Design et jardin à Chaumont-sur-Loire

Agnès Zamboni
Sensations subtiles et diversifiées au programme de la 22ème édition des Jardins de Chaumont-sur-Loire. Cette année, une vingtaine de projets a été sélectionnée par un jury présidé par le journaliste littéraire Bernard Pivot. A découvrir jusqu’au 17 novembre 2013.
Carte verte à Yu Kongjian. Un petit jardin, Carré & Rond, signifiant Terre et Ciel qui réinterprète de façon contemporaine les Jardins Traditionnels chinois. Création Yu Kogjian (Chine).

Carte verte à Yu Kongjian. Un petit jardin, Carré & Rond, signifiant Terre et Ciel qui réinterprète de façon contemporaine les Jardins Traditionnels chinois. Création Yu Kogjian (Chine).
©DR

Une plongée dans l’univers des 5 sens


Là, c’est un champ de graminées en mouvement qui nous enveloppe. Ici, une couleur bleue, qui provoque une succession de sensations et de perceptions. Là-bas, un univers olfactif qui se déploie selon le tracé cosmique de la Petite Ourse. Et parfois, on voit les sons et on entend les couleurs. Et on peut aussi sentir le parfum des fleurs blanches ou l’odeur de la paille de riz. « Le jardin se marche, se sent, s’écoute, se goûte, se voit, se touche». Et il devient espace d’expérimentations, de sensations nouvelles toujours réinventées.


Sur une idée de Patrick Jouin, les troncs d’arbre résultant des abattages de sécurité de l’hiver dernier sont reconvertis en assises et bancs naturels, et ponctuent les allées du domaine de Chaumont-sur-Loire.

Sur une idée de Patrick Jouin, les troncs d’arbre résultant des abattages de sécurité de l’hiver dernier sont reconvertis en assises et bancs naturels, et ponctuent les allées du domaine de Chaumont-sur-Loire.
©DR


Des espaces graphiques


Dans ce dédale de jardins internationaux créés autour d’une thématique pleine d’émotions, quelques coups de cœur : un tableau mauve ponctué de tiges de bois blanchies, dessiné par une équipe espagnole, les meules impressionnistes, hommage français à Claude Monet, une forêt de saules rouges traversée par des messages d’amour, que l’on doit à une équipe française…17 projets français ont été retenus sur 25 réalisations présentées. Et cette année, d’autres artistes et designers ont aussi investi le parc du Goualoup, inauguré l’année dernière. François Abélanet, plasticien de la nature a créé des anamorphoses végétales et monumentales dont le dessin ludique change en fonction du point de vue. L’architecte et paysagiste Yu Kongjian complète l’ensemble de jardins chinois des Prés du Goualoup avec un souple ruban rouge qui joue avec le paysage, tandis que la Cité de la céramique de Sèvres, invitée, présente cinq ensembles réunis et mises en scène  sensorielles, par l’artisan parfumeur Francis Kurkdjian, le designer culinaire, Stéphane Bureaux, deux autres designers pluridisciplinaires, José Lévy et Christian Astuguevieille, et un compositeur Nicolas Frize. Et bravo au designer Patrick Jouin pour son intervention minimaliste de recyclage des troncs d’arbre abattus.


Les sniffettes, casques à sniffs. 7 casques à sniffs délivrent leurs arômes, odeurs sauvages, inquiétantes ou sensuelles. L’intérieur des sniffettes est tapissé de petits points lumineux, figurant un ciel constellé « d’étoilettes ». Création Anniethi et Hervé Fougeray (France).

Les sniffettes, casques à sniffs. 7 casques à sniffs délivrent leurs arômes, odeurs sauvages, inquiétantes ou sensuelles. L’intérieur des sniffettes est tapissé de petits points lumineux, figurant un ciel constellé « d’étoilettes ». Création Anniethi et Hervé Fougeray (France).
©DR


Impressions automnales


Outre toutes ces créations, le Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire accueille également des « Conversations sous l’arbre », des Nocturnes tous les soirs d’été et se clôturera par une célébration des « Splendeurs d’automne ». Du 1er au 17, novembre 2013, pendant les vacances de la Toussaint, cette 5ème édition offre les extraordinaires impressions de l’automne. Le parc et le château profiteront d’un fleurissement particulier, avec également la présence de fruits et légumes de saison, parmi lesquels d’étonnantes cucurbitacées. Rencontres avec des professionnels, ateliers dont un consacré à la vannerie, échange de graines, dégustation de légumes rares et anciens, c’est aussi cela Chaumont, à l’automne ! Et parmi tous ces projets, lequel préférez-vous ?


Des meules impressionnantes. Hommage à Claude Monet, mais aussi aux différentes techniques propres à la construction des meules de paille qui peuvent être hautes et coniques en Pologne ou aux étendages sur barres en Slovaquie. Création Robin Godde (France).

Des meules impressionnantes. Hommage à Claude Monet, mais aussi aux différentes techniques propres à la construction des meules de paille qui peuvent être hautes et coniques en Pologne ou aux étendages sur barres en Slovaquie. Création Robin Godde (France).
©DR


Renseignements :

www.domaine-chaumont.fr

Tél. : 02 54 20 99 22


Les parfums du vignoble. Telle une marche au cœur des coteaux, on happe l’odeur sucrée qui s’échappe d’une grappe de raisin oubliée sur son pied. Entre parfum des fûts de chêne et odeur des feuilles mortes, un jardin enivrant. Création Olivier Simon et Emma Boutot (France).

Les parfums du vignoble. Telle une marche au cœur des coteaux, on happe l’odeur sucrée qui s’échappe d’une grappe de raisin oubliée sur son pied. Entre parfum des fûts de chêne et odeur des feuilles mortes, un jardin enivrant. Création Olivier Simon et Emma Boutot (France).
©DR


Tu ne me chercherais pas si tu ne m'avais déjà trouvé. Allégorie du Royaume Perdu, ce jardin est un voyage qui nourrit l'âme comme les fruits nourrissent le corps. il est composé de deux parties, le jardin blanc, demeure de lumière, et le jardin noir, enveloppe externe sombre et mystérieuse. un cube au bout du jardin capte l'attention et intrigue le visiteur. Création Ghanem Laribi et Farid Hireche (Algérie).

Tu ne me chercherais pas si tu ne m'avais déjà trouvé. Allégorie du Royaume Perdu, ce jardin est un voyage qui nourrit l'âme comme les fruits nourrissent le corps. il est composé de deux parties, le jardin blanc, demeure de lumière, et le jardin noir, enveloppe externe sombre et mystérieuse. un cube au bout du jardin capte l'attention et intrigue le visiteur. Création Ghanem Laribi et Farid Hireche (Algérie).
©DR


Voir les sons, entendre les couleurs. Un espace de frénésie sensorielle où la nature luxuriante se déploie sous la forme de pétales de fleur  et vous accompagne vers un espace isolé, le cœur du sujet. Création Julie Avron, Jérôme Levallard, Alice Gounet et Sarah Schrader (France).

Voir les sons, entendre les couleurs. Un espace de frénésie sensorielle où la nature luxuriante se déploie sous la forme de pétales de fleur et vous accompagne vers un espace isolé, le cœur du sujet. Création Julie Avron, Jérôme Levallard, Alice Gounet et Sarah Schrader (France).
©DR