En Belgique, des créations venues du grand froid

Agnès Zamboni
Du 3 février au 19 mai 2019, le CID au Grand-Hornu, près de Mons, accueille la troisième édition du projet Hors Pistes, une résidence qui a initié des échanges entre artisans et designers, à Nuuk, capitale du Groenland.
A gauche, Qiperukkat, service à thé en porcelaine tournée et gravée. Création Amandine David, designer, Lena Augusta Olsen, céramiste et Kim Kleist Eriksen, artiste et sculpteur. A droite, Passers, mobile inspiré des croyances chamaniques, en peau et boyaux de phoque, fil et métal. Création Jenna Kaës, designer, Sara Marie Lyberth, modéliste et couturière, Johanne Markussen, tanneuse et couturière et Hanseenaaraq Petersen « Nukannguaq », couturière.

A gauche, Qiperukkat, service à thé en porcelaine tournée et gravée. Création Amandine David, designer, Lena Augusta Olsen, céramiste et Kim Kleist Eriksen, artiste et sculpteur. A droite, Passers, mobile inspiré des croyances chamaniques, en peau et boyaux de phoque, fil et métal. Création Jenna Kaës, designer, Sara Marie Lyberth, modéliste et couturière, Johanne Markussen, tanneuse et couturière et Hanseenaaraq Petersen « Nukannguaq », couturière.
©Emile Barret


Qu’est-ce que Hors Pistes ?



Depuis 2013, Hors Pistes organise des résidences et initie des échanges entre artisans et designers du monde entier. Durant un mois, ces derniers mettent en commun leurs compétences et cultures et s’inspirent de l’identité du territoire environnant pour développer de nouveaux projets. Après avoir accueilli, en 2014, Hors Pistes Ouagadougou, le CID ré-ouvre ses portes pour présenter les nouvelles créations réalisées au Groenland. Comme la première expérience, le fruit de cette résidence questionne l’héritage des savoir-faire et leur devenir, tout en encourageant la transmission des techniques ancestrales.



A gauche, Floating Around vases, série de vases en argile dont la forme s’inspire des flotteurs utilisés pour les pêcheurs. Création de Ragna Ragnarsdottir, designer, et Kristine Spore Kreutzmann, céramiste et artiste. A droite, Carrière, contenants en porcelaine et argile s’inspirant des couleurs et motifs du paysage minéral groenlandais. Création Coralie Gourguechon, designer et Kristine Spore Kreutzmann, céramiste et artiste.

A gauche, Floating Around vases, série de vases en argile dont la forme s’inspire des flotteurs utilisés pour les pêcheurs. Création de Ragna Ragnarsdottir, designer, et Kristine Spore Kreutzmann, céramiste et artiste. A droite, Carrière, contenants en porcelaine et argile s’inspirant des couleurs et motifs du paysage minéral groenlandais. Création Coralie Gourguechon, designer et Kristine Spore Kreutzmann, céramiste et artiste.
©Emile Barret




Des conditions particulières



Après six mois de neige et de quasi-obscurité, les 17000 habitants de Nuuk ont pu accueillir les designers qui profitent alors du jour continu. Dans un environnement marqué par des ciels toujours changeants, les créateurs venus d’Europe ont du remettre leurs habitudes en question. Les artistes, artisans et designers ont formé des équipes au gré des rencontres et des envies communes.



Knot 2491, duo de structures en acier, cordes et filets, inspirées par l’univers de la pêche qui peuvent servir de tables d’appoint, espace rangement, assise selon une appropriation libre. Création de LeviSarha, designers avec Frederik Brummmerstedt, Claudi Jensen et Siunïssok Rask, fabricants de filets de pêche, Thomas Lauge Laarseeraq, Julius Denis Berthelsen Boassen, noueurs et Allan Larsen, constructeur de bateaux.

Knot 2491, duo de structures en acier, cordes et filets, inspirées par l’univers de la pêche qui peuvent servir de tables d’appoint, espace rangement, assise selon une appropriation libre. Création de LeviSarha, designers avec Frederik Brummmerstedt, Claudi Jensen et Siunïssok Rask, fabricants de filets de pêche, Thomas Lauge Laarseeraq, Julius Denis Berthelsen Boassen, noueurs et Allan Larsen, constructeur de bateaux.
©Emile Barret




Le design inuit



Ici, en pays inuit, les matériaux sont rares. Pour leurs créations, inspirées des couleurs des paysages de neige et pierre, les designers ont utilisé des matériaux naturels et des rebuts de l’importation. Et ils ont revisité les techniques vernaculaires perpétuées par les artisans de la région, couture des anoraks, travail de la peau de phoque, transformation des rares bois flottés, fabrication des outils de chasse et de pêche…



Contact :

CID – Centre d’innovation et de design au Grand Hornu


Site du Grand-Hornu

Rue Sainte-Louise, 82

7301 Hornu

Belgique

Tél. : 0032 (0)65 65 21 21

www.cid-grand-hornu.be



Well Wishers, tapisseries rassemblant des éléments de l’héritage culturel inuit, du costume traditionnel, de la chasse et des traditions chamaniques. En tissu, raubna et corde. Création Simon Ballen Botero, designer, Sara Marie Lyberth, modéliste et couturière, Johanne Markussen, tanneuse et couturière et Hanseenaaraq Petersen « Nukannguaq », couturière.

Well Wishers, tapisseries rassemblant des éléments de l’héritage culturel inuit, du costume traditionnel, de la chasse et des traditions chamaniques. En tissu, raubna et corde. Création Simon Ballen Botero, designer, Sara Marie Lyberth, modéliste et couturière, Johanne Markussen, tanneuse et couturière et Hanseenaaraq Petersen « Nukannguaq », couturière.
©Emile Barret




Sun and moon, fresque peinte sur un ancien réservoir d’essence abandonné qui raconte la création du soleil et de la lune. Création Alexandros Simopoulos, artiste et illustrateur.

Sun and moon, fresque peinte sur un ancien réservoir d’essence abandonné qui raconte la création du soleil et de la lune. Création Alexandros Simopoulos, artiste et illustrateur.
©Emile Barret




Absence, fresque peinte sur la façade d’Illorput, le centre social de Nuussuaq (un des quartiers Nuuk). Création Alexandros Simopoulos, artiste et illustrateur.

Absence, fresque peinte sur la façade d’Illorput, le centre social de Nuussuaq (un des quartiers Nuuk). Création Alexandros Simopoulos, artiste et illustrateur.
©Emile Barret




Knot. 3901, série de plateaux en bois et cordes qui emprunte les techniques classiques de fabrication des kayaks. Les cerclages sont réalisés à partir de bois de hêtre cintrés dans un bain de vapeur, puis fixés au plateau grâce à des nœuds spécifiques. L’ensemble est peint en utilisant les couleurs des paysages. Création LeviShara, designers et Thomas Lauge Laarseeraq, Julius Denis Berthelsen Boassen, noueurs.

Knot. 3901, série de plateaux en bois et cordes qui emprunte les techniques classiques de fabrication des kayaks. Les cerclages sont réalisés à partir de bois de hêtre cintrés dans un bain de vapeur, puis fixés au plateau grâce à des nœuds spécifiques. L’ensemble est peint en utilisant les couleurs des paysages. Création LeviShara, designers et Thomas Lauge Laarseeraq, Julius Denis Berthelsen Boassen, noueurs.
©Emile Barret