L’Hibiscus, le voyage floral du mois de mai

Alcyone Guillevic
Au mois de mai, plante un Hibiscus s’il te plaît... Sous son autre nom, la Rose de Chine nous fait voyager, et il serait bien dommage de s’en priver.
Suspensions originales d’hibiscus, toujours mises en valeur dans des cache-pots originaux et personnalisés. Une idée déco pour votre intérieur.

Suspensions originales d’hibiscus, toujours mises en valeur dans des cache-pots originaux et personnalisés. Une idée déco pour votre intérieur.
©maplantemonbonheur.fr


L’Hibiscus, quoi de plus ?



Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas encore, la Rose de Chine est une véritable merveille à admirer sans modération.



Sa petite forme ovale aux cinq pétales se terminant par une pointe élégante est pleine de ressources, puisque celle-ci dispose d’un panel de couleurs remarquables ! Rouge, orange, jaune, violet, rose, blanc...et parfois même deux couleurs par fleur ! Une explosion de couleurs au naturel...



Autant dire que l’hibiscus fait de l’ombre à beaucoup !



Ce qui est encore plus intéressant, c’est d’aller chercher dans les origines de l’hibiscus. Hibiscus rime avec Hawaï au premier abord : les belles Hawaïennes, fleurs d’hibiscus dans les cheveux, dansant sous les palmiers... Il va falloir faire un autre voyage puisque la Rose de Chine ne porte pas ce nom pour rien ! En effet, cette plante est originaire d’Asie du Sud Ouest et y est présente à l’état sauvage en buisson.



Les fleurs d’hibiscus dans toute leur splendeur. De jolis pétales, une jolie couleur, et la magie opère.

Les fleurs d’hibiscus dans toute leur splendeur. De jolis pétales, une jolie couleur, et la magie opère.
©maplantemonbonheur.fr




La Rose de Chine, on la câline...



Qui dit plante d’exception, dit entretien aux petits oignons. Que ce soit en petits pots, sur tronc, en petites plantes ou en buissons, Dame Hibiscus a besoin de soleil, et ce n’est pas étonnant si nous nous rappelons ses origines ! Mais la chaleur amène à l’arrosage régulier, il ne faudrait tout de même pas que l’Hibiscus perde de son éclat...



N’oublions pas non plus que cette plante n’hésite pas à s’étendre si l’environnement lui plaît, alors optez pour un emplacement suffisamment grand.



Trois règles simples :



  • L’hiver, l’hibiscus a besoin d’un endroit clair et frais, mais n’a pas très soif.

  • Au printemps, c’est la taille de la pante...résultat éclatant !

  • Et l’été, elle le passe dehors, s’il vous plaît.



Succession d’hibiscus présentés dans des cache-pots. De quoi admirer l’étendue des couleurs que propose cette jolie plante.

Succession d’hibiscus présentés dans des cache-pots. De quoi admirer l’étendue des couleurs que propose cette jolie plante.
©maplantemonbonheur.fr




Quand on aime, on ne compte pas ! La Rose de Chine l’a bien compris et vous le fera savoir si jamais elle ne se sent pas aimée. Trop de courants d’air ou trop d’humidité dans le terreau... et les boutons de fleurs tombent pour nous priver d’un spectacle floral éblouissant ! De même, si les fleurs fanent, on les retire, pour en voir pousser de nouvelles !



A savoir :



L’hibiscus est la plante nationale de la Malaisie...on poursuit le voyage au bout du monde.



Cette plante est synonyme de beauté extraordinaire, d’où la coutume de mettre une fleur d’hibiscus dans les cheveux des mariées à Bornéo !



www.maplantemonbonheur.fr



Petits pots d’hibiscus mêlant deux couleurs : le jaune et le rouge. La splendeur d’un festival de couleur.

Petits pots d’hibiscus mêlant deux couleurs : le jaune et le rouge. La splendeur d’un festival de couleur.
©maplantemonbonheur.fr