Le livre du papier-peint à colorier

Laurence Wichegrod
C'est une histoire du papier-peint présentée comme une encyclopédie ludique mêlant invitation au coloriage des motifs de papier peint mis en situation par des photos de mobilier et d'accessoires, simulant un intérieur, un style, ses influences, où figurent les grands noms des différents acteurs du papier-peint : les designers, les peintres, les maisons d’édition et les fabricants.
1780 c'est aussi l'émergence des fleurs en tant que motifs décoratifs, leur style est naturaliste, inspiré de l'approche réaliste et foisonnante des peintres flamands de l'époque. Parmi les designers de l'époque citons Jean Baptiste Fay et Joseph Malaine.

1780 c'est aussi l'émergence des fleurs en tant que motifs décoratifs, leur style est naturaliste, inspiré de l'approche réaliste et foisonnante des peintres flamands de l'époque. Parmi les designers de l'époque citons Jean Baptiste Fay et Joseph Malaine.
©DR


L’histoire du papier-peint est étroitement liée au développement de l’industrie du papier et des techniques d’impression à la planche. Les premiers papiers-peints sont des feuilles de récupération ornés de motifs imprimés avec des blocs de bois, en noir et blanc puis mis en couleur à l’aide d’encre et de pochoirs. Les rouleaux de papier-peint ne font leur apparition qu’au XVIIè siècle et font déjà 10 m de long comme les rouleaux standards actuels. Il faudra attendre un siècle et de nombreux progrès technologiques pour produire un rouleau composé de feuilles assemblées avant impression, permettant aux créateurs d’utiliser des motifs répétitifs.



1780 C'est la période où Jean François Reveillon obtient le privilège d'appeler sa société  Manufacture Royale, son papier bleu ciel à fleurs de lys sert à fabriquer le premier aérostat habité des frères Montgolfier.

1780 C'est la période où Jean François Reveillon obtient le privilège d'appeler sa société Manufacture Royale, son papier bleu ciel à fleurs de lys sert à fabriquer le premier aérostat habité des frères Montgolfier.
©DR




Dans le livre du papier-peint à colorier, la chronologie est respectée à travers les époques les plus importantes, et l'on apprend une foule de détails passionnants comme les papiers Tontisses en 1730 fabriqués à l’aide d’enduit collant sur le papier, permettant l’application de poudre de laine, dérivé de l'industrie du bois, formant des reliefs pour imiter les damassés, le velours. Les inspirations de Jean Pillement, artiste français et peintre de la reine Marie Antoinette, designer très influent et adepte du style chinois, ces dessins sont copiés et adaptés pour créer des papiers-peints.



1930 Epoque de la grande dépression qui précède la seconde guerre mondiale, de nombreux designers rejettent le modernisme et s'inspirent du passé, fleurs ou motifs historiques pour créer des papiers peints contemporains. Les designers Raymond Mc Grath, Ilhonka Karasz et Marion Dorn.

1930 Epoque de la grande dépression qui précède la seconde guerre mondiale, de nombreux designers rejettent le modernisme et s'inspirent du passé, fleurs ou motifs historiques pour créer des papiers peints contemporains. Les designers Raymond Mc Grath, Ilhonka Karasz et Marion Dorn.
©DR




Le mouvement Art & Crafts en 1890 prône le retour de produits de qualité faits à la main, mené par le célèbre  William Morris influencé par  le style Art Nouveau né à Paris à la même époque.



Les papiers peints en 1956 qui reflètent une fascination pour la technologie, la science, l’Art Moderne et tout ce qui touche au futur, des papiers peints griffonés, voyants, colorés des années 50 et le mouvement Good design qui incite les entreprises à accorder davantage d’importance aux designers de papier peints artistes restés souvent anonymes.



1970 Les années 70 représentent un coktail de pacifisme hippie, de motifs psychédiliques et un renouveau de l'Art nouveau et de l'Art Déco, papiers peints décadents, voyants et complètement délirants font leur apparition. Parmi les designers de l'époque citons Osborne & Little fondée en 1968, Tricia Guild, David Hicks et autres.

1970 Les années 70 représentent un coktail de pacifisme hippie, de motifs psychédiliques et un renouveau de l'Art nouveau et de l'Art Déco, papiers peints décadents, voyants et complètement délirants font leur apparition. Parmi les designers de l'époque citons Osborne & Little fondée en 1968, Tricia Guild, David Hicks et autres.
©DR




Du papier gaufré à peindre au papier en trompe l’oeil, papier pré encollé  et pré coupé ou papier sérigraphiés à la main de Designers Guild, l’histoire du papier peint n’aura plus de secret pour vous et vous prendrez un immense plaisir en composant vous même vos gammes de couleurs à l’aide des 20 nuanciers, un par époque, mis à votre disposition en fin d’ouvrage.



Le livre du papier-peint à colorier c'est 20 types de motifs de papiers-peints, des pages où les motifs sont à tester avec vos crayons ou feutres avant de vous lancer dans les pages en situation avec photos de meubles et d’accessoires, un merveilleux exercice vous permettant de choisir et d’oser les couleurs d’un style d'intérieur tout en apprenant l’histoire du papier peint!



Le livre du papier peint à colorier de Natalia Price-Cabrera, Jessica Stockes et Gemma Latimer  est paru aux Editions Le Temps Apprivoisé 12,50 €.

Le livre du papier peint à colorier de Natalia Price-Cabrera, Jessica Stockes et Gemma Latimer est paru aux Editions Le Temps Apprivoisé 12,50 €.
©DR




Le livre du papier-peint à colorier de Natalia Price-Cabrera, Jessica Stockes et Gemma Latimer  est paru aux Editions Le Temps Apprivoisé 12,50 €



www.letempsapprivoise.fr