Fascinante Frivolité, entre dentelle et macramé

Laurence Wichegrod
Cette technique populaire en France après avoir été longtemps délaissée, revient en force par la beauté de ses motifs complexes et étonnants. La frivolité se fait à l’aide de navettes sur lesquelles on enroule le fil, après une boucle et point de base, la navette effectue alors un va et vient incessant à l’intérieur créant des points de feston et des boucles pour réaliser des arceaux, des bordures ou quand on est plus experte des surfaces en à plat.
Brise Bise avec motifs de trois tours  réalisé en fil dentelle n° 80 noir. Dimension 35x49 cm

Brise Bise avec motifs de trois tours réalisé en fil dentelle n° 80 noir. Dimension 35x49 cm
©Noriaki Moriya


Précision et créativité sont requis pour cette technique de dentelle décorative remontant au 19 ème siècle très populaire en France, elle utilise des navettes et du fil fin pour réaliser noeuds et boucles qui composent les bordures, médaillons ou surfaces des différentes créations.

 La frivolité est un art peu coûteux, du fil dentelle et autres fils fins, des navettes, un crochet, des ciseaux, des aiguilles et des livres, indispensables pour apprendre les bases et maîtriser cette technique ancienne. La  frivolité a l’ avantage de prendre peu de place, de se glisser dans un sac et d’occuper les mains comme dirait mon aïeule qui était maître en la matière.



L'écru et le blanc sièent à merveille à ces bracelets réalisés à partir des modèles de bordures en cordonnet n° 30 DMC

L'écru et le blanc sièent à merveille à ces bracelets réalisés à partir des modèles de bordures en cordonnet n° 30 DMC
©Noriaki Moriya




Les navettes utilisées au 19ème siècle étaient fabriquées en différents matériaux, en bois, en os, en ivoire ou en métal, celles utilisées aujourd’hui sont en plastique et pourvues d'un crochet. On utilise la plupart du temps du fil de coton mercerisé d'une grosseur comprise entre 10 et 100, sachant que plus le numéro du fil est élevé, plus le fil est fin.



On a toujours besoin de liens pour retenir ses lunettes, cette chaîne est réalisée en cordonnet spécial n° 30 DMC avec des perles et deux navettes.

On a toujours besoin de liens pour retenir ses lunettes, cette chaîne est réalisée en cordonnet spécial n° 30 DMC avec des perles et deux navettes.
©Noriaki Moriya




Pour débuter et s’exercer, utilisez du coton n° 8 ou 10  pour bien comprendre et voir comment se forment les noeuds, une fois compris, passez au n°20. On peut utiliser toutes sortes de fils selon l'ouvrage envisagé, mais le fil doit être solide pour éviter qu’il ne casse par les nombreux frottements.



Tomoko Morimoto est une créatrice japonaise experte en la matière et auteur de plusieurs livres, son dernier livre,  Fascinante frivolité, traduit en français est composé de nombreuses créations, d’indications techniques, de schémas et de conseils clairs. Son livre accessible aux débutants comprend  27 modèles variés :

 bordures, cordons à lunettes, boucles d'oreilles et pendentif, 2 cols, pochette, housse pour portable,  sac, brise-bise, 9 napperons de formes variées, un vide-poches et un abécédaire.



Fascinante Frivolité de Tomoko Morimoto est paru aux Editions de Saxe en français.

Fascinante Frivolité de Tomoko Morimoto est paru aux Editions de Saxe en français.
©Noriaki Moriya




Si vous débutez cette technique, faites-vous aider par les nombreux tutoriels trouvés sur internet dont le blog d’une experte Pandore qui vous livre des conseils clairs et précis, de belles photos et des tutus en vidéo très utiles lesfrivolitesdepandore.blogspot.com



Fascinante Frivolité de Tomoko Morimoto est paru aux Editions de Saxe 17,50 € couverture souple 80 pages.



www.edisaxe.com



Tutos vidéos du blog  Pandore http://lesfrivolitesdepandore.blogspot.fr/search/label/Tutos%20vid%C3%A9os



htmhttp://www.midon-dentelle.fr/francais/boutique/index.php?RUB_IDc=4&FAM_IDc=1&CAT_IDc=96