Résidence ultime

Cécile Papapietro-Matsuda
C’est le Carrousel du Louvre, à deux pas des momies et autres sarcophages, qui a été choisi comme écrin pour cette toute première édition du Salon de la Mort !
Urne en sel et terre, recyclables…et bouquet de chrysanthèmes!

Urne en sel et terre, recyclables…et bouquet de chrysanthèmes!
©DR

Durant trois jours, du 8 au 10 avril dernier, la petite centaine d’exposants de cet étrange rendez-vous a accueilli le grand public afin de lui présenter des produits et des services ante mortem, mortem et post mortem.


Là, il a été possible d’acheter son ticket pour l’éternité en faisant rédiger sa biographie par un écrivain public, de continuer d’envoyer des courriels à son entourage via un site spécialisé (la vie d’après), de tester un cercueil capitonné de satin façon Six Feet Under, de faire appel à des organisateurs d’enterrement, ou encore de passer commande pour une urne à son effigie grâce un procédé en 3D (Canope).


Mais pour les plus terre-à-terre d’entre nous, impossible de passer devant les stands colorés de Coffin’Art et AB Crémation ! Le premier propose des décors de cercueil sous forme de vernis sur lequel a été imprimé numériquement un visuel personnalisé. Le second, des cercueils en carton entièrement écologiques : légères, respectueuses de l’environnement, ces demeures ultimes ont aussi l’avantage d’être des plus abordables (à partir de 359 €). Un salon résolument mortel !!!


Au fil des allées, les bons conseils.


Plus d’informations sur :


www.salondelamort.com


www.urnefunerairecanope.fr


www.coffin-art.com


www.cercueils-en-carton.com


www.laviedapres.com