Octobre sous le signe d’une plante anti-stress, le rhipsalis

Clément Martin
Avec l’approche de l’hiver, le moral baisse par manque de lumière, accusant une petite déprime saisonnière accompagnée de stress. Pour combattre le mal par la racine, optez pour le rhipsalis, comme remède naturel.
Avec une frondaison pouvant atteindre jusqu’à 4 mètres de longueur, le rhipsalis s’apparente au genre des cactus, demandant un minimum d’entretien grâce à ses bonnes capacités d’adaptation.

Avec une frondaison pouvant atteindre jusqu’à 4 mètres de longueur, le rhipsalis s’apparente au genre des cactus, demandant un minimum d’entretien grâce à ses bonnes capacités d’adaptation.
©maplanteetmoi.fr

Apparenté au cactus, le rhipsalis se distingue par une quasi-absence d’épines, remplacées par des poils du nom de « soies ». Le terme de rhipsalis vient du grec rhips, signifiant « souple » ou « jonc tressé », en référence à sa frondaison. De formes variées selon les espèces, il se présente toujours sous la forme de rameaux à port retombant, créant une généreuse touffe de verdure. Ses tiges peuvent être cylindriques, anguleuses ou nervurées et plates, comme être épaisses et résistantes ou encore minces et filiformes. Si la plupart ne présente pas d’épines, certaines peuvent en être munies notamment les jeunes pousses avant d’arriver à maturité. Du blanc au jaune, les fleurs s’épanouissent dans la discrétion, avec un diamètre de plus ou moins 1 cm. Les fruits se font plus présents, baies rondes qui rappellent les fruits du gui.


Pouvant se cultiver à l’intérieur de la maison, le rhipsalis se plaît dans les endroits lumineux, près d’une fenêtre par exemple. Idéal dans un bureau, il serait un remède contre le stress, capable en même temps de booster la capacité de travail.

Pouvant se cultiver à l’intérieur de la maison, le rhipsalis se plaît dans les endroits lumineux, près d’une fenêtre par exemple. Idéal dans un bureau, il serait un remède contre le stress, capable en même temps de booster la capacité de travail.
©maplanteetmoi.fr


Originaire d’Amérique centrale et des Caraïbes, le rhipsalis se plaît dans les milieux tropicaux, jusque dans les forêts au sud du Brésil. Mais comme tous les cactus, son adaptation aux différents climats lui permet de se cultiver avec simplicité dans l’intérieur des maisons. Apprécié pour ses qualités d’ornement, le rhipsalis ne nécessite peu d’entretien, avec un arrosage une à deux fois par semaine. Une exposition extérieure est l’idéal, grâce à l’arrosage naturel de la pluie plus ou moins calcaire. Comme il ne résiste pas au gel, il suffira de le rentrer en hiver, pour qu’il puisse survivre à cette difficile période ; sinon il apprécie les températures froides jusqu’à 10° durant la nuit. Si vous préférez le cultiver en intérieur, privilégiez un endroit lumineux dans une pièce non chauffée de la maison. Pour multiplier le cactus, il suffit de prélever une bouture, en la replantant dans une terre humide et bien drainée.


Selon son espèce, le rhipsalis peut prendre différentes formes, avec des tiges cylindriques, anguleuses ou nervurées. Les rameaux présentent un aspect soit épais et résistant, soit minces et filiformes.

Selon son espèce, le rhipsalis peut prendre différentes formes, avec des tiges cylindriques, anguleuses ou nervurées. Les rameaux présentent un aspect soit épais et résistant, soit minces et filiformes.
©maplanteetmoi.fr


Afin d’apporter une touche d’esthétisme, le rhipsalis peut prendre place dans des pots à suspension, permettant de mettre en valeur son port retombant. Outre son aspect décoratif, il serait un remède naturel contre le stress, grâce à ses propriétés calmantes, ce qui explique son élection de plante d’octobre par l’Office Hollandais des Fleurs. Ainsi, n’hésitez plus à orner votre bureau de plantes, boostant du même coup votre capacité de travail. Et ne vous tracassez pas pour les vacances, avec un bon bain d’eau avant le départ, il saura patienter de une à trois semaines. Connaissant un développement rapide, vous pouvez tailler les tiges, afin de leur donner une forme qui vous conviendra.


Surnommé cactus-gui, le rhipsalis se déploie en une jolie frondaison de 40 cm à 4 mètres, qui offrira un bel ornement pour l’intérieur de la maison. Sa facilité d’entretien plaira aux plus novices dans le jardinage, alors que les plus chevronnés apprécieront ses vertus relaxantes.


www.maplanteetmoi.fr