Une nouvelle approche esthétique de la clôture de jardin

Clément Martin
Clôturer son jardin n’est pas une obligation, mais un besoin nécessaire, qui permet de délimiter son espace. Premier contact avec la maison, la clôture doit pouvoir la mettre en valeur, en s'intégrant à environnement.
Sweeticlo est une clôture en treillis, avec une frise décorative dans sa partie haute. L’accent est mis sur l’originalité, pour donner une alternative moderne aux clôtures traditionnelles.

Sweeticlo est une clôture en treillis, avec une frise décorative dans sa partie haute. L’accent est mis sur l’originalité, pour donner une alternative moderne aux clôtures traditionnelles.
©DR

Pourquoi délimiter l’espace de son jardin ?


Clôturer son jardin ne sert pas uniquement à mettre des limites à un espace, pour le rendre personnel. Elle permet de s’isoler de son voisin, mais aussi de se protéger de la force du vent et d’offrir un espace sans danger aux enfants. Certaines clôtures permettent de protéger l’intimité des regards, ou de diminuer les nuisances phoniques. Le choix d’une clôture dépend d’un certain nombre de paramètres, qu’il est bon d’avoir en tête pour faire le choix le plus judicieux. En effet, en bord de mer, où le vent a tendance à avoir une certaine force, il est préférable de privilégier les brises-vues, afin d’apporter une protection. Dans un climat plus humide, le matériau devra être traité de manière adéquat, afin de pouvoir résister aux eaux de pluie. Dans les lieux ensoleillés, vous pourrez positionner votre clôture de façon à obtenir de l’ombre en été. Mais, dans une zone plus septentrionale, la clôture ne devra pas empêcher l’ensoleillement de votre jardin.


Les obliques des fils verticaux apportent du rythme à la clôture, qui apporte de l’originalité dans l’irrégularité de son grillage.

Les obliques des fils verticaux apportent du rythme à la clôture, qui apporte de l’originalité dans l’irrégularité de son grillage.
©DR


Choisir une clôture de jardin n’est pas un élément à prendre à la légère. Elle est le premier élément d’une maison qui accueille les invités, un passage obligé pour entrer dans votre propriété. De ce fait, la clôture en dit beaucoup sur vous. Selon son style, elle doit mettre en valeur votre logement, puisqu’elle donne une première impression sur l’ensemble de la maison. Une valeur ajoutée qui lui permet de renforcer la personnalité d’un lieu, en lui imprimant un rythme graphique. D’une certaine manière, la clôture de votre jardin dépend du niveau de sécurité et d’esthétisme que vous souhaitez atteindre.


Installer une clôture : des règles codifiées


Sachez que clôturer son jardin est codifié par un certain nombre de règles. En effet, il vous faudra faire une déclaration de travaux à la mairie, hormis pour l’installation de clôture à l’intérieur de votre parcelle. Il vous faudra attendre un mois environ pour recevoir votre réponse. La taille maximum de votre clôture ne pourra excéder 3,20 mètres dans les villes de plus de 50 000 habitants, et 2,60 mètres pour les autres. Pour les haies dépassant 2 mètres de haut, celles-ci doivent être plantées à 0,50 mètre de la limite de votre propriété. Pour une haie de plus de 2 mètres de hauteur, la distance est portée à 2 mètres. Parfois, vos possibilités seront fortement réduites à cause de contraintes urbanistiques régionales, qui tentent d’uniformiser les lieux, pour conserver une part de leur identité. De ce fait, il vous faudra respecter la tradition, en choisissant la même clôture que votre voisin. Pour ce type de zones protégées, vous devez vous renseigner auprès de votre mairie ou du CAUE (Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement) de votre département.


Lapeyre propose une alternative à la clôture avec ces panneaux à disposer autour d’une zone délimitée du jardin. Un avantage de taille, puisque l’installation ne demande pas de déclaration de travaux à la mairie.

Lapeyre propose une alternative à la clôture avec ces panneaux à disposer autour d’une zone délimitée du jardin. Un avantage de taille, puisque l’installation ne demande pas de déclaration de travaux à la mairie.
©DR


Quel matériau choisir ?


Depuis l’intérêt de plus en plus vif des aménagements extérieurs, la palette du choix des matériaux s’est considérablement élargie :



  • La clôture en PVC est une structure en plastique, qui nécessite qu’un minimum d’entretien avec une éponge et de l’eau chaude. Mais elle résiste mal au temps, à cause du soleil qui altère sa structure et décolore une partie du plastique. Son prix économique est l’un des plus bas du marché, d’autant plus que sa simplicité d’installation ne nécessite aucun travail particulier. Sa légèreté facilite la pose, mais lui offre une mauvaise résistance aux chocs. Son esthétique, pas toujours au rendez-vous, l’empêche de s’intégrer dans tous les espaces, à cause notamment d’un choix de coloris très limité.

    Intermas reproduit l’aspect de canisses de roseaux avec des matières plastiques recyclées, tissées brin par brin avec un fil de nilon. Ce brise-vue permet de conserver une ambiance créative au jardin.

    Intermas reproduit l’aspect de canisses de roseaux avec des matières plastiques recyclées, tissées brin par brin avec un fil de nilon. Ce brise-vue permet de conserver une ambiance créative au jardin.
    ©DR





  • Par son aspect naturel, le bois offre un certain charme esthétique, qui séduit par ses multiples possibilités de transformations d’un espace, en apportant un sentiment de chaleur. De ce fait, la clôture en bois est souvent privilégiée, d’autant plus que le matériau est écologique. Vendu sous forme de kits de montage, la facilité de la pose de panneaux en bois est accessible au plus grand nombre. Particulièrement résistant, le bois doit être traité pour supporter les intempéries extérieurs, et possède alors une très bonne durée de vie. Une clôture en bois demande un certain entretien, pour lui assurer une meilleure longévité. Ainsi, une couche protectrice doit lui être appliquée tout les deux ans au minimum. Le coût dépend essentiellement de la qualité du bois et du choix des essences, ainsi que de la finition des éléments. Le large choix des teintes lui permet une bonne adaptabilité visuelle et esthétique à son environnement.

    Cette palissade de Viva le bois est un choix écologique, en faveur du développement durable. Le pin maritime est certifié d’origine bretonne, ce qui assure une réduction de l’empreinte écologique.

    Cette palissade de Viva le bois est un choix écologique, en faveur du développement durable. Le pin maritime est certifié d’origine bretonne, ce qui assure une réduction de l’empreinte écologique.
    ©DR





  • La plupart du temps surélevées sur un muret de béton, la clôture en métal est le choix traditionnel par excellence. Aujourd’hui, le matériau est traité pour résister au mieux à la corrosion, qui s’accélère dans un milieu extérieur à cause des intempéries. De ce fait, l’entretien du métal demande l’application d’une peinture anti-rouille et un entretien régulier pour lui assurer une bonne longévité. Elle n’en reste pas moins solide par sa résistance et sa durabilité, lorsqu’elle est correctement entretenue. Le métal offre un choix esthétique intéressant, grâce aux formes variées qu’il peut prendre, permettant d’harmoniser la clôture à son jardin selon ses envies. Le coût reste relativement onéreux.

    Avec sa combinaison d’acier galvanisé et de plastification, les clôtures Normaclo possède une bonne protection contre la corrosion, une garantie face à l’épreuve du temps.

    Avec sa combinaison d’acier galvanisé et de plastification, les clôtures Normaclo possède une bonne protection contre la corrosion, une garantie face à l’épreuve du temps.
    ©DR





  • Une clôture en aluminium offre une palette de coloris élargie, ce qui permet de la personnaliser. Sa résistance au temps est exceptionnelle, au regard du peu d’entretien qu’elle demande. Cependant, sa légèreté est contraignante pour les espaces, soumis à des vents trop forts. Un renforcement avec des profilés en fer lui permet de résister avec plus d’efficacité aux chocs violents. A cause des finitions techniques et esthétiques, ce type de clôture possède un certain coût.



  • L’avantage d’une clôture en haie végétale concerne sa capacité à protéger son espace de la vue des voisins. L’intérêt écologique est également essentiel, puisque cette clôture forme un véritable mur naturel de verdure. Les possibilités esthétiques sont presque infinies, puisque vous pouvez mélanger les variétés de plantes et de fleurs que vous souhaitez. Pourquoi ne pas associer un thème à votre clôture ? Ainsi, vous pourrez choisir des plantes particulièrement odorantes ou gourmandes, toutes les envies sont possibles. Les thuyas et les lauriers ont l’avantage de garder leurs feuilles en hivers, permettant d’assurer une protection à l’année. Le coût de ce type d’installation dépend essentiellement des espèces végétales, de leurs tailles et de la nature du terrain.

    Plantes et fleurs peuvent former une agréable haie, qui évoluera au fil des saisons. Ce type d’aménagement habille avec élégance les jardins tout au long de l’année.

    Plantes et fleurs peuvent former une agréable haie, qui évoluera au fil des saisons. Ce type d’aménagement habille avec élégance les jardins tout au long de l’année.
    ©DR





  • Un mur de pierre offre une très bonne résistance, face aux intempéries et aux chocs puissants. Le choix des matières est assez varié, grâce aux nombreux coloris ou aspect que peuvent revêtir les pierres naturelles. Le coût de revient est assez élevé puisqu’une clôture en pierre nécessite souvent l’aide d’un professionnel. Cependant, il est possible de baisser l’addition, en choisissant la pierre reconstituée, qui imite les effets de la pierre et même du bois ou de l’ardoise.



  • Le grillage, plastifié ou galvanisé à simple torsion, est une solution avantageuse, pour délimiter son terrain. Les mailles, en forme de losanges, empêchent les petits animaux de pénétrer dans votre jardin. La souplesse du matériau permet d’installer une clôture dans les espaces accidentés, non terrassés ou vallonnés, mais sa résistance aux chocs n’est pas exceptionnelle. Le grillage est maintenu par des poteaux en fer, ou en béton, ce qui permet une installation simple et rapide. L’inconvénient majeur réside dans le peu d’esthétique qu’un grillage présente. En outre, les jours de ce type de clôture n’assurent pas une sécurité totale contre le vis-à-vis, mais elle peut se recouvrir d’un revêtement végétal, comme par exemple le lierre.

    Un grillage à simple torsion est une solution traditionnelle, qui possède l’avantage de se déformer pour s’adapter à des terrains accidentés. Dirickx conseille de la recouvrir sous un mur de végétation, pour un côté plus esthétique.

    Un grillage à simple torsion est une solution traditionnelle, qui possède l’avantage de se déformer pour s’adapter à des terrains accidentés. Dirickx conseille de la recouvrir sous un mur de végétation, pour un côté plus esthétique.
    ©DR




Quelque soit la matière qui a votre préférence, il est important d’étudier votre choix, selon le contexte, pour qu’il puisse s’inscrire avec harmonie dans le paysage. Vous pouvez choisir une clôture qui permet de conserver une unité, ou en choisir une qui apporte du contraste, pour renforcer le caractère du lieu.


Servant à délimiter son espace, la clôture de jardin n’est pas une raison, pour rester enfermé dans son cocon. N’oubliez pas que votre confort de vie se crée à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison.


www.lapeyre.fr

www.vivalebois.com


www.intermas.com

www.dirickx.fr

www.plantes-et-jardins.com

www.normaclo.com