L’Atalante à l’île de Ré

Marie-Laure de Vienne
Le Relais Thalasso Phelippeau de l’île de Ré possède une bonne table gastronomique dans son hôtel Atalante où il propose une cuisine très iodée.
Dos de cabillaud aux légumes de saison

Dos de cabillaud aux légumes de saison
©DR

Vous êtes sûrement nombreux à aller pendant les week-ends prolongés du troisième trimestre, pendant les vacances d’été vous promener sur l’île de Ré. Pour son charme et sa réelle authenticité, cette île est très fréquentée par le microcosme « juridico-financier » parisien et par les cabinets d’avocats, de notaires et de comptables de tout l’ouest de l’hexagone.


L’hôtel Atalante est situé aux premiers abords de l’île, à quelques kilomètres à peine du pont de La Rochelle (pas besoin donc d’affronter les routes encombrées de l’île pour en gagner le bout) et ce coin-là, dans le hameau de Sainte-Marie, est demeuré préservé et assez sauvage, entre l’Océan et les pieds de vigne.


Sur 5 hectares, l’hôtel dispose d’un complexe de thalassothérapie avec accès privé à la plage. Cette situation sur la plage face à l’Océan lui a valu d’être fort malheureusement totalement inondée lors de la tempête de février 2010. Mais aujourd’hui les bâtiments ont été entièrement reconstruits ou rénovés. De ce fait, entre la table tenue par Arnaud Thiry en cuisine et Vincent Legrand en pâtisserie, la décoration refaite ; l’Atalante est devenu membre de la Chaîne « Châteaux & Hôtels Collection » initiée par Alain Ducasse. Et c’est en très grande partie grâce à la qualité de la table que cette consécration est tombée début 2011.


Ici la mer est omniprésente et comme le chef est un enfant de la région, les produits de la mer sont bien sûr mis en avant et en valeur. C’est d’ailleurs annoncé sur les menus : mareyeur et viviers proviennent de la criée de La Rochelle, ostréiculteur du village de La Flotte tout comme la fleur de sel des marais salants voisins, beurre de Surgères. Les plateaux de fruits de mer sont donc d’une irréprochable fraicheur et pour des appétits pantagruéliques (74 € pour 2 personnes). A défaut d’huîtres et crustacés, la sole est meunière ou grillée, présentée dans sa plus simple expression (c’est comme cela qu’elle est la meilleure !) 36 €. Plus travaillés, les filets de rouget sont snackés et posés à côté de lasagnes de courgettes et de carottes avec, en prime, une tempura de crevettes qui apporte une pointe croustillante au plat tendre et mou par nature (28 €). Pour un plat plus « en sauce », la cocotte des 3 poissons au velouté de Noilly et à la ciboulette est toute en légèreté et sans crème superflue avec juste quelques légumes printaniers pour une touche de couleurs (26 €).


Pour les desserts, du classicisme certes mais esthétiquement bien présenté avec un baba au cognac réthais (9,50 €), un brownie au chocolat au lait et son émulsion de café (10 €).


Pour arroser le tout, des vins locaux s’imposent, l’île offrant le choix de crus en rouge, en rosé et en blanc ; mais globalement ces derniers vins, les blancs, sont les plus réussis.


Atalante

Relais Thalasso Ile de Ré

Port Notre Dame

17740 Sainte-Marie-de-Ré

tél : 05 46 30 22 44