Initiation à la cuisine coréenne au Bekseju Village

Michel Tanguy
Un peu à l’image de ce qu’étaient nos tavernes, Bekseju Village recrée à Paris l’ambiance coréenne des Sul Sip – littéralement maisons d’alcool. Les coréens s’y retrouvent entre amis ou entre collègues pour trinquer, rire et passer du bon temps. Si la boisson coule souvent à flot, ces lieux de convivialité servent aussi quelques plats à partager : « banchan », ou « an ju » lorsqu’ils sont relevés – c’est à dire pimentés.
Tangpyeongchae : assortiment de légumes et lamelles de bœuf.

Tangpyeongchae : assortiment de légumes et lamelles de bœuf.
©Michel Tanguy


Le Bekseju est une boisson ancestrale extrêmement populaire en Corée. « Bek » veut dire 100 et « Ju », vin. Littéralement vin de 100 ans. Considérée comme une boisson médicinale, élaborée à base de riz gluant et d’un mélange de douze plantes et épices, la légende prétend qu’une consommation régulière rendrait centenaire. Un site www.vivrecentenaire.com rend même hommage au Bekseju et met en avant ses vertus, mais aussi ses possibles utilisations si l’on sort de la tradition.



Hobak Jeon : grand classique, la galette de courgette.

Hobak Jeon : grand classique, la galette de courgette.
©Michel Tanguy




Car si le Bekseju se consomme traditionnellement servi frappé dans de petits verres type « shot », il peut aussi s’apprécier comme un vin à l’apéritif, être utilisé comme ingrédient dans la préparation d’un cocktail, ou dans une recette de cuisine salée ou sucrée. Pour la découverte et l’initiation, une dégustation au Bekseju Village accompagnée de plats coréens paraît être une judicieuse idée.



Maekjeok Gui : grillade de porc sauce soja.

Maekjeok Gui : grillade de porc sauce soja.
©Michel Tanguy




Créé par Laurent Meuret et son épouse coréenne Jongsu, ce bistrot se veut le reflet des Sul Sip du pays avec une carte listant quelques classiques de la gastronomie locale, imaginés pour être partagés en buvant quelques verres – qu’il ne faut jamais laisser vides. Le Tanpyeongchae - assortiment de légumes et de lamelles de bœuf – fait office d’une entrée agréable, puis dans les spécialités maison, le Hobak Jeon – galette de courgette – fondante et savoureuse, le Naengchae jokbal – salade de jarret de porc – ou le Maekjeok Gui – porc grillé – pour passer en revue les basiques de la gastronomie coréenne.



Bekse Mooneo Chohoae : salade de poulpe.

Bekse Mooneo Chohoae : salade de poulpe.
©Michel Tanguy




Mais Bekseju Village propose également une carte de plats typiques et authentiques dont l’exécution se veut la plus proche possible des plats originaux. Pour ce faire, tous les cuisiniers sont originaires de Corée et maitrisent parfaitement leur art. La formule déjeuner permet une intéressante prise de contact avec un choix de plats – entre 13 et 15 € - servis avec 3 plats d’accompagnements et un bol de riz. À la carte comptez entre 9 et 23 €.



Bekseju Village

53, boulevard Saint Marcel

75013 PARIS

Tél. 01 77 11 24 37

www.beksejuvillagefrance.com



Naengchae Jokbal : salade de jarret de porc.

Naengchae Jokbal : salade de jarret de porc.
©Michel Tanguy