Faites entrer les tropiques dans votre intérieur avec le Polyscias

Emilie Morvany
Pour les espaces à l'ombre, on adopte le polyscias et ses tiges caractéristiques et son tronc épais. Cette plante verte pousse rapidement et assaini la pièce, le tout avec peu d'attention. L’Office Hollandais des Fleurs en fait sa plante du mois, découvrez-la sans tarder…
Le Polyscias est une plante verte particulièrement appréciée pour sa simplicité d’entretien. De plus, ses vertus dépolluantes vous permettront d’assainir votre intérieur.

Le Polyscias est une plante verte particulièrement appréciée pour sa simplicité d’entretien. De plus, ses vertus dépolluantes vous permettront d’assainir votre intérieur.
©Office Hollandais des Fleurs

Le Polyscias est un genre à feuilles persistantes rencontré sous les tropiques, dans les îles du Pacifique et en Australie, mais aussi répandu en Nouvelle-Guinée, Nouvelle-Calédonie et aux îles Mascareignes.


Dans le genre Polyscias, on trouve des arbrisseaux ou des arbres tropicaux au feuillage vert très décoratif. Il se caractérise par des feuilles alternes, imparipennées, tripennées ou bipennées, avec un long pétiole, finement divisées comme les frondes d'une fougère. Les espèces à feuilles pleines sont souvent panachées. Ces plantes d’intérieur peuvent aussi être utilisées en bonsaï, si on les taille régulièrement.



Cet arbuste vit très longtemps, s'il est bien soigné. Presque tous les Polyscias sont toxiques - attention aux enfants et aux animaux. La variété Polycia Filicifolia, l’une des seules non toxique, double facilement de hauteur en une année, et peut atteindre des dimensions importantes si on le laisse pousser librement (jusqu’à 1m50 en appartement).


Briller au second plan plutôt que d’être sous les projecteurs


Le nom Polyscias vient du grec : Polus signifiant beaucoup et skias signifiant ombre ou abri ; il n’est pas étonnant que cette plante s’épanouisse dans un environnement ombragé. Le Polyscias a cependant besoin d’une bonne luminosité, sans jamais être exposé en plein soleil. Une exposition à l’est ou à l’ouest sera idéale.


Outre la faible exposition, le Polycias demande peu d’entretien. C’est une plante autonome qui vous indique quand la rempoter : ses racines débordent tout simplement du pot ! Le Polyscias se développe dans un environnement humide et chaud, comme l’est sa terre natale, mais ne nécessite que peu d’arrosage. Le cultiver dans un pot à réserve d’eau peut être une bonne astuce pour que la plante bénéficie d’une humidité constante. Prenez garde cependant à ne pas détremper la terre de culture, sans quoi le feuillage jaunira rapidement, ce qui est signe de mauvaise santé.


Une plante toxique au pouvoir assainissant


La culture du Polycias en intérieur se révèle particulièrement intéressante. La plante, de la famille des Araliaceae, possède des vertus dépolluantes. Les Polyscias ont la capacité de neutraliser les produits toxiques utilisés dans votre intérieur qui sont inodores et incolores, pour la plupart des polluants, exceptés l’ammoniaque et la fumée de cigarette, et qui restent difficiles à détecter… Ses vertus dépolluantes font qu’elle est demandée malgré la toxicité de certaines espèces.

Notez que cette plante se cultive en compagnie d’autres plantes vertes dépolluantes comme le Miltonia, le Cycas, le Livistona ou encore le Dieffenbachia, qui ont chacune un domaine d’action spécifique.