en 1995. A droite, Jean Nouvel, lauréat du Pritzker Price en 2008, considéré comme le Prix Nobel d’architecture. Il a dit : «  Je ne suis pas un designer, mais un architecte qui fait du design.»

A gauche, chauffeuse Milana en acier inoxydable moulé à la main, dossier et siège en cuir de selle tressé. Création Jean Nouvel pour Sawaya et Moroni, en 1995. A droite, Jean Nouvel, lauréat du Pritzker Price en 2008, considéré comme le Prix Nobel d’architecture. Il a dit : « Je ne suis pas un designer, mais un architecte qui fait du design.»
©Sawaya et Moroni


Le style Jean Nouvel



De son style et de son travail de designer, l’architecte Jean Nouvel en parle mieux que personne : « L’élémentarité que je recherche n’est pas le minimalisme. Ce n’est pas parce que le design va sur le minimum de matière, qu’il est moins créatif. » Elémentaire donc mais pas minimaliste, fonctionnel, d’une rigueur absolue et à la recherche de formes archétypales, modulaires, transformables, réversibles… « Less is more », encore une fois la formule de l’architecte Ludwig Mies van der Rohe fait écho à son travail de designer, notamment à travers les tables Less en tôle de fer et les modèles LessLess en aluminium à la recherche d’une suprême légèreté. Les spécialistes ont aussi parlé de « total design » ou « zéro design » ou encore d’ « anti-design » en référence aux mouvements de design contestataires. Mais Jean Nouvel n’est pas qu’un rebelle, il incarne aussi l’innovation d’avant-garde avec des technologies de pointe…



Récompensé par trois prix, ce canapé sculptural Skin, composé d’une structure tubulaire en acier avec revêtement en cuir sellier incisé au laser, offre une peau qui se modèle dans le temps. Créé à l’époque du Musée du Quai Branly, il s’accompagne d’un fauteuil assorti. Création Jean Nouvel pour Molteni et C, en 2008.

Récompensé par trois prix, ce canapé sculptural Skin, composé d’une structure tubulaire en acier avec revêtement en cuir sellier incisé au laser, offre une peau qui se modèle dans le temps. Créé à l’époque du Musée du Quai Branly, il s’accompagne d’un fauteuil assorti. Création Jean Nouvel pour Molteni et C, en 2008.
©Molteni




Une scénographie particulière



Jean Nouvel a déclaré : « J’ai toujours considéré les meubles et les objets comme des petites architectures (...) des architectures de poche. Cependant, pour la petite et la grande architecture, l’obsession conceptuelle reste la même : faire du sens et du sensible. Et pourtant c’est vrai, la dimension change tout (...) » Des propos qui éclairent  parfaitement cette exposition, dont il a aussi signé la scénographie en jouant avec des miroirs aux reflets or, orange et rouge. Et ses créations sont exposées dans les salles du Moyen Âge et la Renaissance, des XVIIe et XVIIIe siècles. Entre contemplation et de poésie, le visiteur est invité à se reposer sur les assises en cuir noir réalisées pour le futur Louvre Abu Dhabi. Ses tapis de marbre entrent en résonnance avec les intaglia de la Renaissance italienne, ou le siège Milana avec les sgabélies, sièges en bois polychrome. La lumière et ses métamorphoses suscitent également une nouvelle expérience en plongeant le spectateur dans la semi-obscurité.



La bibliothèque Graduate qui semble flotter dans l’espace est constituée d’une seule étagère ancrée au sol et au plafond. Ce système léger et composable est formé de tirants d’acier qui supportent des tablettes en bois et aluminium. Les montants métalliques aux encoches graduées permettent de positionner librement les étagères soutenues par des attaches invisibles. Création Jean Nouvel pour Molteni, en 2003.

La bibliothèque Graduate qui semble flotter dans l’espace est constituée d’une seule étagère ancrée au sol et au plafond. Ce système léger et composable est formé de tirants d’acier qui supportent des tablettes en bois et aluminium. Les montants métalliques aux encoches graduées permettent de positionner librement les étagères soutenues par des attaches invisibles. Création Jean Nouvel pour Molteni, en 2003.
©Molteni




Une collaboration avec les éditeurs



L’exposition rend également hommage aux éditeurs et galeries partenaires dans la prise de risque et l’expérimentation sans qui les meubles n’auraient pas pu voir le jour. La liste est longue de Ligne Roset à Sawaya et Moroni, de Cassina à Artemide et surtout Molteni : « Travailler avec le Groupe Molteni signifie travailler avec des entreprises et des personnes qui ont une conscience professionnelle et une expérience qui est le rêve de tous les architectes. Je pars d’une idée, nous la discutons, nous la pétrissons ; nous cherchons les techniques appropriées pour la développer, et souvent elles ne font pas automatiquement partie du principe de production. Puis les détails s’étudient dans l’atelier. On réalise un modèle en bois, on corrige, on refait. Une approche empirique dans un certain sens mais qui permet de donner la forme à l’objet ».



Table au Km est fabriquée en stratifié de chêne et charme. A sa largeur étroite de 85 cm de large, on associe une longueur minimum de 4 mètres dans une conception de table sans limite. Création Jean Nouvel pour Unifor, 2011. Edition Gagosian Gallery et Galerie Patrick Seguin.

Table au Km est fabriquée en stratifié de chêne et charme. A sa largeur étroite de 85 cm de large, on associe une longueur minimum de 4 mètres dans une conception de table sans limite. Création Jean Nouvel pour Unifor, 2011. Edition Gagosian Gallery et Galerie Patrick Seguin.
©Thierry Depagne




Contact :

Exposition : Jean Nouvel, mes meubles d’architecte


Du 27 octobre 2016 au 12 février 2017

Musée des Arts Décoratifs

107, rue de Rivoli

75001 Paris

Tél. : 01 44 55 57 50

www.lesartsdecoratifs.fr



Derrière son apparence rigide et ses lignes géométriques, la chaise Oxymore offre une assise souple et moelleuse. Structure en aluminium avec assise en mousse injectée gansée de tissu. Création Jean Nouvel pour Editions Figueras, en 2012.

Derrière son apparence rigide et ses lignes géométriques, la chaise Oxymore offre une assise souple et moelleuse. Structure en aluminium avec assise en mousse injectée gansée de tissu. Création Jean Nouvel pour Editions Figueras, en 2012.
©Editions Figueras




Cases est un système de bureau simple et composable qui propose de nombreuses configurations. Création Jean Nouvel pour Unifor, en 2013.

Cases est un système de bureau simple et composable qui propose de nombreuses configurations. Création Jean Nouvel pour Unifor, en 2013.
©Unifor




La table Essences est déclinée dans 7 essences de bois du Périgord : bouleau, chêne, cèdre, merisier, pin, frêne et noyer (notre photo) le plus foncé. Chaque bois possède sa finition propre. La collection s’agrandit avec des caissons, poufs, petites boîtes et bancs qui s’empilent pour former des étagères. Création Jean Nouvel pour la Société des Meubles Rouchon, en 2012.

La table Essences est déclinée dans 7 essences de bois du Périgord : bouleau, chêne, cèdre, merisier, pin, frêne et noyer (notre photo) le plus foncé. Chaque bois possède sa finition propre. La collection s’agrandit avec des caissons, poufs, petites boîtes et bancs qui s’empilent pour former des étagères. Création Jean Nouvel pour la Société des Meubles Rouchon, en 2012.
©Société des Meubles Rouchon




Lampes de table Equilibrist en aluminium moulé sous pression peint, bras en aluminium verni et base en métal verni équipées de deux sources LED distinctes et opposées situées aux extrémités d’un bras balancier. Les deux têtes, orientables aussi bien par rapport à l’axe vertical qu’à l’axe horizontal, se différencient par leur forme. Le courant se transmet aux deux têtes qui se positionnent en équilibre dans l’espace. Création Jean Nouvel pour Artemide, en 2014.

Lampes de table Equilibrist en aluminium moulé sous pression peint, bras en aluminium verni et base en métal verni équipées de deux sources LED distinctes et opposées situées aux extrémités d’un bras balancier. Les deux têtes, orientables aussi bien par rapport à l’axe vertical qu’à l’axe horizontal, se différencient par leur forme. Le courant se transmet aux deux têtes qui se positionnent en équilibre dans l’espace. Création Jean Nouvel pour Artemide, en 2014.
©Artemide




Table 1=2 est un principe de deux éléments, table de salle à manger et console qui se chevauchent. Plateau en verre trempé et piètement en acier inoxydable. Création Jean Nouvel pour Cassina, en 1999, réédition en 2013.

Table 1=2 est un principe de deux éléments, table de salle à manger et console qui se chevauchent. Plateau en verre trempé et piètement en acier inoxydable. Création Jean Nouvel pour Cassina, en 1999, réédition en 2013.
©Cassina




Pour la Bibliothèque 1000 Raisons, Jean Nouvel est parti d’un panneau de contreplaqué recouvert d’une feuille d’aluminium. Le meuble se construit en lien étroit avec la pièce et les objets. Création Jean Nouvel pour Bespoke Edition, en 2015.

Pour la Bibliothèque 1000 Raisons, Jean Nouvel est parti d’un panneau de contreplaqué recouvert d’une feuille d’aluminium. Le meuble se construit en lien étroit avec la pièce et les objets. Création Jean Nouvel pour Bespoke Edition, en 2015.
©Guy Lucas de Peslouan




Bureau Quasinormal, interprétation contemporaine du bureau de direction avec des proportions et des matériaux d’aujourd’hui. Plateau en multiplis de coffrage bakélisé, caissons en acier plié avec tiroirs et étagères en laque martelée grise. La pièce de jonction des éléments permet des variations de positionnement. Blocs étagères et support pour écran avec finition « canon de fusil ». Lampe possible pour compléter l’ensemble. Création Jean Nouvel pour Bulo, en 1996.

Bureau Quasinormal, interprétation contemporaine du bureau de direction avec des proportions et des matériaux d’aujourd’hui. Plateau en multiplis de coffrage bakélisé, caissons en acier plié avec tiroirs et étagères en laque martelée grise. La pièce de jonction des éléments permet des variations de positionnement. Blocs étagères et support pour écran avec finition « canon de fusil ». Lampe possible pour compléter l’ensemble. Création Jean Nouvel pour Bulo, en 1996.
©Bulo




Miroir A en noyer et miroirs colorés. Edition limitée de 6 pièces. Création Jean Nouvel pour Gagosian Gallery, en 2014.

Miroir A en noyer et miroirs colorés. Edition limitée de 6 pièces. Création Jean Nouvel pour Gagosian Gallery, en 2014.
©Gagosian Gallery




Pointillism Ground, revêtement de sol architecturé conçu dans un esprit de spatialité. Effets tissés main créés à partir d’une texture vinyle dans des combinaisons de noir, gris, rouge et bleu. Création Jean Nouvel pour Bolon, en 2016.

Pointillism Ground, revêtement de sol architecturé conçu dans un esprit de spatialité. Effets tissés main créés à partir d’une texture vinyle dans des combinaisons de noir, gris, rouge et bleu. Création Jean Nouvel pour Bolon, en 2016.
©Bolon




Bao, boîte à outils en aluminium avec tiroirs montés sur roulements à billes. Carte blanche VIA en 1987. Création Jean Nouvel pour Gagosian Gallery, en 2011.

Bao, boîte à outils en aluminium avec tiroirs montés sur roulements à billes. Carte blanche VIA en 1987. Création Jean Nouvel pour Gagosian Gallery, en 2011.
©Thierry Depagne




Paralum est un nouveau concept d'éclairage conçu pour les plafonds. La lumière est perçue comme un matériau de construction capable de créer une atmosphère et de transmettre des émotions à travers sa polyvalence. Dans ce projet, elle est diffractée dans des directions infinies qui créent un nuage imitant l'effet du ciel. Un jeu de subtilité qui montre la magie des reflets de la lumière ainsi que ses ombres. Son apparente simplicité cache une grande complexité. Création Jean nouvel pour Troll, en 2012.

Paralum est un nouveau concept d'éclairage conçu pour les plafonds. La lumière est perçue comme un matériau de construction capable de créer une atmosphère et de transmettre des émotions à travers sa polyvalence. Dans ce projet, elle est diffractée dans des directions infinies qui créent un nuage imitant l'effet du ciel. Un jeu de subtilité qui montre la magie des reflets de la lumière ainsi que ses ombres. Son apparente simplicité cache une grande complexité. Création Jean nouvel pour Troll, en 2012.
©Troll




Les tables LessLess ont été dessinées à l’origine pour la Fondation Cartier. C’est aussi une famille de tables hautes et basses, rectangulaires et carrées en aluminium laqué dans différentes couleurs. Création Jean Nouvel pour Molteni et C, en 1994.

Les tables LessLess ont été dessinées à l’origine pour la Fondation Cartier. C’est aussi une famille de tables hautes et basses, rectangulaires et carrées en aluminium laqué dans différentes couleurs. Création Jean Nouvel pour Molteni et C, en 1994.
©Molteni et C