Se mettre au parfum le temps d’un week-end à Florence

Bettina Aykroyd
Le week-end du 11 et 12 septembre est devenu le rendez-vous incontournable des professionnels de la parfumerie de niche, mais aussi des passionnés du parfum. Devant un tel succès, « Fragranze » se déroule désormais pour la deuxième année à la Stazione Leopolda, une ancienne gare désaffectée de Florence. Une bonne excuse pour découvrir sous un angle Florence parfumé.
Un joli jury teste, hume, sent et note les dernières créations

Un joli jury teste, hume, sent et note les dernières créations
©DR

Le mouvement Green se poursuit cette année…. Il est réinterprété par l’architecte italien Alessandro Moradei. Ce dernier a imaginé une végétation spontanée et colorée, aux formes géométriques. Il a voulu un parcours harmonieux aux sensations chaudes et naturelles afin de stimuler et optimiser les rencontres et les échanges.



Fragranze 2010 se concentre non seulement sur la parfumerie artistique, qui ne cesse d’évoluer avec la présence d’une centaine de marques et continue surtout le forum sur les scénarios de la culture olfactive mise en place l’année dernière par Pitti Imagine, l’organisateur du salon et Futuretaste, la société d’analyse et de conseil spécialiste des différents types de lifestyles, avec le soutien de Givaudan, une des sociétés majeures de création de parfums, de cosmétiques et d’arômes.



Le sujet est l’odeur de la reprise ?....une façon d’entrevoir et de comprendre les changements des goûts olfactifs des consommateurs. Ces discussions, présidées par Davide Paolini, prennent place le samedi, journée ouverte au grand public. Ce dernier conduira une table ronde avec Maurizio di Robbilant, designer, Oliviero Toscani, photographe, Francesco Morace, sociologue, Luca Gargano, œnologue et Giacomo Mojoli professeur de design à l’université de Milan.





Un aperçu des résultats 2009



Les conclusions de l’année dernière ont souligné une corrélation entre les constantes anthropologiques qui se mêlent aux changements historiques et sociologiques et influent sur les perceptions olfactives et gustatives. C’est ainsi qu’une prédominance de notes fruitées et douces, des odeurs rassurantes pendant les périodes difficiles a été remarquée. Néanmoins, une place à l’opulence florale avec la tubéreuse, la fraîcheur verte ou encore une certaine sensualité orientale avec le bois de oud feraient leur apparition. Ces notes sont annonciatrices d’un peu d’optimisme et d’ouverture vers les autres.



La surprise vient surtout de l’apparition d’une nouvelle famille olfactive « organic vegetable » initiée par la jeune marque Honoré des Prés, pleine d’humour avec son parfum « I love les carottes », créé par Olivia Giacobetti. Cette dernière a travaillé sur une idée de carotte mi-cuite, mi-crue associée à de l’orange, mais aussi du patchouli et de la vanille. Ne manquez pas d’aller le sentir sur le stand d’olfatorio où l’on vous servira un jus de carotte et d’orange !!... Jusqu’ici c’est la feuille de tomate qui avait été le seul légume exploré en parfum…Affaire à suivre !!





Attention donnée aux blogs !! de parfums et de senteurs



L’étude de cette année 2010 porte une attention particulière à l’analyse des blogs consacrés aux parfums et aux senteurs qui prennent une place non négligeable sur la toile. Ce sont eux qui ne supportent plus les notes fruitées et tirent le marché du haut de gamme vers des notes plus denses et qualitatives.





Invitée Sissel Tolaas, artiste et scent provocateur



Cette scientifique, chimiste, linguiste, artiste norvégienne va livrer une partie de son travail sur « la peur » et comment l’odeur du corps est un véritable outil de communication invisible. Cette dernière a constitué une bibliothèque de 6730 odeurs. Sissel Tolaas est très engagée dans un projet éducatif et entend former les personnes à reconnaître, accepter et définir les odeurs des lieux, des choses, des corps et des émotions. En effet, elle croit qu’une meilleure connaissance du sens olfactif pourrait nous rendre plus conscient des grandes opportunités qu’il nous offre et de son immense pouvoir.



N’hésitez pas et partez l’espace d’un week-end à Florence pour découvrir tant la culture des grandes traditions, que les créations contemporaines du parfum italien. Les italiens savent jeter des ponts entre hier, aujourd’hui et demain avec grande facilité !!....



Fragranze Pitti

Samedi 12 septembre 2010

Stazione Leopolda

Viale Fratelli Rosselli, Florence

Ouverture 10 a.m à 6 p.m Prix 10 €



Informations indispensables



1. Agence à Paris : VO Italia () ou Comptoir d’Italie



2. Avion Paris/Florence

Air France propose 6 vols quotidiens au départ de Paris Charles de Gaulle 2G vers Florence en partenariat avec CityJet

Tarif aller-retour à partir de 203 € TTC hors frais de service



3. Hôtels (en dehors d’un Hotel Four Seasons ou de l’Hotel Santa Maria Novella)

- J.K Place : www.jkplace.com

- Relais Villa Antea : www.villaantea.com

- Villa La Massa (à 10 minutes de Florence, navette régulière) : www.villalamassa.com



4. Book note (les indispensables en dehors des guides classiques)

- Florence, Cartoville aux Ed Gallimard (2009) 8,40€

- Le goût de Florence aux Ed Mercure de France 4,50€

- Florence, le guide autrement par Michel Pierre

- Toscane Insolite et Secrète aux Ed Jonglez 17,90€