L’aloé vera, la plante aux mille fonctions

Clément Martin
Considérée comme un miracle de la nature, l’aloé vera est cultivée depuis la nuit des temps, et appréciée pour ses nombreux bienfaits. Facile d’entretien, elle vous sera utile dans l’un des nombreux rôles qu’elle joue en cuisine, cosmétique ou médecine.
Originaire de la Péninsule Arabique, l’aloé vera est une plante grasse, qui s’apparente au cactus. Grâce à la quantité d’eau contenue dans ses feuilles, elle est capable de s’adapter à des températures extrêmes.

Originaire de la Péninsule Arabique, l’aloé vera est une plante grasse, qui s’apparente au cactus. Grâce à la quantité d’eau contenue dans ses feuilles, elle est capable de s’adapter à des températures extrêmes.
©DR

La « Plante de l’immortalité »,  une culture historique


Issue d’une espèce d’aloès, l’aloé vera trouve son origine en dans la Péninsule Arabique, où elle se diffuse pour atteindre l’ensemble du bassin méditerranéen. Connue depuis l’Antiquité, elle est une plante vivace, dont la facilité de culture lui permet de s’adapter à un grand nombre de milieux naturels. Avec des feuilles pouvant atteindre 60 centimètres de haut, elle est identifiable à ses bords frangés d’épine et à ses fleurs jaune-orange en épis. Son succès repose sur les multiples bienfaits et usages qu’elle promet dans les domaines aussi variés que la médecine, la cosmétologie ou la cuisine. En Egypte, elle porte le nom de « Plante de l’immortalité ». Pourtant, ce n’est qu’en 1851 que l’aloé vera est reconnue scientifiquement, grâce à l’identification de son principe actif, l’aloïne. Il s’ensuit une batterie de tests, qui ne cessera de rallonger la liste de ses vertus.


Avec ses feuilles pouvant atteindre jusqu’à 60 cm, l’aloé vera est reconnaissable aux légères dentelures sur ses bords. Lorsque l’une des feuilles est découpée, elle laisse à jour une pulpe, servant en cosmétologie, cuisine ou médecine.

Avec ses feuilles pouvant atteindre jusqu’à 60 cm, l’aloé vera est reconnaissable aux légères dentelures sur ses bords. Lorsque l’une des feuilles est découpée, elle laisse à jour une pulpe, servant en cosmétologie, cuisine ou médecine.
©DR


La plante renferme son pouvoir dans ses feuilles, d’où sont extraites une pulpe claire à la texture gélifiante. De toutes les variétés d’aloé, celle-ci est la plus riche, avec 75 éléments nutritifs, dont 20 minéraux, 18 acides aminés et 12 vitamines. Par voie externe, elle présente un certain nombre de qualités anti-inflammatoire, antiseptique, antifongique. De ce fait, elle est particulièrement efficace comme désinfectant pour les plaies, ou pour soulager les inflammations et brûlures de la peau. Ses vertus seraient tellement puissantes, qu’elle est recommandée aux personnes souffrant de diabète, de problème cardiaques, ou souffrant d’un cancer. Cependant, comme tous types de plantes, même si le cas reste rare, il est possible pour certaines personnes de développer une allergie. La seule contre-indication concerne un usage interne pour les femmes enceintes, mais il n’en reste pas moins qu’un avis médical est vivement recommandé.


Comment se cultive l’aloé vera ?


Apparentée au cactus, l’aloé vera est une plante grasse, qui conserve une importante quantité d’eau dans ses feuilles, lui permettant de s’adapter à des températures extrêmes. De ce fait, sa culture et son entretien sont relativement simples, à la portée du plus grand nombre, à partir du moment où quelques règles sont respectées. L’aloé vera se cultive en pot dans la maison, ou à l’extérieur dans le jardin. Issue de régions chaudes, elle devra être sortie en été pour qu’elle puisse profiter du soleil, mais rentrée en hiver pour qu’elle ne risque pas de geler. La terre doit être déposée sur un lit de gravier, qui jouera le rôle d’élément drainant. Elle doit se composer d’un mélange égal de sable et de terre, avec dans le meilleur des cas du compost. Chaque année, elle doit être rempotée, avec éventuellement un peu de fertilisant. Il est nécessaire d’être précautionneux lors de l’arrosage. De manière générale, une à deux fois par semaine est largement suffisant, le principe est de conserver une terre légèrement humide.


Ne nécessitant qu’un minimum d’entretien, l’aloé vera se cultive en toute simplicité avec un arrosage régulier à raison de deux fois par semaine. Pour multiplier la plante, il suffit de prélever une bouture et sa racine, pour la rempoter.

Ne nécessitant qu’un minimum d’entretien, l’aloé vera se cultive en toute simplicité avec un arrosage régulier à raison de deux fois par semaine. Pour multiplier la plante, il suffit de prélever une bouture et sa racine, pour la rempoter.
©DR


L’aloé vera se cultive toute l’année, selon la maturité de la plante ; une période de 4 ans étant considérée comme une bonne moyenne. Si vous souhaitez utiliser sa pulpe, il suffit de couper une feuille extérieure, en la sectionnant à la base du plant dans sa largeur. Auparavant, laissez s’écouler la sève de couleur jaune sur du papier absorbant. Puis, il vous suffira de prélever sa pulpe transparente, en la découpant dans le sens de la longueur, à l’aide d’un petit couteau. Avec une cuillère, raclez la pulpe transparente, qui se conservera durant une semaine au réfrigérateur. Pour multiplier vos plantations, vous pouvez prélever une bouture, munie de sa racine, pour la repiquer dans un second pot. La plante peut être attaquée par les pucerons, mais évitez un traitement à base de produit chimiques, si vous souhaitez utiliser sa pulpe.


Utiliser la pulpe de son aloé vera


Consommée en Asie, l’aloé vera peut être utilisée en cuisine, comme un aliment-santé. Comparable au raisin ou au kiwi, la pulpe se consomme à toutes les sauces, du sucré au salé, que ce soit dans une salade pour lui apporter de la fraîcheur, ou dans un mélange de fruit pour accentuer l’exotisme des saveurs. Elle accompagne à la perfection les céréales ou les laitages, mais peut également se consommer en cocktail en guise d’apéritif. Pour conserver intacte ses qualités nutritionnelles, il est préférable d’utiliser le gel dans une préparation à froid, ou en fin de cuisson. Pour ses vertus thérapeutiques, elle permet de réguler les fonctions digestives, en augmentant la défense immunitaire. La feuille entière peut être utilisée en cataplasme, en coupant son bord épineux et en la sectionnant dans le sens de la longueur. Appliquez-la sur une peau nettoyée du côté de la pulpe, en l’enveloppant avec un bandage. Cette méthode permettra de résoudre les problèmes liés aux brûlures, piqûre d’insectes ou coupures. Pour la peau ou les cheveux, la pulpe est utilisée dans de nombreux produits de cosmétiques, comme hydratant et anti-âge.


Idéal à déguster durant la saison chaude, l’aloé vera se prête à toutes les cuisines, du sucré au salé, où sa fraîcheur en bouche fait la part belle aux saveurs exotiques. Décorative et pratique, elle est indispensable dans son jardin.

Idéal à déguster durant la saison chaude, l’aloé vera se prête à toutes les cuisines, du sucré au salé, où sa fraîcheur en bouche fait la part belle aux saveurs exotiques. Décorative et pratique, elle est indispensable dans son jardin.
©DR


Pourquoi attendre plus longtemps pour cultiver l’aloé vera ? Simple à cultiver, elle n’exige pas une main verte pour croître avec élégance à l’intérieur ou l’extérieur de la maison. Outre son aspect décoratif, elle deviendra un précieux allié pour toute la famille.