Des poules en ville

Célia Goussard
Vous rêvez de manger des œufs frais au réveil, mais vous habitez en pleine ville ? Si vous avez un espace de verdure, même réduit, il peut très bien être aménagé en poulailler. Nos conseils pour quelques poules bien installées.
En sapin, toit en shingle, et enclos grillagé antirouille, ce poulailler, modèle Nevada Medium chez Truffaut, accueille de 2 à 3 poules. Il dispose d'une porte d’accès, d'un abri couvert, d'un tiroir de déjection en acier galvanisé, et d'un pondoir.

En sapin, toit en shingle, et enclos grillagé antirouille, ce poulailler, modèle Nevada Medium chez Truffaut, accueille de 2 à 3 poules. Il dispose d'une porte d’accès, d'un abri couvert, d'un tiroir de déjection en acier galvanisé, et d'un pondoir.
©DR

Nouvelle lubie en 2012 : les poulaillers fleurissent en ville, dans les jardins et les cours intérieures. Les habitantes de la basse-cour font désormais office d’animaux de compagnie, pour les citadins les plus nostalgiques des vacances à la campagne.


A savoir avant de vous lancer : certaines communes ou lotissements imposent un règlement sanitaire, voire interdisent l’élevage de poules. Renseignez-vous donc d’abord auprès des personnes compétentes. Si vous avez effectivement l’autorisation d’élever des gallinacés chez vous, pensez à prévenir vos voisins, qui pourraient être surpris par les nouveaux arrivants !


Cet enclos, modèle Beverly de la marque Poulaillerdesign, comprend une cour grillagée, un espace nuit en hauteur, un pondoir à deux nids, une ouverture tiroir doublée de métal, et deux perchoirs. La toiture est en bois recouvert de bitume. Ce poulailler accueille jusqu'à 5 poules naines.

Cet enclos, modèle Beverly de la marque Poulaillerdesign, comprend une cour grillagée, un espace nuit en hauteur, un pondoir à deux nids, une ouverture tiroir doublée de métal, et deux perchoirs. La toiture est en bois recouvert de bitume. Ce poulailler accueille jusqu'à 5 poules naines.
©DR


Un nid douillet pour vos poules


Les poules supportent mal l'humidité ; il leur faut donc un espace calme, abrité de tout courant d'air. En été, pensez également à protéger vos animaux du soleil direct. Votre poulailler doit toutefois être facilement accessible, pour le nettoyage hebdomadaire et la collecte quotidienne des œufs. Les abris mobiles sont les plus pratiques ; ils se déplacent facilement pour laisser à l’herbe le temps de se renouveler. Pondoirs accueillants, abreuvoirs d’eau fraîche, mangeoires remplies une à deux fois par jour, et perchoirs à environ 50 centimètres du sol achèvent de rendre vos poules heureuses en ville.


Copeaux de bois, paille, ou mulch de cacao isolent les gallinacés du froid la nuit, et limitent les odeurs entre deux nettoyages. Idéalement, on lâche les poules en liberté quelques heures chaque matin, voire on leur prépare un bac de sable pour qu’elles s’y ébattent. Ne laissez pas vos petits animaux à plumes sans surveillance, lorsqu’ils sont hors de leur enclos. Des prédateurs, surtout des chats en ville, se feraient un plaisir d’en goûter un ou deux.


Attention : votre poulailler ne doit pas dépasser 2 mètres de hauteur et 20 m2 de superficie. Dans le cas contraire, il vous faudrait alors un permis de construire.


Ce poulailler, modèle Miranda chez Poulailler design, possède un grillage en acier galvanisé, et se ferme par une porte à 2 loquets. La toiture en bois plein est recouverte d'un feutre bitumeux.<br />
Nettoyage super facile grâce à ses nombreux aménagements.

Ce poulailler, modèle Miranda chez Poulailler design, possède un grillage en acier galvanisé, et se ferme par une porte à 2 loquets. La toiture en bois plein est recouverte d'un feutre bitumeux.

Nettoyage super facile grâce à ses nombreux aménagements.
©DR


L’amie des citadins


Même sans la présence de coqs, les poules pondent des œufs chaque jour. Ils ne sont simplement pas fécondés, et ne peuvent donc pas abriter de poussin. A vous les œufs frais au petit-déjeuner ! Si vous avez un espace fleuri impossible à entretenir à cause des insectes, les gallinacés s’en chargeront avec joie pour vous, en le débarrassant des fourmis, limaces, et autres escargots mangeurs de feuilles.


Pour achever de vous convaincre, sachez qu’une poule peut manger jusqu'à 200 kilogrammes de déchets organiques par an. Donnez-lui vos épluchures de légumes et vos quignons de pain ; cela allègera la poubelle et ravira votre volatile chéri.


Dernière recommandation : si vous voulez éviter les réveils en fanfare, bannissez les coqs de votre poulailler !


Truffaut propose un poulailler en bois, modèle Keops, idéal pour 2 à 3 poules. Le parcours, intégré directement sous le nid, permet aux poules de rester couvertes.

Truffaut propose un poulailler en bois, modèle Keops, idéal pour 2 à 3 poules. Le parcours, intégré directement sous le nid, permet aux poules de rester couvertes.
©DR