Première Vision : le gigantisme zen à l’échelle humaine

Christian de Rivière
Temple des innovations en matière de tissus d’habillement, le célèbre salon Première Vision, a choisi de confier sa nouvelle scénographie, pour cette année et les prochaines, au talentueux designer Eric Jourdan et à la très créative scénographe Francesca Avossa. Leur double expérience et leur regard commun habille les allées du salon de blancheur, de douceur et d’élégance en utilisant du Corian, des tissus techniques et des éclairages très urbains.
Linéarité et efficacité des allées

Linéarité et efficacité des allées
©2010 DR

Des allées à perte de vue, plusieurs halls, 90 000 M² de stands, 700 tisseurs ayant le même souci : rencontrer les maisons de mode et de couture dans une ambiance valorisante, discrète, intime et contemporaine.



Après 7 années, la mise en scène du salon conçue par Jean-Michel Wilmotte, passe le relai au tandem composé du designer Eric Jourdan et de la scénographe Francesca Avossa. Et le résultat se fait sans attendre. Le salon offre un tout nouveau visage : blanc, feutré, zen, opalescent grâce aux grandes plaques de Corian rétro-éclairées qui composent les cloisons à mi hauteur des stands tout en modernisant le lieu et préservant l’intimité des toutes dernières créations des tisseurs. Une des belles particularités de cette scénographie est de ne pas être étouffante ; elle est à hauteur d’homme ; de très jolis lampadaires blancs ponctuent l’espace en diffusant une lumière diaphane, en ayant une très faible emprise au sol. Tout a été pensé pour favoriser le travail des exposants et donner la part belle aux tissus qui trouvent naturellement leur place sur des portants lumineux.



L’intégralité du mobilier a été dessinée spécifiquement pour le salon avec un cahier des charges très strict : 4000 chaises, 9000 tabourets, 3700 tables et 3000 meubles de rangement. Excusez du peu ! Et tout cela avec des contraintes de prix, de robustesse, d’empilage… Tubes laqués blanc et bois naturel cintré, tel est l’élégant mobilier de Première Vision inspiré du mobilier d’écolier d’autrefois qui pourrait être édité. Il trouverait ainsi une belle place dans des chambres d’enfants et des studios de post ados.



Parfois, on rencontre une animation magistralement colorée, hommage aux couleurs et aux matières de la saison spring 2011, quelques touches végétales et toujours cette impression de calme par cette douce blancheur environnante. Les allées linéaires et le plan en quadrilatère rendent néanmoins ce salon efficace et l’ambiance professionnelle. Francesca Avossa apporte sa sensibilité féminine et un réel savoir faire à l’échelle d’un salon de 90000 M². Eric Jourdan démontre une fois de plus la modernité de son trait et une grande rigueur de conception. Une vraie réussite !



www.premierevision.fr