Olivarius : Un nouveau concept à vivre.

Olivier Leclercq
Atrium, passerelles, petit loft, module multifonction : cet apart'hotel contemporain propose un nouvel art de vivre hors du commun.
Olivarius, sejour

Olivarius, sejour
©Samuel D'Hotes

Dans l’étonnant quartier de Cergy-Port, dans le Val d’Oise, Olivarius est un Apart-Hotel quatre étoiles atypique et actuel. Un nouveau concept pour vivre, dormir, manger, travailler dans un cadre ultra moderne et d’une fonctionnalité hors du commun.



Un agencement hors normes.

Dans le grand atrium planté d’oliviers, se croisent les passerelles qui mènent aux chambres, ou plutôt aux appartements. Ici, pas de numéro de portes, mais des noms de pays, de villes, de perso

nnalités qui vous sont attribués par un personnel sympa et dévoué.

A l’intérieur, les appartements sont conçus comme des petits lofts. Pas de cloison ni de porte, mais un module multifonctionnel qui se déploie comme un couteau suisse. Il abrite, dans un grand cube au milieu de l’appartement, la cuisine, la salle de bain, les WC, le meuble TV et la table de chevet et articule l’espace de vie par un jeu de portes coulissantes.



Design ultra moderne

Côté déco, le mur peint, aux graphismes psychédéliques, vient contraster avec le mur zen en béton brut. Les éclairages et meubles design accompagnent à merveille l’originalité du bois de zébrano.

Tous les appartements sont déclinés dans le même esprit, que vous veniez en solo, en famille ou pour affaires. Même pour un séjour romantique, quatre appartements perchés sur le toit, vous proposent une expérience inoubliable. La salle de bains mandarine se cache dans la chambre derrière des feuillages en estampes japonaises. La cuisine ultramoderne s’ouvre sur un salon en duplex. De là, une grande terrasse privative domine l’Oise et le Vexin français.



Créativité architecturale

La créativité de l’architecture se retrouve jusqu’en façade. Comme pour souligner le confort de l’hôtel, les rideaux des chambres se prolongent sur la façade sculptée en béton blanc, donnant l’impression d’une continuité textile d’un bout à l’autre du bâtiment. De nuit, l’effet prend une ampleur spectaculaire. De l’autre côté, le long de la coulée verte qui mène au parc de la Préfecture, la nature a repris ses droits par une savante domestication des plantes sur les murs.



Un hôtel écolo

Le respect de l’environnement est aussi au rendez-vous. En effet, pour cet hôtel, pas de climatisation mais un plancher chauffant/rafraîchissant alimenté par une pompe à chaleur air-eau en été, et par le chauffage urbain en hiver.



Prix de l'innovation et des internautes

Cette réalisation, par sa créativité, a d’ailleurs valu aux architectes de l’agence AIR le prix de l’innovation en 2009, et les visiteurs venus des quatre coins du monde, ne s’y trompent pas, à en croire les avis sur les sites de réservation.