Le zamioculcas, une plante facile à vivre

Clément Martin
Si vous aimez la verdure mais que vous n’avez pas la main verte, le zamioculcas est fait pour vous. Demandant un minimum d’entretien, cette plante verte est une championne en matière de survie.
Si vos tentatives de jardinage se sont révélées être de véritables échec, tentez une nouvelle fois votre chance avec le zamioculcas. Sa capacité à survivre est étonnante, pouvant supporter avec peu de dommages les plus mauvais traitements.

Si vos tentatives de jardinage se sont révélées être de véritables échec, tentez une nouvelle fois votre chance avec le zamioculcas. Sa capacité à survivre est étonnante, pouvant supporter avec peu de dommages les plus mauvais traitements.
©maplanteetmoi.fr

Posséder quelques plantes demande une certaine maîtrise dans l’art du jardinage, où avoir la main verte est considéré comme un don. En effet, certaines personnes parlent même de malédiction car, lorsqu’une plante entre dans leur intérieur, elle meurt irrémédiablement. En réponse à cet état de fait, le zamioculcas a été élu plante du mois de septembre par l’Office Hollandais des Fleurs. Appartenant à la famille des Araceae, son nom se limite parfois à ses seules initiales, alors nommé la Plante ZZ. Originaire de Zanzibar en Tanzanie, elle est l’unique représentante de son espèce.


Idéal pour l’intérieur de la maison, le zamioculcas est une plante esthétique, qui peut atteindre jusqu’à un mètre de hauteur. Ses tiges se présentent sous forme de touffes, dont les folioles des feuilles jouent sur une forme elliptique.

Idéal pour l’intérieur de la maison, le zamioculcas est une plante esthétique, qui peut atteindre jusqu’à un mètre de hauteur. Ses tiges se présentent sous forme de touffes, dont les folioles des feuilles jouent sur une forme elliptique.
©maplanteetmoi.fr


Idéal pour l’intérieur de la maison, le zamioculcas se distingue par son incroyable capacité de survie, ce qui explique son appartenance aux plantes vivaces aux feuillages persistants. Peu importe la source de lumière, il se porte aussi bien dans une pièce peu éclairée qu’exposée indirectement au soleil. Comme il apprécie une atmosphère humide, l’arrosage doit se faire régulier, mais espacé, afin de laisser le temps à la terre de pendre un aspect sec. De ce fait, évitez de noyer la plante, qui ne supporte pas l’excès d’eau, en lui créant un lit de drainage à base de graviers ou de billes d’argile. Afin d’assurer une bonne croissance à la plante, sachez que le zamioculcas se rempote tous les 2 à 3 ans.


Si ses capacités sont indéniables, il n’en reste pas moins que la Plante ZZ possède un bel esthétisme comme ornement pour la maison. Mesurant entre 30 cm et 1 mètre, sa croissance reste relativement lente et sa floraison se fait rare et discrète avec des fleurs pouvant atteindre 10 cm. Dans une touffe de tiges qui émerge du terreau, les feuilles charnues jouent sur une tonalité de vert sombre, dont les folioles elliptiques luisent avec éclat. Pouvant être entreposé à l’extérieur à condition que la température ne descende pas au-dessous de 15°, le zamioculcas se sentira d’autant mieux à l’intérieur, où une chaleur de 18° à 26° permettra le parfait développement de son feuillage.


Même dans les lieux sombres, le zamioculcas se porte en pleine forme, puisque peu lui importe la source de lumière. Attention uniquement à l’arrosage, qui doit se faire régulièrement sans noyer la plante verte.

Même dans les lieux sombres, le zamioculcas se porte en pleine forme, puisque peu lui importe la source de lumière. Attention uniquement à l’arrosage, qui doit se faire régulièrement sans noyer la plante verte.
©maplanteetmoi.fr


Alors que le mois de septembre est celui de la rentrée des classes, tentez une nouvelle fois votre chance avec le zamioculcas, dont la survie se fera au détriment du peu d’attention que vous pourrez lui accorder. Un premier pas vers l’art du jardinage qui promet un succès à tous les coups !