A Caen, la nouvelle bibliothèque Alexis de Tocqueville

Agnès Zamboni
Construite sur une presqu’île en pleine reconversion urbaine, ce bâtiment, conçu par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas de l’agence OMA, s’impose en prototype de bibliothèque du futur.
La structure de la bibliothèque libère toutes les façades de leur fonction porteuse pour les vitrer entièrement sur les paysages de la ville de Caen.

La structure de la bibliothèque libère toutes les façades de leur fonction porteuse pour les vitrer entièrement sur les paysages de la ville de Caen.
©Antoine Cardi


Un espace ouvert



La bibliothèque Alexis de Tocqueville est située dans une zone qui relie la ville ancienne de Caen et sa nouvelle partie en développement, qui intègre notamment la Maison de la Recherche et de l’Innovation et l’Ecole Supérieure d’Arts et Médias. C’est un quartier animé et ouvert sur la jeunesse. La forme particulière du bâtiment, en Croix de Saint-André, est extrudée pour libérer, en son cœur, un espace de près de 2500 m² d’un seul tenant, libre de tout cloisonnement et de murs porteurs. D’une hauteur de 18 mètres, la bibliothèque repose sur ces quatre noyaux structurels situés aux extrémités du bâtiment et sur lesquels s’appuient deux poutres en treillis de respectivement 96 et 85 mètres de long qui portent le dernier étage. Au rez-de-chaussée, un forum ouvert sur l’environnement urbain donne accès à un auditorium de 150 places, un restaurant de 100 couverts et un espace d’exposition de 350 m². Les points associés aux services, tels que les bureaux des bibliothécaires, les accès au catalogue et les bornes de retrait de prêts ont été dessinés sur-mesure pour la bibliothèque par les architectes de l’agence OMA. Très simples, ils ont été réalisés en Corian® bleu foncé.



La dualité des pleins et des vides est incarnée dans la structure même du bâtiment.

La dualité des pleins et des vides est incarnée dans la structure même du bâtiment.
©Antoine Cardi




Une enveloppe inédite



L’enveloppe est constituée d’un mur-rideau tantôt transparent, tantôt opalescent. Cette modulation de la façade traduit parfaitement la notion de plein et de vide qui sous-tend le projet. En façade, de larges baies en verre bombé, spécialement fabriqué à Padoue en Italie selon un dispositif mis en œuvre pour la première fois en France, renforcent la vision à 360° de la ville. La courbe du verre assure également la rigidité de la façade entre les deux dalles de l’étage. Le verre utilisé dispose d’une transmission lumineuse de 70% afin d’assurer une transparence qui garantit la meilleure vue depuis l’intérieur comme depuis l’extérieur. Le reste de la façade, les noyaux et le R+3, sont recouverts d’éléments de type Shadow Box qui créent un effet de profondeur grâce à un vitrage placé quelques centimètres devant un parement aluminium. Ce procédé de façade expérimental a été développé spécifiquement pour la bibliothèque Alexis de Tocqueville par les bureaux d’études Eliott, Sunglass, VS-A et OMA en collaboration étroite avec la maîtrise d’ouvrage.



Un forum en gradin est situé au sein du pôle littérature.

Un forum en gradin est situé au sein du pôle littérature.
©Antoine Cardi




Un bâtiment écologique



Des stores vénitiens automatisés permettent de contrôler la lumière directe d’été et les effets d’éblouissement des rayons bas d’hiver. Non climatisé, le bâtiment bénéficie d’un système de ventilation naturelle : l’air neuf pénètre par une grille disposée au pied des façades tandis que l’air vicié est extrait à travers les faux plafonds. Ce système assure un confort optimal au public, tout en évitant les problèmes de sécurité liés aux ouvrants traditionnels.



Contacts :

Bibliothèque Alexis de Tocqueville


15, Quai François Mitterrand

14000 Caen

Tél. : 02 31 30 47 00



Agence OMA

Heer Bokelweg, 149

3032 AD Rotterdam

Pays-Bas

Tél. : 00 31 10 243 82 00

Mail : office@oma.com

www.oma.eu



Le revêtement de façade de la bibliothèque fait alterner verre transparent et verre translucide.

Le revêtement de façade de la bibliothèque fait alterner verre transparent et verre translucide.
©Antoine Cardi




Des espaces intimes pour s’isoler dans des alcôves alternent avec des espaces ouverts libres et modulaires.

Des espaces intimes pour s’isoler dans des alcôves alternent avec des espaces ouverts libres et modulaires.
©Antoine Cardi




Le bâtiment, en forme de Croix de Saint-André, pointe ses branches vers l’Abbaye aux Hommes et l’Abbaye aux Dames, symboles de l’Histoire de la ville, sur le pôle gare et la presqu’île, tournées vers l’avenir.

Le bâtiment, en forme de Croix de Saint-André, pointe ses branches vers l’Abbaye aux Hommes et l’Abbaye aux Dames, symboles de l’Histoire de la ville, sur le pôle gare et la presqu’île, tournées vers l’avenir.
©Agence OMA




L’étage en double hauteur du R+1 présente un alignement unique de modules de verre transparent de 6,2 mètres de hauteur sur 2 mètres de largeur, dont le ventre bombé de 40 cm vers l’extérieur crée un effet de déformation de la vue qui s’atténue plus on s’en approche. Les rayonnages sont pourvus de roulettes.

L’étage en double hauteur du R+1 présente un alignement unique de modules de verre transparent de 6,2 mètres de hauteur sur 2 mètres de largeur, dont le ventre bombé de 40 cm vers l’extérieur crée un effet de déformation de la vue qui s’atténue plus on s’en approche. Les rayonnages sont pourvus de roulettes.
©Antoine Cardi




Les étages inférieurs et supérieurs affichent une gamme de couleurs allant du bleu au vert et au violet signalant les espaces pleins.

Les étages inférieurs et supérieurs affichent une gamme de couleurs allant du bleu au vert et au violet signalant les espaces pleins.
©Antoine Cardi




Placé au centre de ce forum urbain, un spectaculaire escalator central invite le public à découvrir le cœur de la bibliothèque consacré aux collections et à la consultation.

Placé au centre de ce forum urbain, un spectaculaire escalator central invite le public à découvrir le cœur de la bibliothèque consacré aux collections et à la consultation.
©Antoine Cardi




Les rayonnages, bornes d’accueil, points de consultation du catalogue, chaises, tables se caractérisent par leur flexibilité, leur évolutivité et leur simplicité. Les rayonnages, tablettes, serre-livres sont basés sur une gamme de mobilier existant dont l’enveloppe a été rendue plus discrète, presqu'abstraite, grâce à une résine translucide.

Les rayonnages, bornes d’accueil, points de consultation du catalogue, chaises, tables se caractérisent par leur flexibilité, leur évolutivité et leur simplicité. Les rayonnages, tablettes, serre-livres sont basés sur une gamme de mobilier existant dont l’enveloppe a été rendue plus discrète, presqu'abstraite, grâce à une résine translucide.
©Antoine Cardi




Les chaises (modèle .03 du designer Marteen van Severen) et tables de travail sont de couleur blanche ou grise associées à la Panton Chair de couleur noire.

Les chaises (modèle .03 du designer Marteen van Severen) et tables de travail sont de couleur blanche ou grise associées à la Panton Chair de couleur noire.
©Antoine Cardi