Rouge tomate, mais pas toujours !

Christian de Rivière
Un Conservatoire de la Tomate ? Une drôle d’idée lancée en 1998 par Louis-Albert de Broglie dans le parc de son château de la Bourdaisière pour célébrer l’incroyable richesse variétale de sa collection de tomates.
Tomates sur table: 647 variétés venues du monde entier.

Tomates sur table: 647 variétés venues du monde entier.
©DR

A seulement un quart d’heure de la gare TGV de Saint-Pierre des Corps, s’élève fièrement le château de la Bourdaisière, hôtel de charme et son désormais célèbre conservatoire de la tomate. Au cœur d’un joli potager clos de murs, dame Tomate est à l’honneur et exhibe fièrement ses 647 variétés venues du monde entier. Toutes les couleurs et toutes les formes de tomates poussent ici en Touraine, sous l’œil bienveillant du Prince Jardinier. A perte de vue, les tuteurs trépieds veillent à la destinée et la douce croissance de pieds de tomates aussi diverses que variées, jusqu’à ce qu’ils donnent naissances aux fameux fruits-légumes chéris.


Le principe du trépied comme parti-pris esthétique… et pratique, car on peut tourner autour.

Le principe du trépied comme parti-pris esthétique… et pratique, car on peut tourner autour.
©DR


Un potager dédié à la tomate


Avec ce Conservatoire de la Tomate, Louis-Albert de Broglie cherche à démontrer par l’exemple ce qu’est la biodiversité. Les tout premiers plans de tomates furent plantés en 1992, mais c’est au moment du rachat de Deyrolle en 2001, qu’il souhaita asseoir le regard de l’école de la nature sur les tomates et ses nombreuses variétés. Sa démarche est avant tout pédagogique, et s’appuie tout naturellement sur les merveilleuses planches botaniques anciennes, toujours éditées par Deyrolle. En déambulant dans le potager, on ne peut que s’émerveiller de la richesse variétale, tant visuelle que gustative.


Parlons-en justement : pour que les visiteurs puissent, in situ, appréhender les différences de goût et texture, un bar à tomates propose de découvrir une déclinaison culinaire autour de la tomate : ronde, allongée ou en forme de cœur ; noire, verte, rouge ou jaune ; crue, cuite, en jus… ce fruit étonnant recèle des richesses insoupçonnées que l’on peut utiliser de l’entrée au dessert, et même à boire ! Rafraîchissement ou déjeuner champêtre…au beau milieu du potager.


Jamais calibrées, des tomates cueillies à pleine maturité.

Jamais calibrées, des tomates cueillies à pleine maturité.
©DR


Photos d’art dans un grand livre


Cet unique projet de Conservatoire de la Tomate  a éveillé l’attention de l’éditeur Michel Lafon qui a décidé d’en faire un beau livre. Louis-Albert de Broglie a joué le jeu en ouvrant les portes de sa fameuse collection au photographe Marc Dantan. Résultat : un livre magnifique où la tomate est à l’honneur dans ses plus beaux atours. Planches de toutes les variétés, conseils de jardinage bio dans le respect des traditions maraîchères afin de prendre soin de vos tomates et de consommer de bons fruits de saison, jolies illustrations signées Pierre Maillet et 50 recettes gourmandes de Misha et Stéphane Garnier où la tomate est déclinée à toutes les sauces. Un véritable manifeste à la gloire de dame Tomate.


Un château perché sur une colline, un véritable prince comme dans les contes de fées, et un superbe potager dédié à 647 espèces de tomates multicolores : tous les ingrédients pour un joli week-end en Touraine.


Le grand livre des Tomates: toutes les espèces et variétés du monde entier, des conseils et des recettes de chef avec de sublimes photos.

Le grand livre des Tomates: toutes les espèces et variétés du monde entier, des conseils et des recettes de chef avec de sublimes photos.
©DR


Les Tomates du Prince Jardinier, 650 variétés et leurs recettes par Louis-Albert de Broglie, 25 € chez Michel Lafon.


Château-Hôtel de la Bourdaisière

Conservatoire de la Tomate 

37270 Montlouis-sur-Loire

Tél. 02 47 45 16 31

www.labourdaisiere.com


Outres les chambre d’hôtes, le château de la Bourdaisière accueille chaque année le festival de la Tomate.

Outres les chambre d’hôtes, le château de la Bourdaisière accueille chaque année le festival de la Tomate.
©DR