Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Michel Balic
Avantage fiscal vraiment intéressant, le crédit d’impôt pour la transition énergétique reste néanmoins peu utilisé par les Français.
Travaux d'isolation par l’extérieur afin de faire de substantielles économies d’énergie et d'alléger ainsi la facture de chauffage.

Travaux d'isolation par l’extérieur afin de faire de substantielles économies d’énergie et d'alléger ainsi la facture de chauffage.
©DR


Une récente consultation menée par le site d’informations et de conseils en économie d’énergie www.lenergietoutcompris.fr auprès de 1 187 internautes, révèle que le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique est considéré comme avantageux par 61% des sondés. Pourtant, ils ne sont que 23% à l’avoir utilisé. Même si, dans le même temps, 44% des sondés déclarent vouloir entreprendre des travaux de rénovation énergétique, l’utilisation du CITE reste relativement faible. Si l’on se focalise sur les internautes ayant bénéficié du CITE, ils sont 82% à penser que ce dispositif fiscal est avantageux. « Dès que les Français ont accès au CITE, le retour est largement positif. C’est une aide non négligeable qui leur permet, par la suite, de mieux maîtriser leurs dépenses énergétiques » souligne Stéphane Séguin, directeur du site. Les bénéficiaires sont également 78% à considérer que le CITE est simple d’utilisation, dénotant ainsi avec l’idée commune d’un avantage fiscal lourd et complexe.



L'installation d'un système de climatisation peut valoriser un bien immobilier et procurer un réel confort.

L'installation d'un système de climatisation peut valoriser un bien immobilier et procurer un réel confort.
©DR




Les retraités en tête des bénéficiaires



Parmi les internautes qui ont bénéficié du CITE, 47% sont des retraités, étant ainsi la population de la plus représentée. Suivent ensuite les cadres et chefs d’entreprise (15%) puis les employés (14%). Si le dispositif est bien connu des utilisateurs, ce n’est pas forcément le cas des autres. Seulement un Français sur deux n’ayant pas bénéficié du CITE n’en avait jamais entendu parler, soulignant ainsi un manque d’information autour du dispositif fiscal.



L’isolation thermique, l’installation d’un nouveau système de chauffage ou d’un système de production d’énergie renouvelable demeurent les chantiers favoris des Français.

L’isolation thermique, l’installation d’un nouveau système de chauffage ou d’un système de production d’énergie renouvelable demeurent les chantiers favoris des Français.
©DR




L’isolation thermique : travaux préféré des Français



Le site de conseils en économie d’énergie a également cherché à connaître quels sont les travaux privilégiés des sondés. Sans surprise, l’isolation thermique reste le chantier favori avec 49% des répondants ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique. L’installation d’un nouveau système de chauffage (41%), puis l’installation d’un système de production d’énergie renouvelable (10%) complètent le podium des travaux préférés des Français. Pour ces travaux, les sondés ont en moyenne dépensé 18 735 €. Les retraités sont ceux qui y consacrent le plus de budget  avec 22 200 € en moyenne, alors que les employés se montrent plus économes avec 9 800 € en moyenne. Rappelons que le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique, créé en septembre 2014, a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2016. L’avantage fiscal porte sur 30% de l’investissement hors main d’œuvre, et est plafonné à 8 000 € pour une personne seule, et 16 000€ pour un couple marié ou pacsé (comptez 400 € supplémentaires par personne à charge).



www.lenergietoutcompris.fr est un site de conseil en économies d’énergie, proposé par Total Marketing France. Son rôle est d’accompagner les particuliers dans une consommation optimisée et responsable, visant une plus grande efficacité énergétique.



Pour de plus amples informations : www.lenergietoutcompris.fr



Il est à noter que l’avantage fiscal est significatif et porte sur 30% de l’investissement hors main d’œuvre : maximum 8 000 € pour une personne seule, 16 000€ pour un couple marié ou pacsé et 400 € supplémentaires par personne à charge.

Il est à noter que l’avantage fiscal est significatif et porte sur 30% de l’investissement hors main d’œuvre : maximum 8 000 € pour une personne seule, 16 000€ pour un couple marié ou pacsé et 400 € supplémentaires par personne à charge.
©DR