Le nouveau visage de l’Hôtel Le Cayré à Paris

Bettina Aykroyd
Au cœur de Saint-Germain-des-Près, un quartier littéraire et artistique, l’hôtel Cayré, occupe un bel immeuble haussmannien, où de nombreux personnalités ont habité. Séjourner dans cet hôtel, donne l’opportunité de goûter et de vivre la vie d’un quartier très parisien, tout en bénéficiant d’une atmosphère apaisante et chaleureuse.
Photo historique de l’immeuble haussmannien de l’Hôtel Cayré dans les années 1920.

Photo historique de l’immeuble haussmannien de l’Hôtel Cayré dans les années 1920.
©DR


Une seconde vie pour l’Hôtel Cayré



Après quelques mois de rénovation, l’hôtel Cayré s’offre un nouveau visage avec la volonté de s’ouvrir plus vers l’extérieur. C’est ainsi qu’une dynamique d’expositions d’art, orchestrées par Jennifer Jean et Mathieu Weiss, le directeur de l’Hôtel, s’est mise en place. Simultanément, l’hôtel a ouvert aussi son propre restaurant, Le Cayré, proposant une cuisine bistrot chic.



Le lobby de l’hôtel, là où sont accrochés les tableaux des artistes !

Le lobby de l’hôtel, là où sont accrochés les tableaux des artistes !
©DR




Une nouvelle vie à l’Hôtel Cayré



Depuis la réouverture, l’hôtel Cayré accueille tous les 3 mois un nouvel artiste, qui expose une dizaine d’œuvres dans le lobby. Des œuvres que l’on peut d’ailleurs acheter. En quelque sorte, une façon joyeuse et colorée d’animer l’hôtel. C’est alors, que le bal a démarré avec la Street artist Iza Zaro. Comme me le souligne Jennifer Jean, ce sont des expo-ventes organisées avec l’artiste lui-même. De concert avec Mathieu Weiss, Jennifer choisit des artistes à la personalité haute en couleurs, des artistes dont la peinture délivre des messages forts et dynamiques.



Aujourd’hui, Sophie Kao, une artiste à la peinture fractale, figure à l’hôtel, jusqu’au mois d’Avril. Puis, ce sera au tour de Daniel Fronza, un artiste islandais qui prendra le relais jusqu’à l’été. Enfin, à la rentrée, Louisa Djermoun occupera l’espace. Pour bien suivre les différents événements de l’hôtel, il est conseillé de regarder la page Facebook et le compte Instagram.



Une chambre Classic.

Une chambre Classic.
©DR




Une belle table au déjeuner



Une jolie cuisine de bistrot chic a été mise en place, mais uniquement à l’heure du déjeuner. La carte est courte…. deux entrées, deux plats (viande ou poisson) n’intégrant que des produits du marché, et le choix de trois desserts. Le chef « Neb » réalise ses plats du jour, à partir des propositions de Sergio Lino, le chef du restaurant L’envie du Jour du 17ème. Ce dernier a mis son expertise au service du Le Cayré. Enfin, la cuisine ultra fraîche de saison au prix attractif, figure parmi une des tables gourmandes et recherchées du quartier.



La photo de la façade de L’Hôtel Cayré Paris aujourd’hui.

La photo de la façade de L’Hôtel Cayré Paris aujourd’hui.
©Silfra Communication




L’Hôtel Le Cayré, se refait une beauté : une rénovation d’envergure



Grâce à une recherche d’archives, les fenêtres en bois et soubassements côté Raspail ont été redessinés d’après des photos d’époque. Puis, tout a commencé avec le cabinet Design Agency, qui a conçu la rénovation des chambres et des parties communes des étages. En effet, les chambres y sont plus spacieuses que la norme et surtout insonorisées. Certaines d’entre elles, offrent un balcon avec une vue soit sur la Tour Eiffel et les Invalides, soit sur Montmartre.



D’autre part, l’hôtel dispose d’une salle de sport ultra performante et d’un sauna pour se détendre après l’effort ou le shopping parisien. Par ailleurs, une salle de réunion d’une capacité de 16 personnes avec une large gamme d’équipements audiovisuels est mise à la disposition du client.



Comme beaucoup d’hôtels, le Cayré a été autrefois un immeuble d’habitation. De surcroît, son emplacement dans l’un des quartiers littéraires de la capitale, le prédisposait à accueillir des écrivains de l’époque. En effet, André Gide et Georges Bernanos y ont habité. Peut être aux détours d’un rêve, rencontrerez-vous l’auteur des Nourritures Terrestres ou celui du Journal d’un curé de campagne !



Le petit-déjeuner, moment de détente juste avant d’arpenter les rues de la capitale.

Le petit-déjeuner, moment de détente juste avant d’arpenter les rues de la capitale.
©DR




Pourquoi choisir à l’Hôtel Le Cayré ?



A l’Hôtel Cayré, « vous êtes dans un quartier sûr et calme, à 5 minutes du Musée d’Orsay, 5 du Musée du Louvre et 25 de la Tour Eiffel » me confie Mathieu Weiss, le jeune directeur de l’Hôtel. En outre, le petit déjeuner est un rendez-vous à ne pas manquer, avant d’aller silloner la capitale. Tout est réalisé sur place avec un large choix de vienoiseries et de produits frais.



Enfin, toute l’équipe de l’Hôtel Cayré, dirigée selon les méthodes anglo-saxonnes qu’affectionne Mathieu Weiss, donne un ton de convivialité et d’empathie pour la clientèle. Ce dernier, passionné par son métier, tient à fédérer une cohésion au sein de son équipe. C’est ainsi que l’hôtel est apprécié des diplomates, des ambassadeurs et des hommes d’affaires.



Pour plus d’informations :

Hôtel Cayré Paris

4, boulevard Raspail

75007 Paris

Tél. 01 45 44 38 88

www.kkhotels.com/paris/hotel-cayre



Une vue de l’escalier en ferronnerie dans l’esprit des années 20.

Une vue de l’escalier en ferronnerie dans l’esprit des années 20.
©DR




Le Bar, un sympathique endroit pour venir se détendre avec la folle course dans les Musées parisiens.

Le Bar, un sympathique endroit pour venir se détendre avec la folle course dans les Musées parisiens.
©DR




Une chambre Deluxe.

Une chambre Deluxe.
©DR




Une Junior suite.

Une Junior suite.
©DR




L’endroit idéal pour s’occuper de soi ! avec toutes les belles machines !

L’endroit idéal pour s’occuper de soi ! avec toutes les belles machines !
©DR




Une œuvre de Sophie Kao, exposée en ce moment.

Une œuvre de Sophie Kao, exposée en ce moment.
©Sophie Kao




Une autre œuvre de Sophie Kao: le grand vert penché-peinture fractale sur papier-60x 80 cm.

Une autre œuvre de Sophie Kao: le grand vert penché-peinture fractale sur papier-60x 80 cm.
©Sophie Kao




Une vue imprenable sur les Invalides et la Tour Eiffel vue de nuit d’une des chambres.

Une vue imprenable sur les Invalides et la Tour Eiffel vue de nuit d’une des chambres.
©DR