Le palmier élu plante d’intérieur de juillet

Clément Martin
Incarnation des îles exotiques, le palmier possède une forte personnalité, qui rayonne dans l’intérieur de la maison. Elue plante de juillet, partez à sa découverte dans un voyage plein de créativité.
Idéal pour les débutants, le palmier demande si peu d’entretien, qu’il vous permettra de vous faire la main verte en un rien de temps. Situé dans un lieu favorable entre ombre et lumière, seul un arrosage régulier lui suffit pour croître avec élégance.

Idéal pour les débutants, le palmier demande si peu d’entretien, qu’il vous permettra de vous faire la main verte en un rien de temps. Situé dans un lieu favorable entre ombre et lumière, seul un arrosage régulier lui suffit pour croître avec élégance.
©maplanteetmoi.fr

Issu de la famille des Arécacées, le palmier est un arbre à tronc cylindrique, qui peut atteindre une hauteur maximale de 30 mètres. Comme une couronne, les feuilles se regroupent en stipe, dont la longueur oscille entre 4 et 7 mètres. Même s’il possède une exceptionnelle résistance à la sécheresse en poussant dans les déserts, il endure également de faibles températures, jusqu’à – 12°. Cependant, pour obtenir des fruits, l’arbre nécessite un large ensoleillement, ce qui explique qu’il ne fructifie que dans des régions particulières. Mais les dattes ne sont pas les seuls bienfaits fournit par le palmier. Considéré comme un arbre précieux, le bois est utilisé aussi bien pour la combustion que pour la fabrication de mobilier. Ses larges feuilles peuvent également servir dans des travaux de vannerie ou dans l’architecture, comme couverture pour toit. Il peut être également recherché uniquement pour son caractère esthétique, comme ornement de jardin.


Evocation de vacances sous le soleil des îles, le palmier est une invitation au voyage, dont les larges feuilles en couronne sont un symbole. Utilisés en vannerie ou dans l’architecture, elles pourront servir lors d’un repas, comme dessous de table.

Evocation de vacances sous le soleil des îles, le palmier est une invitation au voyage, dont les larges feuilles en couronne sont un symbole. Utilisés en vannerie ou dans l’architecture, elles pourront servir lors d’un repas, comme dessous de table.
©maplanteetmoi.fr


Son origine exacte reste assez vague, pouvant se situer entre l’Inde et le golfe Persique, d’où il se diffuse rapidement pour atteindre le Proche-Orient, puis l’Afrique. Mais il faut attendre le XVIème siècle avant qu’il ne soit introduit sur les cinq continents et le XIXème pour l’Australie. Connu depuis l’Antiquité, le palmier est un emblème de victoire chez les grecs et les romains, symbole toujours d’actualité comme le prouve la palme d’or de Cannes. Présent dans le bec de la colombe, il devient un symbole de paix, qui se retrouve sur le drapeau de l’ONU. Dans un jardin, le palmier assure une atmosphère empreinte d’exotisme, dans une évocation des pays chauds. Pourtant de ses nombreuses variétés, certaines s’adaptent à des climats plus froids, et même aux intérieurs de maison. Son succès réside dans son invitation au voyage, comme un avant-goût de vacances et de plages ensoleillées.


Si le palmier peut atteindre des hauteurs de 30 mètres, il s’adapte également à l’intérieur de la maison dans des dimensions plus réduites, pouvant se nicher dans n’importe quel lieu qui aurait besoin d’un peu de verdure.

Si le palmier peut atteindre des hauteurs de 30 mètres, il s’adapte également à l’intérieur de la maison dans des dimensions plus réduites, pouvant se nicher dans n’importe quel lieu qui aurait besoin d’un peu de verdure.
©maplanteetmoi.fr


Pour que votre palmier puisse croître dans les meilleures conditions, il est conseillé de le planter durant les mois de mai ou juin au doux climat, car il se développe dans une terre chaude. L’arbre doit être exposé au soleil, mais pas de manière permanente, il doit se situer dans une zone intermédiaire, entre ombre et lumière. En pot, prévoyez un contenant plus haut que large, car ses racines se prolongent profondément dans la terre. Le terreau doit être riche, avec un fond drainant, pour permettre une meilleure irrigation. Avant de planter le palmier, plongez-le dans une bassine d’eau, où il s’imbibera pendant une durée de 24 heures. Vous pouvez ajouter un peu d’engrais à la terre, pour une croissance plus importante. Pensez à arroser très régulièrement votre palmier, environ trois fois par semaine. Si le tronc ne se coupe pas, n’hésitez pas à retirer les feuilles sèches ou abîmes, mais un rempotage est nécessaire tous les deux à trois ans.


Sa forme généreuse permet d’orner avec majestuosité un intérieur, ce qui stimulerait la créativité. Hormis un arrosage régulier, il ne demande pas d’attention particulière, le rendant accessible aux jardiniers-amateurs ou à ceux n’ayant pas la main verte.