Les mandalas de fil de Jay Mohler

Laurence Wichegrod
Tombez sous le charme des kaléidoscopes bigarrés de Jay Mohler, appelés Mandalas de fil ou l’ Ojo de Dios, nom d’origine espagnol donné à ce tissage sur baguettes de bois transmis par ce voyageur idéaliste et ancien hippie installé au Nouveau Mexique dans les années 60.
Mandala king size, un merveilleux kaléidoscope fait de fils de couleur.

Mandala king size, un merveilleux kaléidoscope fait de fils de couleur.
©Jay Mohler

L’inspiration de Jay Mohler pour créer ces Mandalas « Ojos de Dios » lui vint tout d’abord par ces « Ojos de Dios » apportés par un Indien Hucholi sur le marché de Guadalajara au Mexique en 1965. Jay Mohler vivait au Nouveau Mexique, étudiant en art, il y découvre l'Ojo de Dios, cet art folklorique populaire du sud-ouest américain. Il  apprend la technique et vend ses Mandalas à 8 faces très élaborés dans des boutiques touristiques et galeries d’art. L'engouement terminé, il retourne à la peinture pendant quelques années avant de reprendre en 1999 le tissage de Mandalas de fil,fait de nouvelles recherches de tissage en introduisant le Mandala à 6 côtés puis à 8, 12,  jusqu’à maintenant où il enseigne cet art par des workshop, vend ses créations et des fiches techniques sur sa boutique en ligne.


Coloris chatoyants et enroulements successifs du fil autour de bâtons, composent avec harmonie ce Mandala.

Coloris chatoyants et enroulements successifs du fil autour de bâtons, composent avec harmonie ce Mandala.
©Jay Mohler


Mais quelle est donc l’origine de "l' Ojo de Dios "? à la base c’est une technique ancienne, contemplative et spirituelle pratiquée par différents peuples d’ Amérique Latine, les croyances qui l' entoure varie selon le lieu et leur histoire. Certains ont une origine religieuse comme celle des anciens peuples Pueblo du Nouveau-Mexique où les "Ojos de Dios"  étaient créés pour la célébration d’un évènement, objet magique, symbole culturel évoqué par le motif du tissage et ses associations spirituelles…. où comme pour les peuples Huichol de l'ouest du Mexique où les quatre points représentent : la terre, le feu, l'air et l’eau.



L’ Ojo de Dios est l’oeil qui voit tout et qui a le pouvoir de comprendre des choses indétectables à la vue. Traditionnellement les "Ojos de Dios" sont tissés dans la solitude, dans le cadre d'une méditation prolongée ou la prière, mais leur fabrication témoigne aussi d’un engagement communautaire de longue date, la transmission se faisait auprès des jeunes des montagnes, dans des cercles dit de sagesse où l’apprentissage étaient faits par les aînés et utilisés les Ojos comme objets rituels ou rites de passage.


Le kit d'initiation de hay Mohler à découvrir sur sa boutique Etsy.

Le kit d'initiation de hay Mohler à découvrir sur sa boutique Etsy.
©Jay Mohler



Aujourd'hui, les artisans tissent des versions complexes ou variées du traditionnel "Ojo de Dios", pour les vendre comme décorations, ainsi Il y a actuellement de nouveau un apprentissage des "Ojos de Dios", mais pratiqué comme un passe temps facile et amusant pour les enfants où les aspects méditatifs ne sont plus présents.


Découvrez les somptueux Mandalas de Jay Mohler sur Face Book et dans sa boutique en ligne https://www.etsy.com/fr/shop/JaysMandalas

https://www.facebook.com/jaysojos