Terrasse Nespresso : encore une ouverture ratée !

Marie-Laure de Vienne
Sur les Champs-Elysées même, la terrasse de Nespresso est ouverte à la restauration, mais réellement pas prête. Récit d’une réservation.
Nespresso - Recette Tanzaru

Nespresso - Recette Tanzaru
©Nespresso

Décidément les ouvertures d’espaces de restauration se succèdent et cela tourne souvent au fiasco. Est-ce l’époque qui veut cela ? Toujours est-il qu’on fait venir la presse, que rien n’est prêt (pâtisserie dans laquelle on ne peut pas tester les gâteaux par exemple), que le personnel non formé ignore ce qu’il sert : une réelle catastrophe !



Cela est le cas pour Nespresso. What else ! Sans même oser espérer le sourire ravageur de Clooney, on s’attendait à une prestation promise comme qualitative puisque Fauchon était en partenariat pour la livraison des plats.



Je téléphone le matin pour réserver une table alors que cela fait 10 jours que le lieu est censé être ouvert. La réponse est honnête au téléphone : « oui, mais nous n’avons plus de salades comme entrées, nous avons été submergés, tellement cela marche bien ».



Pas de problème, je pense me consoler avec les autres plats de la carte, car tester un lieu sur une salade d’assemblage n’est pas chose aisée…



Je me pointe à l’heure dite et constate que le lieu soit disant très couru est à moitié vide. J’obtiens de pouvoir passer commande au bout de 10 minutes.



Sur les 4 entrées du menu, il y avait 2 salades, donc restaient deux autres plats (merci pour le choix). Je commande.



Rien ne venant au bout de 10 minutes, je demande à un serveur ce qu’il en est. « On va se renseigner, mais je crois qu’il ne reste plus ce que vous avez demandé ». Le sang commence à me monter à la tête… Au final, on me dit que la seule chose comestible est un club sandwich !!!



Pas d’excuses, aucun café de dédommagement.



Je pars sans déjeuner après m’être creusé les méninges en lisant une carte rédigée seulement en anglais. Il faudrait mieux faire venir la presse étrangère que la française !



Mais quel soulagement : ouf j’ai économisé 38 € sans les boissons et sûrement quelques kilos.



Nespresso Champs-Elysées, what else ? Un seul revendeur de café bien « marketisé » et idéalement situé sur les Champs pour attraper les touristes et les provinciaux gogos.