Un restaurant de quartier et mieux que cela !

Alix Baboin-Jaubert
Quand deux jeunes gens âgés de 27 et 25 ans, courageux et pleins de talents, se lancent à leur compte, cela donne « le Pearl ». Un resto délicieux aux cuissons justes, aux saveurs ajustées et aux prix serrés.
Volaille rôtie au thym accompagnée de son gratin dauphinois

Volaille rôtie au thym accompagnée de son gratin dauphinois
©DR

Une sucette de thon cru au sésame, une crème de carotte parfumée au cumin, un tartare de thon découpé au couteau… voici quelques unes des entrées dégustées dans ce nouvel établissement, sis à deux pas du métro Oberkampf. Le chef, Thomas Smaïl, passé par quelques bonnes maisons comme  le Jules Verne, la Lorraine, le Petit Riche……a décidé d’ouvrir le Pearl avec son amie Mélanie Khao en décembre.


Son idée


Des produits de saison, quitte à changer de carte toutes les 5 à 6 semaines environ, une cuisine simple, que du frais, de la couleur et des saveurs dans les assiettes. Un postulat simple qui tient compte aussi des desiderata des clients. Pas de sauce, des protéines, que des légumes…on s’ajuste et on satisfait le client. Ainsi, peut-on aussi privatiser l’ensemble pour une fête de 40 couverts, célébrer un anniversaire, et même faire son repas de noce !


Le décor


Est simple et charmant, raffiné et cosy. Nous sommes ici dans une ancienne imprimerie dont on a conservé  le monte-charge imposant et amusant.


Les prix…


…sont très abordables. Qu’on en juge : 12 euros le plat du jour,  15 euros entrée + plat et 17 euros, entrée, plat et dessert. Le café est offert par la maison. Nous avons essayé le cabillaud et sa purée soyeuse avec sa ratatouille relevée et le suprême de volaille au miel, savoureux pour qui aime les associations sucrées-salées. Les desserts comme le croustillant de pêche monumental avec sa feuille de  brick, le fondant au chocolat extra avec sa crème de mascarpone vanillée ont terminé un repas excellent.


Le Pearl

46, rue Jean Pierre Timbaud 75011 Paris,

Tél : 01 48 07 48 98, ouvert tous les jours sauf déjeuner samedi et dimanche.